Vous êtes ici

Norme RT 2020 : tout ce qu'il faut savoir

Publié le 19/08/2020 - Mis à jour le 19/08/2020

La RT 2020, ou plutôt la RE 2020 (réglementation environnementale), entre en vigueur en janvier 2021. Elle s’applique pour toutes les constructions d’habitations neuves. La nouveauté est l’avènement de la maison à énergie positive. Mais que cela vaut-il dire ? Quels changements par rapport à la RT 2012 ? Nos réponses dans ce guide.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Qu’est-ce que la norme RT 2020 ?

La RT 2020, nouvelle réglementation thermique 2020, s’inscrit dans la continuité des précédentes RT 2005 et RT 2012. A noter qu’elle a été rebaptisée Réglementation environnementale (RE) 2020.

La RE 2020 donc, va plus loin que les précédentes en termes d’exigence de performances énergétiques. Pour avoir une idée de ce que cela signifie, voici l’impact des différentes normatives thermiques sur la consommation des maisons :

  • RT 2005 : maison à faible consommation énergétique ;
  • RT 2012 : maison passive ;
  • RT (RE) 2020 : maison à énergie positive.

Cette tendance illustre l’exigence des pouvoirs publics de faire baisser drastiquement la consommation d’énergie. Au point d’exiger l’avènement du bâtiment à énergie positive (BEPOS). Un bâtiment qui consomme moins d’énergie qu’il n’en produit.

Vous l’aurez compris, construire des habitations à très haute performance thermique est devenu une obligation. La réglementation environnementale 2020 poursuit trois objectifs principaux :

  • faire face au changement climatique, avec des logements moins froids en hiver et plus frais en été ;
  • réduire la consommation énergétique, avec des habitations bien isolées et bien exposées ;
  • limiter l’impact environnemental, en réduisant l’utilisation de l’énergie primaire et en exigeant le recours aux énergies renouvelables.

Le Ministère de la transition écologique a défini les contours de la RE 2020. Bien que le texte définitif n’ait pas encore été adopté, il le sera très prochainement. Et sa mise en application interviendra dès janvier 2021.

 

Bâtiment à énergie positive et énergies renouvelables

Le BEPOS (bâtiment à énergie positive)

L’instauration du BEPOS (bâtiment à énergie positive) est un objectif ambitieux en matière énergétique. Il dépasse largement les exigences de la RT 2012.

En effet, cette dernière impose une consommation maximale de 50 kWhep/m² (kilo Watts-heure d’énergie primaire par m²) par an.

Avec la RE 2020 ce plafond chute en dessous de 0 kWhep/m² par an.

Cela signifie que la maison doit produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. C’est pour cette raison que l’on parle de maison à énergie positive.

Les énergies renouvelables

La RE 2020 amplifie le recours aux énergies renouvelables et préconise une production excédentaire. Ce surplus d’énergie doit être réintroduit dans le réseau électrique public.

La RT 2012 exige au moins une source d’énergie verte, sans en préciser le pourcentage dans la consommation globale de la maison.

La RE 2020 devrait donner des précisions en la matière, d’autant plus que ce sont les énergies renouvelables qui permettent de produire l’excédent énergétique.

 

Quel impact sur le coût d’une habitation neuve ?

La mise en place d’une source d’énergie renouvelable entraîne des coûts d’installation. Auxquels s’ajoutent ceux d’un local de conversion lié au réseau électrique.

Des calculateurs et des relais électriques y sont installés pour permettre d’injecter le surplus d’énergie produite au réseau public.

Cela fait évidemment grimper la facture globale de la construction d’une maison neuve. Cependant, ce surcoût est résorbé par des économies à réaliser sur le moyen et le long terme.

 

RE 2020 : quelle performance thermique et quelle isolation ?

Les obligations de performance thermique établies par la RT 2012 devraient être renforcées. C’est l’une des conditions pour pouvoir diminuer le coefficient Cep (consommation d’énergie primaire). Comme indiqué plus haut celle-ci doit être nulle voire négative.

La résistance thermique des matériaux isolants doit être élevée pour satisfaire les critères de performance requis. Et le redoutable test à l’étanchéité à l’air sera sans doute maintenu. Comme pour la RT 2012, la réussite à ce test est obligatoire pour obtenir l’attestation de conformité de fin de chantier.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous voulez aller plus loin ? Découvrez nos autres guides spécialisés pour en savoir plus sur les réglementations en vigueur :