Vous êtes ici

Comment poser un écran de sous-toiture ?

Les écrans de sous-toiture sont devenus des éléments incontournables de protection du toit. Obligatoires dans certains cas, le DTU conseille fortement de les poser même en dehors de cette obligation. Nous vous expliquons, dans ce guide, la fonction, la gamme de produits disponible et comment poser un écran de sous-toiture.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pourquoi faut-il poser un écran de sous-toiture ?

L’écran de sous-toiture protège les éléments placés sous la couverture. Il met à l’abri la charpente, les matériaux isolants et le parement intérieur contre les assauts du vent, de la pluie, de la neige ou encore des nuisibles.

 

Même si ce rôle revient à la couverture (tuiles, bac acier, etc.), celle-ci n’est pas infaillible. Des défauts d’étanchéité peuvent apparaître suite à ces phénomènes ou simplement avec le temps et la présence de mousses.

 

De plus, lorsque l’écran de sous-toiture est HPV (hautement perméable à la vapeur), il préserve les matériaux isolants des phénomènes de condensation

 

L’écran de sous-toiture est recommandé pour tous les travaux en neuf ou rénovation. Même si sa pose n’est pas obligatoire (sauf pour les zones montagneuses et certaines couvertures ou isolants utilisés) les professionnels l’incluent toujours dans leurs devis.

 

A noter que la pose d’un écran de sous-toiture doit toujours être associée à la pose d’un pare-vapeur côté intérieur. Ce dernier empêche la migration de la vapeur produite dans le logement vers les matériaux d’isolation.

 

L’essentiel des écrans de sous toiture disponibles sur le marché

 

Il existe deux grandes catégories d’écrans de sous-toiture :

 

  • Les écrans dits non respirants (étanches à la vapeur).

  • Les écrans hautement perméables à la vapeur (HPV).

 

Les 4 types d’écrans de sous-toiture non respirants

 

On trouve quatre principaux types d’écrans de sous-toiture non respirants, selon leurs caractéristiques et composition :

 

Les écrans bitumeux

 

Ces écrans de sous-toiture sont fabriqués à base d’un mélange de fibres synthétiques et de bitume. Appréciés des couvreurs, ils ne sont pas glissants et offrent une grande résistance mécanique. Ils supportent bien le vent et leur coût est abordable.

 

Les écrans micro perforés

 

Fabriqués généralement en polypropylène ou autres fibres synthétiques, ils sont légers et faciles à mettre en œuvre. Les écrans micro perforés figurent parmi les moins chers du marché.

 

Les écrans multicouche

 

Les écrans de sous-toiture multicouche offrent une très bonne résistance mécanique et sont relativement légers, ce qui facilite leur pose.

 

Les écrans réfléchissants

 

Comme leur nom l’indique, ces écrans disposent d’une surface réfléchissante. Fabriqués généralement à base d’aluminium, les écrans de sous-toiture réfléchissants sont adaptés aux régions exposées à la chaleur et à l’ensoleillement.

 

Les écrans de sous-toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur)

 

Cette catégorie comprend les écrans de sous-toiture qui, tout en étant étanches à l’eau et au vent, sont perméables à la vapeur. En laissant passer la vapeur la condensation est évitée et les isolants sont préservés. 

 

Pour cette raison, ils sont préconisés dans le cadre de la RT 2012. Les écrans classés HPV peuvent en outre être posés directement sur la couche d’isolant. Leurs homologues non respirants nécessitant la présence d’une lame d’air en sous face. A noter que certains écrans HPV sont aussi réfléchissants.

 

Critères techniques pour bien choisir un écran de sous-toiture

 

Avant toute chose, sachez que le film de sous-toiture doit être conforme à la norme EN NF 13859 - 1. Cette normative impose des exigences en termes d’étanchéité et de résistance mécanique.

 

Il faut ensuite prendre en compte le niveau d’étanchéité, de perméabilité à la vapeur et la résistance à la traction (classement E.S.T.).

 

  • L’écran de sous-toiture doit être étanche à l’eau. Pour s’assurer de cela, il faut qu’il soit classé W1

  • Un écran HPV doit impérativement être classé Sd 1 ( Sd ≤ 0,1). Ceux estampillés Sd 2 ou Sd 3 ne sont pas des HPV, car ils sont peu perméables à la vapeur.

