Vous êtes ici

Comment isoler des combles aménagés ?

Aménager des combles, qu’ils soient perdus, aménageables ou aménagés est une priorité en cas de mauvaise isolation thermique. Les toits mal isolés sont une véritable passoire thermique. Ils représentent 30% de déperditions d’énergie. Vous avez décidé de le faire ? Très bien. Alors, pour isoler des combles aménagés, c’est parti !

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pourquoi faut-il isoler les combles aménagés ?

On ne le répète jamais assez : une toiture mal isolée perd, à elle seule, jusqu’à 30% de chaleur en hiver et de fraîcheur en été ! On parle alors de déperditions thermiques. Ces pertes vous obligent à utiliser plus souvent les appareils de chauffage en hiver.

Et en été, la toiture laisse la chaleur envahir l’intérieur de votre maison. Vous êtes alors obligé de solliciter davantage vos moyens de rafraîchissement : climatiseur, ventilateur, etc. Et, bien évidemment, vous payez cher vos factures d’énergie.

La solution ? Isoler les combles aménagés, donc la toiture. Une toiture bien isolée apporte un confort très appréciable été comme hiver. Et des économies d’énergie. Pensez-y : le toit d’une maison est l’élément le plus énergivore s’il est mal isolé. Le toit est la partie de la maison à isoler en priorité.

 

Isoler les combles aménagés, comment procéder ?

Nous nous penchons sur le cas des combles aménagés. Cela veut dire qu’il s’agit d’un espace habitable : une chambre ou un bureau, par exemple. Et sûrement déjà isolé par le passé. Si lors de l’étude thermique il s’avère qu’il convient de l’isoler, il faut le faire en priorité.

Le préalable à réaliser avant l’isolation est d’ôter le revêtement des combles et de retirer l’ancienne isolation. En effet, même si vous êtes tenté de garder l’ancien isolant, ce n’est pas une bonne idée.

Si l’isolation est défaillante ce n’est pas un hasard. Elle peut en effet présenter des problèmes de condensation ou d’autres, qui la rendent obsolète.

Inspectez ensuite attentivement l’état de la charpente et des tuiles. En cas de présence d’humidité, insectes xylophages ou tuiles cassées, il faut traiter ces problèmes en premier. Commencez vos travaux d'isolation après avoir corrigé toutes les anomalies.

Une fois ce préalable réalisé, voici les étapes à suivre pour isoler vos combles aménagés.

  1. Poser les lisses et fixer les suspentes
  2. Embrocher la laine minérale
  3. Positionner les fourrures et le pare-vapeur

Pour ce chantier, deux personnes sont nécessaires. En effet, il y a de la manutention à réaliser, maintenir une membrane tendue, etc.

Faites également un calepinage afin de savoir le nombre de rouleaux à prévoir, sachant qu’il y aura deux couches d’isolant :

  • La première couche, en laine minérale nue. Attention, son épaisseur doit correspondre à celle des chevrons moins 2 cm pour laisser une feuille d’air entre l’isolant et la couverture.
  • La deuxième couche, en laine minérale recouverte d’un film kraft sur une face. Il faut poser cet isolant la face en papier kraft côté intérieur.

 

Etape 1 : poser les lisses et fixer les suspentes

Commencez par matérialiser, au cordeau à tracer, une ligne droite à l’extrémité des combles. La distance entre le mur et la ligne de pose doit correspondre à l’épaisseur de la deuxième couche d’isolant.

Faites de même du côté opposé. Mesurez la longueur des combles et reportez cette mesure sur les lisses à découper. Posez les lisses au sol avec des moyens de fixation adaptés au support.

Fixez les suspentes sur les chevrons tous les 60 cm en lignes perpendiculaires aux chevrons. A l’aide de la ficelle tirez des lignes sur les suspentes que vous aurez posées sur les côtés opposés.

Les ficelles vous serviront de repère d’alignement pour poser les suivantes. Ensuite, fixez les autres suspentes avec un espacement maximal de 120 cm.

 

Etape 2 : poser la laine minérale entre les chevrons et dans les suspentes

Procédez à la pose de la première couche d’isolant. Mesurez la largeur entre chevrons et reportez cette mesure à l’isolant en ajoutant 1 cm. Ceci permet un parfait emboîtement.

Découpez au couteau à laine l’isolant et positionnez-le entre les chevrons. Ils doivent être 1 cm moins épais que les chevrons afin de créer une lame d’air sous la couverture.

Procédez de la même manière jusqu’à couvrir l’ensemble des chevrons. Ensuite procédez à la pose de la deuxième couche d’isolant.

Positionnez les lés entre les lisses en les embrochant dans les suspentes. La face avec le revêtement en kraft doit être devant vous.

Lors des découpes de laine minérale en fin de rangée, laissez 1 cm de plus pour un meilleur emboîtement. Faites de même autour des fenêtres. Procédez ainsi jusqu’à couvrir toute la surface à isoler.

 

Etape 3 : positionner les fourrures et le pare-vapeur

Vissez les rosaces sur toutes les suspentes. Vous pouvez vous servir d’une ficelle pour vérifier leur alignement. Mesurez ensuite la longueur des combles et reportez cette mesure sur les fourrures.

Pour les assembler sur la même longueur, posez les connecteurs et emboîtez les fourrures bout à bout. Faites les découpes nécessaires avec la grignoteuse.

Clipsez les fourrures sur les rosaces. Assurez-vous de la planéité des fourrures en vous servant de la règle alu. Une fois l’ossature complétée, collez les bandes d’adhésif double-face sur les fourrures.

Retirez la protection des adhésifs double-face et placez le film pare-vapeur en l’appuyant dessus. Veillez à ce qu’il soit tendu. Laissez un débord de 10 cm en bas et en haut.

Faites de même avec le deuxième lé en le superposant de 10 cm sur le lé précédent. Arrivé à hauteur de la fenêtre faites des découpes autour de l’encadrement.

Laissez 10 cm pour couvrir les interstices éventuels de l’encadrement. Une fois toute l’ossature recouverte, adhésivez les liaisons entre lés de pare-vapeur à l’aide de l’adhésif d’étanchéité.

Pour finir, faites un cordon d’étanchéité autour de l’ossature et collez le pare-vapeur sans l’écraser. Découpez ensuite au cutter l’excès de film pare-vapeur.

Votre isolation est prête, maintenant, il ne vous reste plus qu’à poser les plaques de plâtre.

Outils et fournitures nécessaires à la pose

Equipements de protection individuelle à prévoir

Cette liste vous est donnée à titre indicatif, adaptez vos EPI en fonction des spécificités de votre chantier.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous avez d'autres travaux d'isolation en vue ? Consultez nos autres guides dédiés, ils vous aideront à concrétiser vos projets.