Vous êtes ici

Comment isoler un garage ?

Avoir un garage c’est bien, s’il est isolé c’est mieux ! On peut en effet mieux protéger sa voiture, mais pas seulement. L’isolation permet d’y bricoler en hiver par exemple. Et les outils stockés sont bien préservés. Pose de l’ossature, de l’isolant et du pare-vapeur, avec ce guide, découvrez comment isoler un garage.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pourquoi isoler un garage ?

Disposer d’un garage isolé pour y stationner son véhicule à l’abri est appréciable. Il est ainsi mieux protégé des températures extrêmes. Il en va de même pour les outils et fournitures que l’on y entrepose. De plus, il est possible d’utiliser le garage comme petit atelier. Et, si au-dessus du garage il y a une pièce chauffée, celle-ci sera mieux isolée du froid.

Faire l’isolation d’un garage : comment procéder ?

Cette opération est simple à réaliser et accessible à tout bricoleur. Néanmoins, il faut faire preuve de précision lors de sa mise en œuvre. Il convient également de faire ces travaux à deux personnes.

Il existe plusieurs isolants, certains sont rigides, et souvent de faible épaisseur (panneaux de liège, osb, polyuréthane, etc.). Cependant, pour une isolation thermique et phonique optimale, la laine minérale est une bonne option.

Nous vous présentons la pose d'isolant avec de la laine minérale et un film pare vapeur. Dans notre exemple, le garage est en béton avec une toiture plate.

Si le garage est en ossature bois, à toiture inclinée ou deux pans, adaptez les moyens de fixation en conséquence. Utilisez notamment des vis à bois pour fixer les fourrures aux murs et au plafond.

Assurez-vous également que le plafond est capable de supporter le poids de l'isolation et du revêtement. Après l'isolant, évitez de poser un revêtement lourd.

Le principe de pose, lui, reste le même. Dans tous les cas, soyez vigilant à la continuité de l’isolant. Veillez également à assurer la parfaite étanchéité du pare-vapeur.

Voici les étapes nécessaires à la réalisation de l’isolation d’un garage :

  1. Fixer les lisses et les fourrures sur les murs
  2. Poser l’isolant et le pare-vapeur
  3. Réaliser l’ossature sur le plafond
  4. Poser la laine minérale et le pare-vapeur

Outils et fournitures nécessaires à la pose

 

Equipements de protection individuelle à prévoir

 

Cette liste est donnée à titre indicatif, adaptez vos EPI en fonction des spécificités de votre chantier.

 

Étape 1 : fixer les lisses et les fourrures sur les murs

Commencer par délimiter le périmètre de pose des lisses. A l’aide du cordeau traceur, tracez une ligne droite à 10 cm du mur (en fonction de l’épaisseur de l’isolant), sur le sol et le plafond.

Découpez, à la grignoteuse, les lisses à la longueur du mur moins 10 cm de chaque côté. A l’aide de la perceuse faites les trous de perçage tous les 50 cm sur la lisse et le sol.

Fixez les lisses au sol et au plafond à l’aide de chevilles à frapper positionnées sur les trous pré percés.

Découpez la fourrure et placez-la à mi-hauteur du mur pour une hauteur maximale de 1,35 m. Procédez à sa fixation comme indiqué plus haut. Clipsez les appuis sur la fourrure en les espaçant de 60 cm.

Étape 2 : poser l’isolant et le pare-vapeur

A l’aide du couteau à laine, découpez la laine de roche à la hauteur du mur plus 1 cm. Déroulez les lés sur le mur, embrochez-les sur les appuis et posez les pastilles de fixation.

Veillez à ce qu’ils soient fermement emboîtés. Si besoin, rajoutez une bande de laine minérale pour raffermir l’ensemble.

Posez les clips des fourrures sur les appuis en place. Coupez les fourrures à la hauteur du mur. Emboîtez les fourrures sur les lisses et positionnez-les devant les clips.

Vérifiez la verticalité des fourrures à l’aide du niveau à bulle. Clipsez-les et posez les fixations. Collez la bande adhésive double-face sur chaque fourrure.

Retirez la bande de protection de l’adhésif double-face. Déroulez le premier lé de pare-vapeur en l’appuyant contre les fourrures. Veillez à ce qu’il soit tendu.

Découpez le lé de pare-vapeur en haut et en bas au cutter et la règle de maçon. Posez les lés suivants de la même manière en les chevauchant de 10 cm.

Adhésivez les lés le long de leurs jonctions, au niveau du sol et du plafond pour assurer l’étanchéité de l’ensemble.

 

Étape 3 : réaliser l’ossature sur le plafond

Fixez des suspentes sur les quatre coins du plafond en laissant 10 cm par rapport au mur isolé. Posez les autres suspentes alignées et espacées de 60 cm le long de deux murs opposés. Attachez les cordeaux de part et d’autre du plafond sur chaque longueur. Ils serviront à poser les lignes de suspentes.

Placez les suspentes sur les lignes distancées de 1,2 m maximum. Réglez les rosaces en suivant les cordeaux. Adaptez la longueur des suspentes à l’épaisseur de la laine minérale. Faites les découpes des fourrures à la grignoteuse.

Veillez à ce que les jonctions se fassent au plus près d’une suspente pour mieux répartir le poids des fourrures. Fixez les éclisses et assemblez les fourrures puis clipsez-les sur les suspentes.

Étape 4 : poser la laine minérale et le pare-vapeur

Découpez la laine minérale et glissez-la perpendiculairement sous les fourrures. Posez une bande adhésive double-face le long des fourrures.

Déroulez le pare vapeur contre les fourrures en veillant à ce qu’il soit tendu. Sur les murs prévoyez un débord de 20 cm.

Chevauchez les lés d’au moins 10 cm. Une fois tous les lés posés, adhésivez les jonctions pour assurer l’étanchéité de l’ensemble. Faites de même avec les débords en les adhésivant contre les murs.

Maintenant l’isolation des murs et du plafond est faite, vous pouvez procéder à la pose du revêtement de votre choix.

Quant à la porte du garage, vous pouvez y poser un kit d’isolation dédié.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de réaliser d’autres travaux d’isolation dans votre logement ? Les Guides SAMSE sont là pour vous accompagner dans vos projets.