Vous êtes ici

Laine de roche : tout savoir

Parmi les matériaux isolants d’origine minérale, la laine de roche est l’un des plus utilisés en isolation thermo-acoustique. Elle est déclinée sous de conditionnements divers pour s'adapter à de nombreux usages dans le bâtiment. Zoom sur la laine de roche.

 

Demandez votre devis de travaux ici

 

Qu’est-ce que la laine de roche

La laine de roche est un matériau obtenu à partir de basalte, une roche volcanique. Elle est constituée d’un ensemble de filaments de faible densité. A l’intérieur de ses fibres, elle abrite de l’air qui la rend légère et amplifie ses qualités d’isolation. Ce matériau léger a des propriétés isolantes remarquables. Autant du point de vue de l’affaiblissement acoustique que de la résistance thermique.

Un matériau aux bonnes performances en isolation phonique et thermique

La laine de roche se distingue par son efficacité en isolation phonique et thermique. Son coefficient d’affaiblissement acoustique est élevé tout comme sa résistance thermique. De par ses qualités d’isolation acoustique, elle est souvent préférée pour l’insonorisation de murs, plafonds et planchers.

La laine de roche est présentée en de nombreuses déclinaisons :

  • En rouleaux, avec de la laine nue ou avec une face revêtue d’une membrane kraft ou aluminium.
  • Présentée en panneaux souples, rigides ou semi rigides.
  • Sous forme de coquilles.
  • Conditionnée sous forme de de nappes grillagées ou non.
  • En vrac, sous forme de flocons.

Laine de roche : pour les travaux d’isolation ?

La laine de roche est un très bon isolant phonique et thermique. Ses domaines d’application sont donc très larges. En outre, ces divers conditionnements lui permettent d’isoler un grand nombre d’éléments du bâti et avec différentes méthodes de pose.

Des rouleaux pour une pose facilitée sur les murs et les combles

Les rouleaux sont souvent préférés pour isoler des combles. Ils s’emboîtent facilement entre les pannes ou sous une ossature, sur les murs, planchers et plafonds.

Les laines de roche en rouleaux sont faciles à poser. Les découpes au couteau à laine sont pratiques et rapides à faire. Les lés découpés se posent par simple compression et s’enfourchent dans les suspentes avec une grande souplesse.

De par leur faible poids, la manutention des rouleaux est peu exigeante. C’est un matériau incombustible, et résistant aux rongeurs et autres nuisibles.

Les laines de roche en rouleau peuvent être à simple isolant ou munies d’un kraft ou un film en aluminium sur une face. Lors de la pose, la face revêtue doit être orientée côté intérieur de la pièce. En effet, ces membranes font office de frein vapeur.

Des panneaux souples, semi-rigides et rigides pour diverses utilisations

Il existe un grand nombre de panneaux en laine de roche. On en trouve sous forme de panneaux sandwich pour les toitures ou les bardages. Les panneaux rigides sont utilisés en isolation acoustique distributive (cloisons intérieures). Ils peuvent être posés collés, clipsés ou sous chape maçonnée pour l’isolation d’un plancher sur dalle.

Des coquilles et des nappes pour couvrir des canalisations

Sous cette déclinaison, la laine de roche s’adapte aux surfaces arrondies, telles que les canalisations. Les nappes et les coquilles permettent de protéger des conduites enterrées, cuves, etc. Elles disposent d’une face en aluminium thermo réfléchissant pour une meilleure efficacité.

Des flocons pour des lieux difficilement accessibles

Les flocons permettent d’atteindre des endroits peu accessibles tels que les combles perdus. Ils sont projetés par insufflation, soufflage ou flocage. Cette dernière technique servant à isoler des plafonds de sous-sol, caves, garages, etc.

Les critères d’efficacité phonique et thermique à prendre en compte

L’indice d’affaiblissement acoustique

Cet indice s’exprime en chiffres décimaux. Plus ceux-ci se rapprochent de 1, plus importante est leur performance d’isolation phonique.

Parfois l’affaiblissement phonique est présenté sous forme de décibels (dB). Plus le chiffre est élevé, plus le produit isole les bruits.

Les indices de résistance et de conductivité thermique

L’indice de résistance thermique est représenté par un R. Plus l’indice R est élevé, plus l’isolant est performant. La conductivité thermique est exprimée par un coefficient lambda (λ). Plus celui-ci est bas, plus l’isolant est efficace.

Notez que l’épaisseur joue un rôle clé en matière d’isolation thermique. Plus le matériau est épais, mieux il isole. Si vous doublez un isolant, vous doublez aussi sa résistance thermique, déduction faite des imperfections éventuelles dues à la pose.   

Par exemple : pour deux couches d’isolant de 10 cm et d’une R = 2 chacun, vous obtiendrez une R = 4. Ce n’est pas une valeur absolue, mais une base de calcul efficace.

 

Demandez votre devis de travaux ici

 

Vous envisagez de faire des travaux d’isolation dans votre habitation ? Découvrez nos autres guides dédiés. Ils vous aideront à concrétiser vos projets.

Comment choisir de la laine de verre

Quels isolants choisir pour la maison

Comment isoler le plafond d'un sous-sol

Comment isoler un mur par l'intérieur

Comment isoler des combles perdus

Comment isoler des combles aménagés

Poser un pare-vapeur

Poser un écran pare-pluie

Comment isoler un garage

L'isolation du plafond de sous-sol

L'isolation du plancher bas

L'isolation par sarking

L'isolation thermique par l'extérieur

L'isolation thermique d'une toiture

L'isolation naturelle