Vous êtes ici

Comment choisir un écran de sous-toiture et un pare-pluie ?

Publié le 15/01/2022 - Mis à jour le 19/01/2022

 

Ouvrier préparant un écran de sous-toiture

L'écran de sous-toiture et le pare-pluie sont des membranes protectrices du toit et de la façade d’un bâtiment. Pour les choisir, il faut prendre en compte plusieurs paramètres. Lieu de pose, matériaux disponibles et caractéristiques, nos conseils pour choisir un écran de sous-toiture et un pare-pluie.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Qu’est-ce qu’un écran de sous-toiture et un pare-pluie et à quoi servent-ils ?

Encadré par la norme NF 13859-1, un écran de sous-toiture est un dispositif permettant à la fois de protéger le toit et de réduire les pertes thermiques. En l’installant sur la toiture, vous limitez les risques d’infiltration si présence de tuiles cassées, et vous faites des économies d’énergie.

Une toiture mal isolée génère jusqu’à 30% de déperditions d’énergie dans un logement. L’écran de sous-toiture contribue à la bonne isolation du toit grâce à :

  • la protection de la charpente contre les fuites d’eau en cas de couverture défaillante ;
  • la préservation des matériaux assurant l’isolation thermique du toit ;
  • l’évacuation de l’humidité vers l’extérieur tout en étant étanche à l’eau.

La pose d'un pare-pluie se fait entre le bardage et la façade. Son rôle est de protéger les murs contre l’eau, le vent, les insectes, etc. En le posant sur un mur, vous évitez tout risque de dégradation de la paroi du fait de l’humidité et de la condensation, donc des moisissures, des champignons, etc.

Les murs extérieurs mal isolés sont une source de déperditions thermiques, pouvant aller jusqu’à 15 %. En cas d’isolation par l’intérieur, la pose d’un pare-vapeur côté chaud est complémentaire de celle d’un pare-pluie, posé du côté froid.

Ecran de sous-toiture, pare-pluie et pare-vapeur : des membranes de protection aux rôles différents

Ouvrier récupérant un rouleau de pare-pluie

Ecran de sous toiture et pare vapeur sont des membranes qui se prêtent souvent à confusion. Pourtant elles jouent des rôles différents qu’il convient de connaître.

Type de membrane de protection

Lieu de pose et caractéristiques

Fonctions et utilisations

Ecran de sous-toiture

Se pose du côté froid de la toiture (extérieur). Trois principaux types : non respirants (imperméables à la vapeur), perméables à la vapeur et hautement perméables à la vapeur (HPV).

Protège contre les infiltrations d’eau, de neige, les insectes et autres indésirables. S’utilise en complément à l’isolation de la toiture. Les membranes HPV laissent passer la vapeur d’eau limitant les risques de condensation de l’isolant. Obligatoire dans les zones froides et zones montagnardes.

Pare-pluie

Se pose du côté froid des murs extérieurs (façade). Dispose de plusieurs degrés de perméance à la vapeur et de résistance mécanique.

Protège contre les agressions extérieures, pluie neige, insectes, etc. Régule l’hygrométrie, laisse passer la vapeur d’eau tout en étant étanche à l’air et à l’eau. Obligatoire pour la pose d’un bardage non étanche : bois, pvc, polycarbonate, etc.

Pare-vapeur

Se pose du côté chaud de la toiture et des murs (intérieur). Il dispose de plusieurs degrés de résistance à la vapeur d’eau.

Le pare vapeur ou frein vapeur empêche la vapeur d’eau de traverser le parement et de se condenser dans la paroi de l’isolant. Obligatoire en cas de présence d’un écran de sous toiture HPV, en zone froide ou montagnarde, en construction à ossature bois, en isolation des combles et en cas de présence de bardeaux bitumineux.

 

Types d’écran de sous toiture et caractéristiques

Couvreurs posant un écran de sous-toiture

Les écrans de sous-toiture sont déclinés avec plusieurs caractéristiques en fonction de leur résistance mécanique et de celle à la vapeur. Vous trouverez sur le marché plusieurs types d’écran de sous-toiture :

  • Micro perforés : légers et faciles à poser, ils sont fabriqués en polypropylène et autres matières plastiques. Cependant leurs résistances mécaniques sont moindres.
  • Bitumineux, solides et dotés d’une résistance mécanique très élevée, ils sont appréciés des couvreurs. Leur inconvénient est leur quasi étanchéité à la vapeur. Pour cette raison, ils sont de plus en plus délaissés au profit de membranes perméables à la vapeur.
  • Réfléchissants : fabriqués en aluminium ils n’emmagasinent pas la chaleur mais la réfléchissent, d’où leur nom. Doublés avec d’autres matériaux, ils offrent une meilleure résistance mécanique et sont appelés multicouches.
  • HPV, disponibles en polypropylène ou en polyéthylène, ce sont les écrans de sous-toiture les plus performants. Ils sont requis dans le cadre de la réglementation thermique RT 2012 et RE 2020. Contrairement aux écrans de sous-toiture peu perméables à la vapeur, ils peuvent être posés directement sur l’isolant.

