Vous êtes ici

Comment installer un faux plafond acoustique ?

Publié le 22/09/2020 - Mis à jour le 08/12/2020

Les bruits en provenance d’un étage supérieur sont souvent gênants. Si l’isolation par le haut est impossible, poser faux-plafond phonique est une solution alternative. De la fixation des suspentes à la pose du parement, en passant par l’installation de l’isolant, découvrez comment poser un faux-plafond acoustique.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pourquoi réaliser un faux-plafond acoustique

L’isolation du sol se fait par le haut ou en sous-face. Pour une maison à plusieurs niveaux, il est possible d’isoler les planchers intermédiaires par le haut. Cette isolation est même préconisée car plus efficace. Cependant, pour un appartement, la solution est de l’isoler en sous-face, c’est-à dire, poser un faux-plafond acoustique.

Il existe deux techniques pour installer un faux-plafond acoustique. Le résultat obtenu est similaire mais le moyen d’y parvenir est différent. Il s’agit de :

  • La pose d’un faux-plafond suspendu.
  • La pose d’un faux-plafond autoportant.

Nous allons voir les deux techniques de plus près. Bien que relativement complexes, elles peuvent être réalisées par quelqu’un qui n’est pas du métier, avec l'aide d'une deuxième personne. Mais pour cela, il faut être méticuleux et bien respecter les cotes ainsi que l’horizontalité de l’ouvrage.

Pour un plafond suspendu, il faut s’assurer que le support peut résister à la charge et que les perçages ne touchent pas d’éventuelles gaines électriques ou canalisations. Pour cela, le passage d’un détecteur à matériaux peut s’avérer nécessaire.

Méthode n° 1 : Poser un faux plafond suspendu

Etape n° 1 :  Traçage et fixation des cornières

Déterminez le périmètre où fixer les cornières. Prenez en compte l’épaisseur de l’isolant à mettre en place et ajoutez 2 cm pour la lame d’air. Celle-ci joue un rôle d’isolation supplémentaire.

A l'aide du cordeau traceur ou du laser multiligne, tracez une ligne périmétrique sur les murs. Vérifiez, au niveau à bulle, que les lignes sont bien horizontales.

Posez la bande résiliente qui servira à désolidariser phoniquement le faux-plafond du mur le long de ces lignes.

Fixez les cornières sur les bandes résilientes sur tous les murs. Pour cela percez tous les 50 cm, posez des chevilles adaptées au support et fixez-y les cornières.

Tracez des traits pour matérialiser les emplacements de pose des fourrures sur les murs opposés les plus proches entre eux.

Les traits des extrémités doivent être situés chacun de 25 à 30 cm maximum du mur. Espacez les traits suivants de 50 cm.

Faites de même sur les deux murs restants, les plus éloignés entre eux. Tracez des traits espacés de 1m20 maximum sur chaque mur.

A l’aide du cordeau à tracer, matérialisez les lignes en partant d’un mur vers le mur opposé, dans un sens, puis dans l’autre. Vous obtiendrez un quadrillage.

Etape n° 2 : Fixer les suspentes, les fourrures et poser l’isolant

Au niveau du plafond, sur les points de croisement entre les lignes, percez des trous à la perceuse à percussion (prenez les précautions énumérées précédemment). Posez des chevilles adaptées au support dans les trous.

Fixez les suspentes acoustiques en les vissant sur leur support. Si nécessaire, découpez le surplus des tiges à la bonne longueur et ébavurez-les à l’aide de la lime.

Mesurez la distance entre les murs où les fourrures seront posées. Reportez cette mesure sur ces dernières et coupez-les à l'aide de la grignoteuse. Si leur longueur n’est pas suffisante, utilisez des éclisses pour les connecter.

Selon le modèle, posez les fixations sur les tiges des suspentes acoustiques pour y fixer les fourrures. Vissez ou dévissez pour les mettre à la bonne hauteur.

Posez les fourrures sur les cornières puis fixez-les sur les fixations des suspentes.

