Vous êtes ici

Isolation phonique : tout savoir

Ouvrier en train de faire l'isolation phonique d'un mur intérieur.

Que l’on habite dans un appartement ou dans une maison, en ville ou à la campagne, nous sommes tous concernés par les nuisances sonores. En effet, bruits extérieurs et intérieurs sont source de stress et de fatigue pour tout un chacun. Pourtant, des solutions pour améliorer l’isolation phonique existent.

 

Demandez un devis de matériaux ici

 

Isolation phonique : définition et moyens à mettre en œuvre

L’isolation phonique est un ensemble de méthodes, techniques et matériaux destinés à atténuer ou à freiner la propagation du bruit. Sont concernés aussi bien les bâtiments d’habitation collectifs et les appartements, que les maisons individuelles ou mitoyennes.

Cet ensemble de moyens protège contre les bruits en provenance de l’intérieur, du voisinage et de l’extérieur de l’habitation. Un logement bien isolé apporte du confort acoustique à tous ses occupants. Celui-ci se traduit par une meilleure qualité de vie.

Isolation phonique et thermique, quelles normes et quelles solutions

L'isolation est souvent associée à la seule isolation thermique, pourtant elle concerne aussi l’isolation phonique. En effet, depuis les années 70, la tendance est à l’amélioration du confort thermique et aux économies d’énergie.

De nombreux dispositifs incitatifs et contraignants ont été mis en place en ce sens. Notamment après le Grenelle de l’environnement de 2007. La RT 2012 et la RE 2020 sont dans la continuité de ce processus, toujours orienté vers l’amélioration thermique et la performance énergétique.

La Nouvelle réglementation acoustique, de l’année 2000, concerne, elle, l'isolation phonique. Elle régit, comme la RT 2012 et la RE 2020, les constructions neuves. L’isolation thermique des logements neufs améliore en même temps l’isolation acoustique, en respectant les performances minimales requises par la NRA.

Les logements anciens quant à eux, ont généralement une mauvaise isolation thermique et acoustique. L’isolation thermique reste une priorité lors de travaux de rénovation. Il est donc judicieux, lors de cette rénovation thermique, de faire d’une pierre deux coups : faire l'isolation thermique et améliorer l'isolation phonique.

 L’isolation phonique de la toiture

L’isolation d’une toiture se fait par l’intérieur ou par l’extérieur. Des matériaux isolants sont mis en œuvre lors de ces travaux. Vous envisagez de faire l’isolation de votre toit ? Vérifiez les performances à la fois thermiques et phoniques des isolants. Vous serez gagnant sur les deux tableaux !

L’isolation sonore de portes et fenêtres

Les portes et fenêtres, y avez-vous pensé ? Ce sont souvent des passoires non seulement thermiques mais aussi phoniques ! La rénovation de portes et fenêtres n’est pas à l’ordre du jour ? Pas de panique ! Vous pouvez les équiper de rideaux acoustiques en attendant. Sans oublier de calfeutrer les portes et fenêtres concernées.

L’isolation acoustique des murs extérieurs

Les murs donnant à l’extérieur peuvent être isolés par l’intérieur ou par l’extérieur. L’isolation par l’extérieur implique une modification de la façade. L’isolation par l’intérieur supprime de l’espace côté intérieur. Dans les deux cas, l’isolation phonique des murs doit être aussi une priorité.

Si l’isolation thermique a déjà été faite lors de travaux de rénovation antérieurs, des solutions existent. La plus lourde étant la réfaction de l’isolation. Une alternative plus simple consiste en réaliser une isolation phonique des murs par doublage. Un complément d’isolation donc.  

L’isolation phonique des murs intérieurs

L’isolation phonique concerne aussi les bruits intérieurs. Cela implique des travaux d’isolation phonique des murs intérieurs. Dans ce cas, optez pour des isolants acoustiques performants. L’isolation phonique sera ainsi optimisée.

L’isolation phonique des planchers

Les planchers s’isolent par le haut ou par le bas. Isoler acoustiquement le sol par le haut implique de le refaire, avec de gros travaux à la clé. Cependant, celle-ci est la solution la plus efficace en termes d'insonorisation du sol.

Vous pouvez aussi opter pour une isolation par le bas. Elle peut être une solution alternative ou complémentaire et comporte des travaux d'isolation du plafond situé en dessous.

Il en va de même pour isoler les planchers en bois intermédiaires. En cas de présence de solives, l’isolation par le plancher lui-même est à envisager.  Vous pouvez également réaliser un faux plafond acoustique.

Les isolants phoniques à mettre en œuvre

Les isolants ont des propriétés pour l’isolation thermique et pour l’isolation phonique. Souvent un isolant a d’excellentes performances thermiques mais elles sont médiocres acoustiquement. L’inverse arrive aussi. Pour cette raison, vérifiez toujours les deux performances du produit.

Parmi les isolants phoniques performants, voici quelques-uns : la laine de roche, la laine de verre, le liège, la ouate de cellulose, les panneaux osb. Pour isoler les fenêtres, un double vitrage phonique, appelé aussi asymétrique est très efficace.

 

Demandez un devis de matériaux ici

 

Vous avez d’autres travaux d’isolation en vue, consultez nos autres guides dédiés :