Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Comment améliorer le confort thermique en été ?

Comment améliorer le confort thermique en été ?

Avoir un bon confort thermique est une condition essentielle pour se sentir bien chez soi et faire des économies d’énergie en été. Pour l'obtenir, plusieurs moyens s'offrent à vous : une bonne isolation thermique, des menuiseries adaptées, des doubles, voire triples vitrages. Découvrez, dans ce guide, comment améliorer le confort thermique en été.

Demandez votre devis de matériaux ici

Confort thermique en été : un critère primordial à prendre en compte

Lorsque l’isolation thermique est évoquée, la tendance est de penser au confort thermique et aux économies en hiver. Cependant, ces deux critères comptent pour toute l’année et principalement pendant la période estivale.

En effet, pendant les périodes de forte chaleur et d’ensoleillement intense, il est primordial que le logement soit capable d’y faire face. D’autant plus en prenant compte du réchauffement climatique, avec des températures qui augmentent d’une année à l’autre inexorablement.

Outre ce phénomène, des équipements inadaptés et une isolation mal conçue sont à l’origine d’une montée de la température dans l’habitation. Pour compenser cette inconfortable élévation des températures, des appareils énergivores doivent fonctionner constamment.

Ventilateurs sur pied, de toit, climatiseurs, rafraîchisseurs d’air, sont autant de postes de consommation électrique qui alourdissent la facture énergétique.

Pourtant, des solutions existent pour limiter leur utilisation, voire les supprimer purement et simplement. Elles passent par l’adoption des moyens d’optimisation du confort thermique.

Les différents moyens d’atteindre un confort thermique optimal en été

Pour avoir une maison fraîche en été, plusieurs moyens existent, en voici les plus importants :

  • Le choix d’un isolant avec un bon déphasage thermique.
  • La pose de dispositifs de protection contre l’ensoleillement :

    • casquette bioclimatique,
    • brise soleil orientable,
    • pergola adossée ou bioclimatique,
    • store banne et tonnelle.
  • Une orientation optimale du bâtiment en construction neuve.
  • Pose de double ou triple vitrage sur les surfaces vitrées.
  • Installer une pompe à chaleur réversible ou un puits canadien.  

Déphasage thermique de l'isolant, pour une isolation optimale pendant la saison chaude

Les critères de choix d'un isolant thermique se focalisent généralement sur la conductivité et la résistance thermique. Ces critères sont déterminants pour l'hiver. Mais, qu'en est-il pour l'été ? La réponse est un troisième critère essentiel pour isoler contre la chaleur : le déphasage thermique.

Qu'est-ce que le déphasage thermique ?

Pour résumer, le déphasage thermique est le temps que la chaleur met pour traverser l'enveloppe isolante du logement. Mesuré en heures, plus le déphasage est long, plus l'isolant est performant en été. Dans ce cas, l'isolant agit, en quelque sorte, comme un climatiseur naturel.

Voici quelques matériaux isolants reconnus pour leur déphasage thermique :

Vous l'aurez compris, opter pour un isolant à fort déphasage thermique vous permet d'améliorer le confort thermique en été. Avant de choisir votre isolant, prenez donc en compte ce critère.

Les dispositifs de protection contre l'ensoleillement : des alliés pour la lutte contre la chaleur 

Différents dispositifs existent pour lutter contre l'ensoleillement de manière efficace. Ils impliquent un investissement parfois conséquent, mais qui s'avère dans tous les cas payant. Non seulement du point de vue du confort thermique mais aussi par la plus-value non négligeable qu'ils apportent au bien immobilier.

  • Casquette bioclimatique, il s'agit d'une structure qui prend appui sur la façade. Des lames sont fixées sur celle-ci et empêchent les rayons de soleil de passer. 
  • Brise soleil orientable (BSO), ce dispositif se ressemble à un store. Placé devant une baie vitrée, ses lames coulissent et s'orientent en fonction de vos besoins.
  • Pergola, adossée ou bioclimatique, elle apporte de l'ombre à la maison. Dans sa version bioclimatique, son toit est orientable en fonction de l'ensoleillement.
  • Store banne ou tonnelle, le premier consiste en un voile que l'on tend au-dessus de la terrasse. La tonnelle est une version de pergola en petit format.

L'orientation du bâtiment : un critère qui s'inscrit dans la réglementation thermique

Les normes thermiques successives, dont la RE 2020 est la dernière en date, préconisent l'orientation des habitations. Dans un souci d'efficacité thermique, les pièces de vie sont à orienter côté sud et les pièces de nuit côté nord.

De même, les surfaces de vitrage doivent représenter 1/6 de la surface habitable et être plus grandes côté sud et plus étroites côté nord. Bien que cela paraisse contraire au confort thermique en été, il n'en est rien, notamment si l'on tient compte des dispositifs énumérés plus haut. Ces derniers régulent efficacement le rayonnement solaire pendant la saison d'été.

Les vitrages des menuiseries : un aspect à ne pas négliger

Pour garder des températures fraîches en été et tempérées en hiver, il est essentiel d'équiper les surfaces vitrées avec, à minima, un double vitrage. Grâce à cette technique, une lame d'air emprisonné entre deux parois vitrées assure une isolation thermique efficace.

Le triple vitrage est conseillé pour améliorer le confort thermique en été. En effet, ce mode de pose génère deux lames d'air au lieu d'une, renforçant ainsi l'isolation thermique et phonique des fenêtres, fenêtres de toit et baies vitrées.

Installer une pompe à chaleur réversible ou un puits canadien

La pompe à chaleur réversible est un équipement qui assure une double fonction. Elle agit comme chauffage en hiver et comme climatiseur en été. Et ce, avec une consommation énergétique très basse. Cet appareil est relativement simple à installer, à condition de disposer d'une installation adaptée.

Le puits canadien, quant à lui, il récupère les calories ou la fraîcheur sous la terre et les reverse par le circuit de VMC double flux de la maison. 100 % naturel, ce système est cependant onéreux et exige des travaux conséquents. De même, pour pouvoir l'installer, il faut s'assurer que le terrain est exempt de radon, un gaz à faible radioactivité, faute de quoi il est à proscrire. 

Une bonne gestion de l'ouverture et de la fermeture des menuiseries

Outre l'installation des dispositifs anti chaleur énumérés plus haut, des mesures simples et de bon sens permettent de maintenir l'intérieur de votre logement au frais de manière efficace et durable. En cas de fortes chaleurs ou de canicule, voici quelques actions à réaliser pour garder la fraîcheur chez vous :

  • Fermer les fenêtres orientées plein sud dans la journée et ne les ouvrir que le soir.
  • Bien aérer la maison le soir, et si possible, pendant la nuit jusqu'au petit matin.
  • Si vous avez installé un dispositif orientable, veillez à les orienter les lames en fonction de l'ensoleillement.
  • D'une manière plus générale, planter une haie et des végétaux vous apporte un peu de fraîcheur supplémentaire en été.

Demandez votre devis de matériaux ici

Vous envisagez de faire des travaux d'isolation ou de menuiserie intérieure et extérieure ? N'hésitez pas à consulter nos guides dédiés. Vous y trouverez des informations et des conseils d'experts pour réussir vos projets.

Consulter nos guides

80 000 produits
80 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait en agence
Retrait en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

Centre de relation client
Centre de relation client

Une question, un devis ?
Contactez-nous