Vérifiez leur horizontalité à l'aide du niveau à bulle. Faites des ajustements si nécessaire.

Découpez les lés de laine minérale avec le couteau à laine. Installez le premier lé sur une des extrémités, le papier kraft orienté vers vous.

Faites les découpes nécessaires pour les fils électriques éventuels et passez ces derniers dans une gaine électrique. Continuez à poser l’isolant jusqu’à couvrir toute la surface.

Il ne vous reste plus qu’à poser les plaques de plâtre acoustiques, les jointoyer, les enduire pour les peindre ensuite.

Méthode n°2 : Poser un faux-plafond autoporteur

Cette technique a l’avantage que la pose de l'ossature se fait sur les murs sans perçage du plafond. Néanmoins, il faut s’assurer que la portance des murs est suffisante.

Etape n° 1 : Mettre en place les cornières et les fourrures

Commencez par déterminer la distance entre l’ossature et le plafond. Pour cela, prenez en compte l’épaisseur de votre isolant et rajoutez 2 cm pour la lame d’air.

Cette lame d’air renforce l'isolation (l’air est un excellent isolant thermo acoustique).

A l’aide d’un cordeau traceur ou d’un traceur multiligne au laser, matérialisez la ligne de pose des cornières sur chacun des murs.

Vérifiez, au niveau à bulle, que les lignes sont parfaitement horizontales.

Posez la bande résiliente sur ces lignes. Il servira à désolidariser phoniquement le faux-plafond du mur.

Percez tous les 50 cm, posez des chevilles adaptées au support et fixez-y les cornières sur tous les murs.

Découpez à présent les fourrures suivant les cotes que vous aurez prises en mesurant la longueur entre les rails de part et d’autre de la pièce.

Mettez des fourrures par deux dos à dos et fixez-les à l’aide de vis auto foreuses adaptées. Ceci servira à avoir une surface d’appui plus large pour l’isolant à mettre en place.

Posez les deux fourrures des extrémités à 30 cm maximum du mur, et espacez toutes les autres à 50 cm. A l’aide de la sertisseuse fixez les fourrures sur les cornières. Répétez l’opération jusqu’à compléter la surface.

Etape n° 2 : Poser l’isolant et le parement

Place maintenant à la pose des lés de laine de verre ou de laine de roche. Posez le premier lé sur une extrémité, le papier kraft vers vous.

Faites une incision au couteau de laine dans l’isolant à l'emplacement réservé aux fils électriques. Gainez ces derniers et passez-les dans la découpe de l’isolant. N'oubliez pas de couper le courant électrique au préalable.

Continuez à poser l’isolant jusqu’à couvrir toute la surface. Faites les découpes en fin de rangée à l'aide du couteau à laine. Veillez à laisser 10 mm de plus pour assurer une étanchéité optimale.

Une fois la surface couverte d’isolant, fixez les plaques de plâtre acoustiques.

Pour cela, utilisez le lève-plaques et vissez les plaques au support à l’aide de la perceuse-visseuse et des vis pour plaques de plâtre.

Il ne vous reste que faire les finitions : enduire le plâtre, faire un cordon de mastic polyuréthane sur les bords, et peindre le tout après séchage.

Outils et fournitures nécessaires à la pose

Équipements de protection individuelle à prévoir

Cette liste vous est donnée à titre indicatif, adaptez vos EPI en fonction des spécificités de votre chantier.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de réaliser d’autres travaux d’isolation ? N’hésitez pas à consulter nos autres guides dédiés. Ils vous aideront à concrétiser vos projets.

Comment isoler acoustiquement le sol

Isolation phonique : tout savoir

Comment isoler le plafond d'un sous-sol

Comment isoler un mur par l'intérieur

Comment isoler des combles perdus

Comment isoler des combles aménagés

Poser un pare-vapeur

Poser un écran pare-pluie

Comment isoler un garage

L'isolation du plafond de sous-sol

L'isolation du plancher bas

L'isolation par sarking

L'isolation thermique par l'extérieur