Climatisation et Ventilation Mécanique Contrôlée

Tous les êtres vivants rejettent de l'eau par la respiration. L'humain est donc une source d'humidité parmi d'autres (linge qui sèche, murs humides, etc.). Une maison mal ventilée sera alors propice au développement de virus, mais aussi à certaines maladies respiratoires, de salpêtre ou bien la dégradation de la bâtisse. Que ce soit en été ou en hiver, il devient alors primordial de bien aérer la maison. Pour ce faire, plusieurs procédés sont utilisés comme la climatisation et la ventilation mécanique contrôlée (VMC).

La ventilation naturelle

La ventilation naturelle est peut-être la mère de la climatisation moderne. Toutefois, elle est encore utilisée de nos jours. Bien que moins performante que les VMC, elle permet de renouveler l’air dans la maison et d'évacuer les polluants, et cela gratuitement. Grâce à l’effet de la convection, une dépression est créée à l’intérieur de la pièce faisant rentrer de l’air qui circule.

Ventilation mécanique ponctuelle

Suivant le concept de la ventilation naturelle, les ventilateurs alimentés électriquement et individuellement permettent d’éjecter l’air chaud et pollué de la pièce ; les bouches d’aération permettront alors de faire rentrer de l’air neuf.

Ventilation mécanique contrôlée

Il s’agit de systèmes de ventilation centralisée permettant de renouveler l’air de façon automatique. De nos jours, elle est obligatoire dans chaque construction neuve. Beaucoup plus avantageuse que la ventilation naturelle, elle existe en trois types :

  • VMC simple flux : très utilisée,  cette dernière utilise un extracteur dans le grenier pour renouveler l’air. On retrouve notamment les VMC simple flux hydro A et VMC simple flux hydro B.
  • VMC double flux : une VMC très coinfortable pour le bien être des habitants ;
  • Ventilation par insufflation VMI : idéale lors de rénovations.

La pompe à chaleur réversible

La pompe à chaleur réversible est une solution 2 en 1. En effet, elle fait office de chauffage et de climatisation en même temps. La pompe à chaleur air-air est très économique puisqu’elle permet de faire de grandes économies d’énergie : elle utilise 1KWh pour en restituer 3KWh. Elles représentent certes un lourd investissement qui sera rapidement amorti avec les économies de chauffage et de climatisation. Leurs prix varient de 6 000 euros à 10 000 euros. La pompe à chaleur air-eau permet aussi de refroidir le logement en captant les calories d’air extérieur, elle permet alors de baisser la température ambiante de 2 à 4 °C grâce à un plancher chauffant réversible. Les prix des pompes varient entre 10 000 et 15 000 euros.