Les différents pare-pluie disponibles et leurs propriétés

Un pare-pluie doit être choisi adapté au type de bardage sous lequel il doit être posé. Fabriqués en polyéthylène, polypropylène ou à base de bitume, ces films de protection sont classifiés selon leur résistance mécanique, leur perméance à la vapeur et leurs matériaux constitutifs.

  • En polyéthylène, couramment utilisés, ils sont légers, simples à mettre en œuvre pour de bonnes performances en termes de perméance à la vapeur et de résistance mécanique.
  • En aluminium, réfléchissants, ils sont une option intéressante pour les régions tempérées. Les modèles multicouches associent ce matériau à d’autres en matières plastiques pour une meilleure résistance à la déchirure.
  •  En polypropylène, ils ont une résistance mécanique élevé ce qui en fait un matériau prisé pour les zones soumises au vent.
  • A base de bitume, ils disposent d’une résistance mécanique très élevée. L’inconvénient est qu’ils sont quasiment étanches à la vapeur favorisant le risque de formation de condensation dans les parois.

Critères techniques à prendre en compte pour choisir un écran de sous-toiture

Les 3 classes d’écrans de sous-toiture

Les écrans de sous-toiture sont classés tout d’abord par rapport à la distance entre les chevrons. En effet, cet écart détermine la résistance mécanique minimale requise. 3 classes d’écrans de sous-toiture sont ainsi disponibles :

  • Tr 1 : pour un écart de 45 cm entre chevrons.
  • Tr 2 : pour un écart de 60 cm entre chevrons.
  • Tr 3 : pour un écart de 90 cm entre chevrons.

Ce critère doit être pris en compte, faute de quoi, les risques de déchirure ou d’affaissement de la membrane protectrice du toit sont bien réels.

Le coefficient de perméance à la vapeur Sd

Comme vu plus haut, les écrans de sous-toiture doivent être imperméables à l’eau mais laisser la vapeur d’eau en provenance de l’intérieur de la maison. En ce sens, le DTU 40.29 relatif à la mise en œuvre des membranes souples fixe une perméance minimale des écrans de sous-toiture.

Cette valeur correspond à la définition d’un écran HPV :

  • Ecran de sous-toiture HPV (haute perméance à la vapeur) = Sd ≤ 0.09 m.

Critères techniques à prendre en compte pour choisir un écran pare-pluie

Ecran pare-pluie posé sous un bardage

Comme vu plus haut, la qualité première d’un écran pare-pluie est sa perspirance ou perméance à la vapeur. En effet, de par ses activités domestiques (douche, préparation des repas, etc.), un foyer produit une très grande quantité de vapeur.

Cette production dépasse les 12 litres de vapeur par jour en moyenne pour une famille de 4 personnes. Une partie de cette vapeur aura tendance à migrer dans les parois. Un écran pare pluie étanche ne ferait que piéger cette vapeur.

Ainsi, la vapeur se condense formant des poches d’eau dans le mur ou l’isolant thermique. Résultat : la détérioration de l’enveloppe isolante, la formation de moisissures et la perte des performances thermiques de l’isolation. Evidemment, un pare-vapeur devrait l’empêcher, mais celui-ci n’est pas toujours infaillible.

Les trois classements de perméance d’un pare-pluie

Le classement Sd détermine 3 types de pare-pluie. Il les définit selon leur capacité à laisser la vapeur les traverser et s’échapper vers l’extérieur :

  • Sd 1 : faible perméance à la vapeur, à utiliser dans les zones à faible taux d’humidité dans l’air.
  • Sd 2 : perméance à la vapeur moyenne, compatible avec la plupart des configurations de pose.
  • Sd 3 : bonne perméance à la vapeur, requise pour les régions froides et en zone de montagne.

La résistance mécanique et la résistance aux UV

En cas d’exposition aux vents dominants, on préfèrera les écrans les plus résistants. Pour les régions non exposées au vent mais à l’ensoleillement intense, on priorisera un écran réfléchissant ou résistant aux UV. Surtout s’il est posé sur un bardage de type claire-voie.

Les classes de résistance mécanique sont celles des écrans de sous toiture. Elles vont de Tr1 à Tr3, cette dernière étant la plus résistante.

Les écrans de sous-toiture et les pare-pluie n’ont maintenant plus de secrets pour vous. Il ne vous reste plus qu’à les choisir !

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de faire des travaux d'isolation ? N'hésitez pas à consulter nos guides dédiés. Vous y trouverez des informations et des conseils d'experts pour réussir vos projets.