Vous êtes ici

Isolation du plancher bas

Isolation du plancher bas dans une maison à étage

Le plancher bas est le sol le plus bas du bâtiment. De ce fait, seule la partie supérieure est exposée à une pièce chauffée. Il est à l'origine de jusqu’à 10 % des déperditions thermiques. Avec ce guide, découvrez les principales techniques d'isolation des planchers.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pourquoi isoler le plancher du logement ?

Les sols et planchers d'un bâtiment jouent un rôle important en matière d’isolation thermique et phonique. Comme mentionné plus tôt : les sols laissent échapper de 7 à 10 % de la chaleur de l'intérieur vers l'extérieur. Dans le cas d’un plancher bas, ce dernier sépare une pièce de vie chauffée d’un espace non chauffé.

Il y a donc un transfert de chaleur vers l’espace non chauffé. Cela entraîne une hausse de la consommation d’énergie. Améliorer la performance d'isolation de votre plancher bas a de nombreux avantages :

  • Faire baisser votre facture énergétique et donc économiser de l'argent.
  • Garantir un confort optimal chez vous en rendant le sol moins froid.
  • Supprimer les ponts thermiques, à l'origine de déperditions de chaleur.
  • Augmenter la valeur de votre maison.

Quelles techniques pour l'isolation des planchers bas ?

Il existe 3 principaux moyens d’isoler un plancher bas existant : par le bas, par le haut ou entre les éléments de structure du plancher. Zoom sur chacune de ces 3 techniques.

Technique n°1 : l'isolation par le bas

Pour cette technique, l’isolant est fixé sur la face inférieure du plancher et éventuellement recouvert d’un parachèvement. On n'utilise cette technique que si la hauteur entre le plancher et le plafond le permet. C'est le cas si le plancher bas repose sur une pièce non chauffée. C'est la technique la plus simple et la moins chère.

Cet espace peut prendre la forme d'un sous-sol, garage, cave ou encore d'un vide sanitaire. La pose des matériaux isolants consiste à les installer sur le plafond de la sous-face. Ainsi, vous pouvez isoler le plafond du sous-sol, du garage, de la cave ou encore du vide sanitaire (à condition que la hauteur soit suffisante).

Technique n°2 : l'isolation par le haut

L'isolation par le haut nécessite de travaux plus conséquents. Cette technique implique la réfection du revêtement de plancher et la réhausse des seuils des portes (entre autres). On pose ensuite l’isolant sur le plancher avant de le recouvrir d’un revêtement qui permet la circulation dans les pièces.

Cette solution est onéreuse et implique de déplacer meubles, objets et de ne pas occuper les lieux pendant leur réalisation. De même, les panneaux isolants doivent être peu épais, avec la perte de performances thermiques que cela implique. Pour cette raison, il convient de bien réfléchir avant de se lancer.

Technique n°3 : l'isolation entre les éléments de structure du plancher

Cette troisième technique, consiste à placer l’isolant entre les éléments de structure. Dans la première phase des travaux, il faut retirer entièrement le revêtement de sol. La dalle doit être totalement dégagée, lisse et dépoussiérée, avant de procéder à la pose d'un film polyane et d'un isolant, sous forme de panneaux rigides.

Le film polyane se pose en premier pour éviter les rémontées capillaires pouvant endommager l'isolant. Les panneaux se posent ensuite de manière uniforme pour assurer une bonne étanchéité et sont recouverts à leur tour par un film pare-vapeur. Vous devez ensuite couler une chape par-dessus. Si vous le souhaitez, vous pouvez poser un chauffage au sol à ce stade.

Une fois que la chape est sèche, il ne vous reste qu'à poser le revêtement de sol de votre choix. Si vous avez installé un plancher chauffant, le revêtement de sol doit être compatible avec celui-ci. Pour le savoir, reportez-vous à la fiche produit du plancher chauffant.

Quand devez-vous faire des travaux d’isolation du plancher ?

 

Qu'elle soit par le haut, par le bas, en structure ou encore avec l'ajout de résilles chauffantes, l'isolation du plancher est une opération importante si l'on veut réduire les pertes de chaleur. Comme nous l'avons vu plus haut, les déperditions thermiques peuvent atteindre 10% par le sol mal isolé.

Et, si vous envisagez de faire poser un chauffage au sol, l'isolation du plancher est à faire impérativement. En l'absence d'isolation, la pose d'un plancher chauffant devient obsolète, car les déperditions thermiques vers le sol sont alors importantes.

Vous voulez faire installer un nouveau plancher ? C'est l'occasion idéale de vous lancer dans des travaux d’isolation et de pose d'un plancher chauffant. Cela peut représenter un budget conséquent, mais cela reste plus pratique et économique que de les entamer séparément.

Découvrez nos produits d'isolation en fond de coffrage et d'isolation des sols PSE.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous avez maintenant les informations essentielles pour assurer une bonne isolation des planchers bas de votre maison. Mais d'autres postes de déperditions thermiques sont importants à traiter aussi. C'est notamment le cas :

Découvrez différentes méthodes d'isolation en parcourant nos autres guides :

Nous vous recommandons de faire analyser l’ensemble des déperditions thermiques de votre maison. Vous pourrez ainsi prioriser vos travaux d’isolation.