Vous êtes ici

Climatisation et VMC pour un logement sain

Unité extérieure de climatisation

Tous les êtres vivants rejettent de l'eau par la respiration. L'être humain est donc une source d'humidité parmi d'autres (respiration, linge qui sèche, murs humides, etc.). Une maison mal ventilée est propice au développement de salpêtre, de virus, mais aussi à l'apparition de certaines maladies respiratoires. Sans parler de la dégradation de la bâtisse. Que ce soit en été ou en hiver, il devient primordial de bien aérer la maison.

Pour un logement sain et aéré, on utilise plusieurs procédés comme la climatisation et la ventilation mécanique contrôlée (VMC). Sur cette page et dans le cadre de notre guide technique énergies renouvelables, on vous parle aussi de ventilation naturelle et de ventilation mécanique ponctuelle.

 

Demandez votre devis de matériaux ici 

 

La ventilation naturelle

La ventilation naturelle est la mère de la climatisation moderne. Toutefois, elle est encore utilisée de nos jours. Bien que moins performante qu'une VMC, elle permet de renouveler l’air dans la maison et d'évacuer les polluants. De plus, elle le fait gratuitement. Grâce à l’effet de la convection (mouvements de l'air), une dépression est créée à l’intérieur de la pièce, faisant entrer de l’air qui circule.

En ouvrant plusieurs fenêtres et/ou portes, vous créez des courant d'air. On parle alors de ventilation traversante. Mais seule, la ventilation naturelle n’est pas suffisante pour assurer une ventilation efficace de votre logement principal.

 

La ventilation mécanique ponctuelle

Dans le prolongement du concept de la ventilation naturelle, il y a la ventilation mécanique ponctuelle (ou VMP). Elle consiste à installer des aérateurs qui fonctionnent de façon indépendante. Ils éjectent l’air chaud et pollué de la pièce. Les bouches d’aération permettent alors de faire entrer de l’air neuf.

On utilise une VMP comme alternative lorsqu’une installation en VMC est trop complexe, dans le cas d'une rénovation par exemple. Dans un logement neuf en revanche, une VMC est obligatoire, conformément à la règlementation en vigueur (RT 2012).

 

La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

La VMC est un système de ventilation centralisé qui permet de renouveler l’air de façon automatique. De nos jours, elle est obligatoire dans toute construction neuve. Beaucoup plus pratique que la ventilation naturelle, la VMC existe sous plusieurs formes : simple flux et double flux.

 

VMC simple flux

Très utilisée, la VMC simple flux utilise un extracteur ou un ventilateur pour renouveler l’air viciéVous pouvez aussi opter pour une VMC simple flux autoréglable qui se règle avec le débit de l'air. Si elle assainit l'air de votre intérieur, elle rejette aussi de la chaleur à l'extérieur du logement.

Pour remédier à la déperdition calorique, certaines VMC simple flux sont hygroréglables. Ce système permet d'ajuster le débit d’air extrait selon le taux d’humidité. Quand l'air est humide, la bouche s'ouvre et fait baisser la pression d'air. En réponse, le ventilateur tourne plus vite. Quand l'air devient plus sec, la bouche se referme. Résultat : vous limitez les déperditions de chaleur et donc la consommation en électricité.

 

VMC double flux

La VMC double flux est idéale pour le confort optimal de toute la famille. Comme son nom l'indique, l'air neuf entre via une prise d’air unique. Elle est pourvue d'un échangeur dans lequel l'air sortant va réchauffer l'air entrant sans que les flux ne se mélangent pour autant. Ce principe permet à la VMC double flux de récupérer 90 % de la chaleur voire plus.

 

La pompe à chaleur réversible

La pompe à chaleur air-air réversible est une solution 2 en 1 car elle fait office de chauffage et de climatisation en même temps. Elle permet de faire de belles économies d’énergie. En effet, elle utilise 1kWh pour en restituer 3.

Les PAC représentent certes un lourd investissement, mais il est vite amorti avec les économies de chauffage et de climatisation. Leur prix varie de 6 000 euros à 10 000 euros.

La pompe à chaleur air-eau permet aussi de refroidir le logement en captant les calories d’air extérieur. Elle fait alors baisser la température ambiante de 2 °C voire de 4 °C grâce à un plancher chauffant réversible. Les prix des PAC air-eau varient entre 8 000 et 15 000 euros.

 

Demandez votre devis de matériaux ici 

Vous êtes curieux/se au sujet des énergies renouvelables ? Consultez nos autres guides techniques dédiés aux EnR :