Vous êtes ici

Comment choisir un pare-vapeur ?

Publié le 13/01/2022 - Mis à jour le 19/01/2022

Pare vapeur posé sur de la laine minérale

Le pare-vapeur est un complément incontournable de l'isolation thermique par l'intérieur. Installé du côté chaud, il protège l'enveloppe isolante de la vapeur en lui faisant barrière, d'où son nom. Pour bien choisir un pare-vapeur, nos conseils dans ce guide.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Qu'est-ce qu'un pare-vapeur et quelle est sa fonction ?

Un pare-vapeur est une membrane fabriquée généralement en polyéthylène, polyester ou encore en aluminium. Disponible en rouleaux, il est découpé en lés et posé par-dessus l'isolant, du côté chaud, c'est à dire toujours sur la face intérieure.

Le rôle d'un pare-vapeur est de protéger l'isolation en empêchant la migration de la vapeur d'eau à l'intérieur de l'isolant. En effet, lorsque la vapeur traverse l'isolation elle rencontre une surface plus froide et se condense. La vapeur passe alors de l'état gazeux à l'état liquide et l'eau produite se retrouve piégée à l'intérieur de la couche isolante et l'endommage.

Pare-vapeur et frein vapeur, quelles différences ?

Frein vapeur et pare vapeur ont des caractéristiques très proches mais leur degré d'imperméabilité à la vapeur est différent. De ce fait, leur usage diffère également. En règle générale, les pare-vapeur sont étanches à la vapeur, alors que les freins vapeur en sont plus ou moins perméables.

Dans quel cas utiliser un pare-vapeur ?

La pose d'un pare vapeur est obligatoire dans les cas suivants :

  • En construction ou rénovation d'une maison à ossature bois (DTU 31.2).
  • Pour isoler les logements situés dans les régions froides et en zone montagnarde.
  • En cas de présence d'un écran de sous-toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur).
  • Pour l'isolation des combles aménageables et combles perdus (DTU 45.1).
  • Lorsque la couverture est réalisée avec des bardeaux bitumés.
  • En cas de toiture froide ventilée pour l'isolation des toits plats.
  • Pour les travaux de construction ou de rénovation intégrale de la toiture.

Même si la pose d'un pare-vapeur n'est pas toujours obligatoire, elle est néanmoins conseillée pour tous les travaux d'isolation par l'intérieur. En effet, les vapeurs produites dans le logement peuvent traverser la paroi de l'isolant, surtout en cas de ventilation défaillante.

Pour avoir une idée de l'importance du phénomène, notez ce chiffre : une famille de 4 personnes produit l'équivalent de 12 litres par jour de vapeur d'eau. La VMC (ventilation mécanique contrôlée) aspire la vapeur via les bouches d'aération pour la rejeter à l'extérieur, mais pas en totalité. Une partie de cette eau à l'état gazeux reste à l'intérieur et se condense contre les murs, les plafonds et dans l'isolant.

Certains isolants sont plus sensibles à la vapeur que d'autres. Parmi les plus résistants, la pole position revient aux isolants organiques (polystyrènes, polyuréthane, etc.). Cependant, ils sont peu utilisés au profit d'isolants plus respectueux de l'environnement, tels que les laines de verre et les isolants biosourcés.

Membrane d'étanchéité et pare-vapeur : quelles différences ?

Dans le cadre d'une isolation thermique d'un logement normée RT 2012 et RE 2020, la pose de membranes d'étanchéité à l'air est obligatoire. Il faut savoir qu'une membrane d'étanchéité à l'air ou pare-air est étanche à l'air mais pas à la vapeur. A l'exception de certaines d'entre elles, qui font aussi office de pare-vapeur et, de ce fait, sont une bonne option.

Comment connaître le degré d'étanchéité à la vapeur d'un pare-vapeur ou d'un frein vapeur ?

Pare vapeur installé dans une maison à ossature bois

La valeur qui indique le degré de résistance à la vapeur est le coefficient Sd. Celui-ci s'exprime en mètres et est obtenu par la formule : Sd = µ x d (m). La valeur µ de référence est celle de l'air, qui est égale à 1. Ce qu'il faut retenir c'est que, plus le Sd est élevé, plus le pare-vapeur est étanche à la vapeur.

Quel Sd choisir pour un pare-vapeur ou frein vapeur ?

Le frein vapeur est moins résistant à la diffusion de la vapeur d'eau qu'un pare-vapeur, son Sd se situe entre 2 et 18. Cette caractéristique lui confère une certaine perméabilité à la vapeur, ce qui en fait une membrane adaptée aux environnements à faible hygrométrie.

Pour les environnements au taux d'humidité élevé, un Sd au-dessus de 18 est requis. Les habitations situées en zone froide ou en montagne, requièrent un Sd supérieur à 40. Les toitures froides, quant à elles, requièrent une perméance très réduite, soit un Sd élevé, au-dessus de 90 dans la plupart des cas. Inversement, une étanchéité trop importante peut produire un effet "sac plastique".

Il est donc nécessaire de déterminer le coefficient Sd le plus adaptée en fonction des cas. Le DTU 31.2, relatif aux constructions à ossature bois et le DTU 45.10 concernant l'isolation des combles préconisent un coefficient Sd à prévoir en fonction de la zone et de l'hygrométrie. Cependant, il existe des pare-vapeurs hygro variables, c'est à dire qui s'adaptent à l'hygrométrie.

Pare-vapeur hygroréglable : une membrane qui s'adapte à l'humidité

Certains pare-vapeurs de dernière génération s'adaptent au taux d'humidité ambiant. Applicables sur les murs et dans les combles aménageables ou perdus, ces membranes sont étanches à l'air et hygro-régulantes. Elles suppriment le risque de condensation dans les parois et favorisent le séchage des structures en bois.

Les pare-vapeurs hygro-régulants sont compatibles avec les normes thermiques relatives à l'étanchéité à l'air, tout en stoppant la diffusion de la vapeur dans les parois. Aussi appelés "membranes intelligentes" leur structure moléculaire élastique s'ajuste aux variations de l'humidité.

La continuité du pare vapeur : prévoir les accessoires incontournables

La pose d'un pare-vapeur doit être continue. Autrement dit, les déchirures, ouvertures et interstices, même minimes sont à proscrire. Si cette règle n'est pas respectée la vapeur pourra s'engouffrer dans les brèches et des poches d'eau se formeront à l'intérieur de l'isolant, réduisant vos efforts à néant.

Vous l'aurez compris : un pare-vapeur doit être vraiment étanche et continu. Pour assurer ces caractéristiques, il est primordial de se procurer les éléments suivants :

  • Bande d'étanchéité : présentée sous forme de rouleau adhésif, elle se colle entre les lés et les points singuliers.
  • Œillet d'étanchéité : ce dispositif élastique et imperméable se pose au-dessus des appuis intermédiaires, lorsque ce mode de pose est choisi.
  • Membrane d'étanchéité : généralement auto adhésive, cette membrane permet d'étanchéifier des zones larges et longues, telles que les jonctions sol-mur ou sol-plafond.
  • Patch d'étanchéité : disponible en plusieurs dimensions et formats, il est utilisé pour étancher les gaines électriques et autres points singuliers.

Maintenant que vous savez tout, il ne vous reste plus qu'à choisir vos pare-vapeurs, freins vapeurs et accessoires pour votre isolation !

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de faire des travaux d'isolation ? N'hésitez pas à consulter nos guides dédiés. Vous y trouverez des informations et des conseils d'experts pour réussir vos projets.