  • La résistance mécanique doit être d’au moins R1 pour un entraxe de chevrons de 45 cm, R2 jusqu’à 60 cm et R3 jusqu’à 90 cm. Vous pouvez néanmoins opter pour un coefficient au-dessus de ce qui est préconisé pour plus de solidité.

 

Poser un écran de sous-toiture en 3 étapes

Sachez que ces travaux s’effectuant en hauteur, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel qualifié.

Pour réaliser la pose de l’écran de sous-toiture il faut être équipé de dispositifs anti chute adaptés : harnais de sécurité, ligne de vie, échafaudage. Il faut en outre être au moins deux personnes pour la manutention et pour dérouler les rouleaux.

Voici les étapes à suivre pour installer un écran de sous-toiture.

  1. Dérouler et fixer le premier lé à partir de l’égout

  2. Poser les lés suivants et couvrir l’ensemble de la toiture

  3. Fixer l’écran avec la pose du contre lattage

Outils et fournitures nécessaires à la pose

Equipements de protection individuelle à prévoir

Cette liste vous est donnée à titre indicatif, adaptez vos EPI en fonction des spécificités de votre chantier.

 

Etape 1 : dérouler et fixer le premier lé à partir de l’égout

La pose se fait toujours de bas en haut, c’est-à-dire de la gouttière au faîtage. Portez une attention particulière à ce que l’écran soit toujours tendu lors de sa pose.

  • Posez le larmier et déroulez le premier lé le long de celui-ci, sans le laisser déborder sur la gouttière.

  • Laissez un débord sur les chevrons en bordure de toit. Ce débord doit correspondre à la section des liteaux à poser.

  • Agrafez l’écran de sous-toiture sur les chevrons.

 

Etape 2 : poser les lés suivants et couvrir l’ensemble de la toiture

  • Posez le deuxième lé en couvrant le premier de 10 cm, lorsque la pente est supérieure ou égale à 30°. Si la pente est inférieure à 30° prévoyez un recouvrement de 20 cm.

  • En arrivant au faîtage, couvrez celui-ci avec le dernier lé en le déployant sur l’autre versant. Ne l’agrafez pas sur le pan opposé de la toiture.

  • Procédez de la même manière sur l’autre versant de la toiture. Posez les lés toujours de la gouttière au faîtage et répétez les gestes décrits précédemment.

  • En arrivant au faîtage, agrafez le lé du sommet sur celui de la dernière rangée.

 

Etape 3 : fixer l’écran avec la pose du contre lattage

Une fois la pose de votre écran de sous-toiture achevée, place à la pose du contre lattage. Ce sont les liteaux qui fixent définitivement l’écran de sous-toiture.

  • A l’aide du marteau et les clous ou de la cloueuse, clouez les contre-liteaux au droit des chevrons.

  • Clouez le premier liteau le long du larmier. En fonction de la couverture à poser, tracez au cordeau les lignes de pose des liteaux suivants.

  • Posez les liteaux et clouez-les. Puis, rabattez les débords d’écran en les agrafant sur les liteaux placés en périphérie de la toiture.

Points singuliers et lame d’air à prévoir

Les points singuliers bénéficient de dispositifs spécifiques d’étanchéification (abergement, faîtières, etc.). Cependant ils sont à traiter aussi au niveau du film de sous-toiture.

Il s’agit pour l’essentiel de : 

  • Conduits de cheminée.

  • Sorties de VMC.

  • Fenêtres de toit.

Ces emplacements sont traités par la pose de déflecteurs. Il s’agit de liteaux posés en biais et entourés d’une bande d’écran en amont du point singulier. Ils dévient l’eau en dehors des éléments à protéger.

Le faîtage est un autre point singulier, pour le traiter il convient d’ajouter une bande d'écran de sous-toiture qui vienne recouvrir de 20 cm chaque pan de toiture.

Définition et fonctions de la lame d’air

La lame d’air est l’espace situé :

  • entre l’écran de sous-toiture et la couverture ;

  • entre la sous-face de l’écran et l’isolant.

La circulation de l’air à son intérieur permet l’évacuation de l'humidité éventuelle. 

Les écrans de sous-toiture non respirants doivent comporter deux lames d’air (en sous face et entre l’écran et la toiture).

Les écrans HPV peuvent être posés directement sur l’isolant mais doivent comporter une lame d’air entre eux et la couverture.

Dans tous les cas, les lames d’air doivent être d’au moins 20 mm d’épaisseur.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de réaliser d’autres travaux d’isolation dans votre logement ? Les Guides SAMSE sont là pour vous accompagner dans vos projets.