Vous êtes ici

Rouleau, panneau ou vrac : quel format d'isolant choisir ?

Pour bien choisir un isolant, il faut considérer ses performances thermo-acoustiques ainsi que son impact environnemental. Cependant, un autre critère est aussi à prendre en compte : le format. Rouleau, panneau rigide, semi rigide ou flocons, le choix dépend de l’élément du bâti à isoler.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

En quoi le format de l’isolant est un critère à prendre en compte ?

En matière de choix d’un isolant thermique ou phonique, il y a le matériau isolant et son format. Le matériau concerne les performances, notamment le lambda. De ce point de vue, le matériau est le critère de sélection prépondérant, mais pas le seul.

Les critères environnementaux et écologiques comptent eux aussi. Le choix du format, quant à lui, il dépend de l’élément à isoler. Il faut le choisir adapté au type de pose. Vous obtiendrez ainsi l’isolant idéal au format optimal pour le type d’isolation à réaliser.

Quel format d'isolant pour quelle utilisation ?

Voici les principaux formats d’isolants thermiques et phoniques disponibles :

  • Les rouleaux, appréciés pour une pose dans des combles.
  • Les panneaux semi rigides, couramment utilisés en isolation des murs.
  • Les panneaux rigides, souvent utilisés en association avec des éléments structurels.
  • Les flocons (vrac), fréquemment employés pour isoler les combles perdus.

Les isolants, quelle que soit leur format, sont destinés, sans surprise, à réaliser l’isolation. Cependant, selon les éléments du bâti à isoler, certaines déclinaisons sont plus adaptées que d’autres. Voici un petit tour d’horizon des présentations des isolants et de leurs utilisations.

Les isolants en rouleaux

Les isolants en rouleaux sont parfaits pour l'isolation des combles aménagés ou aménageables. De même que pour isoler les planchers intermédiaires en bois. Les laines minérales, de type laine de verre et laine de roche sont couramment utilisées.

Et pour cause, les rouleaux sont souples et faciles à manipuler. Attention toutefois à vous équiper d'un masque de protection de voies respiratoires (émission de fibres irritantes). Ils s’installent parfaitement entre les rampants de sous-toiture, dans les ossatures métalliques et s’enfourchent aisément dans les appuis.

De même, ils s’ajustent avec précision entre les solives d’un plancher bois. Pour toutes ces raisons, les rouleaux de laine isolante sont appréciés des artisans et des professionnels de l’isolation.

Outre les laines isolantes mentionnées ci-avant, d’autres isolants sont déclinés sous forme de rouleaux. Il s’agit principalement d’isolants minces et de liège.

Les rouleaux de liège sont appréciés en isolation phonique. Les isolants minces, quant à eux, ils viennent renforcer une isolation existante ou des portes de garage par exemple.

Les panneaux semi rigides

Les isolants, qu’ils soient d’origine minérale ou à base de matériaux biosourcés, sont également disponibles en panneaux semi rigides. Ces panneaux est avantageux pour une pose en isolation de cloisons de séparation par exemple.

En effet, bien que les rouleaux soient en principe aptes à cette utilisation, ils ont tendance à se tasser avec le temps. Un tassement, même léger, peut provoquer un défaut d’isolation thermo-acoustique. Inversement, les panneaux semi rigides ont une bonne tenue dans le temps.

Une autre utilisation des panneaux est l’isolation de pièces annexes. Ainsi, ils font l’affaire pour isoler un garage ou encore pour isoler le plafond d’un sous-sol. Pour les plafonds, la pose collée de panneaux sont une option tout aussi intéressante.

Certains modèles disposent d’un papier kraft dans leur face intérieure. D’autres sont dotés d’un revêtement en aluminium. Ces films protecteurs font office de pare vapeur. Les panneaux semi rigides sont aussi appréciés en doublage de murs.

Les panneaux rigides

En isolation de maisons à ossature bois (MOB), les panneaux rigides sont particulièrement appréciés. Et pour cause, leur forte densité permet de réduire leur encombrement. Leur rigidité permet aussi de s’intégrer parfaitement à la structure des maisons à ossature bois.

Les panneaux rigides sont couramment employés pour l'isolation des murs et toitures par l'extérieur. De par leur résistance mécanique accrue, ils sont aussi utilisés associés à des éléments structurels ou sous chape flottante.

La densité des panneaux joue aussi un rôle en termes de performances d'isolation thermique et acoustique. Pour cette raison, les panneaux rigides sont parfaits pour l’isolation par sarking. Associés à une plaque de couverture, ils entrent dans la composition des panneaux sandwich.

De par leur résistance à la compression, ils sont utilisés en isolation de planchers bas. En construction neuve, ils sont utilisés en isolation de prédalles et en isolation de planchers à poutrelles et entrevous. Leur usage s’étend également à l’isolation de toits plats.

Les flocons (isolation en vrac)

Les isolants en vrac, aussi appelés flocons, sont généralement utilisés en isolation de combles perdus ou aménageables. Appliqués par projection, ils couvrent de manière optimale les surfaces à isoler. Ils se posent aussi dans murs et plafonds, selon la technique utilisée.

L’utilisation la plus courante des isolants en vrac reste l’isolation des combles perdus. La technique de la projection permet de couvrir des endroits difficiles d’accès. La projection d’isolants en vrac se réalise avec une souffleuse-cardeuse.

Cette machine pneumatique projette les flocons à pression. Sa puissance est réglable. L’isolant est projeté sec ou mélangé à un liant hydraulique. Il existe trois techniques de projection :

Le soufflage

Cette technique consiste à projeter des flocons d’isolant à faible puissance. Les flocons forment une couche dont l’épaisseur dépend de l’isolant et de la résistance thermique souhaitée.

L’insufflation

Les flocons sont projetés à une plus forte puissance. Ainsi, certains isolants comme la ouate de cellulose, acquièrent une plus grande densité, et les cloisons sont isolées de manière optimale.

Projection humide ou flocage

Mélangés à un liant hydraulique (de l’eau avec des adjuvants) les flocons projetés s’incrustent sur le support. Ils constituent ainsi une enveloppe isolante solidaire de celui-ci.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de réaliser des travaux d'isolation ? Découvrez nos guides dédiés, vous trouverez des informations utiles pour concrétiser vous projets.

Isolation thermique : tout savoir

Quel isolant thermique choisir pour la maison ?

Comment isoler un mur de l'intérieur ?

Comment isoler un garage ?

L'isolation du plancher bas

L'isolation des combles aménageables

L'isolation thermique par l'extérieur

Quels matériaux