Vous êtes ici

Comment choisir ses joints de carrelage ?

Publié le 11/01/2021 - Mis à jour le 12/01/2021

Les joints de carrelage sont incontournables pour réussir la pose de carreaux. Il est donc essentiel de bien les choisir. Il faut pour cela qu’il soient adaptés au chantier. Type de joints de carrelage et caractéristiques à prendre en compte, avec ce guide, nous vous aidons à faire votre choix.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Joints de carrelage : une protection essentielle pour le carrelage

Après avoir collé des carreaux, il faut impérativement les jointoyer. Pour faire des joints de carreaux, le mortier colle est à proscrire. C’est le mortier joint de carrelage qu’on utilise pour cette opération.

Les joints de carrelage assurent une fonction protectrice et esthétique. Ils protègent les carreaux contre les infiltrations d’eau, poussières, etc. Ils assurent aussi une fonction décorative.

Pour une protection optimale des carreaux, il faut les choisir adaptés au type de carrelage et à l'utilisation. Celui-ci peut être mural, au sol, de petites ou grandes dimensions, à usage particulier ou collectif.

On distingue les joints de mortier, les joints de fractionnement et les joints de dilatation. Côté esthétique, il existe des joints blancs, à couleurs et des colorants pour joints.

Enfin, ils sont déclinés en les joints de carrelage en poudre ou en joints de carrelage en pâte prête à l'emploi. Le mortier joint de carrelage prêt à l’emploi s’applique directement, alors qu’en poudre il nécessite d’être préparé.

Mortier joint pour carrelage : en poudre ou prêt à l’emploi ?

En poudre : l’option économique

Les joints en poudre ne sont pas chers tout en étant performants. On les mélange avec de l’eau, selon un dosage précis. Il doit être scrupuleusement respecté afin d’assurer longévité à l’ouvrage.

Pour préparer des joints en poudre c’est simple. Versez la quantité d’eau préconisée par le fabricant dans un seau, ajoutez la poudre progressivement en gâchant en même temps.

Après avoir incorporé tout le contenu du sac de mortier joint en poudre, vous obtenez une pâte homogène. Laissez-la reposer quelques instants et appliquez-la ensuite.

Préparez de petites quantités pour éviter que la pâte ne durcisse avant la fin de la pose. A moins d’intervenir en nombre, optez pour des sacs de 1 ou 2 kilos maximum.

Prêt à l’emploi : le choix de la simplicité

Plus onéreux que leurs homologues en poudre, ils ont l’avantage d’être pratiques. En effet, ils vous dispensent de préparation et vous les appliquez de suite.

Pour plus d’efficacité, optez pour la quantité de produit dont vous avez réellement besoin. En effet, le produit a tendance à sécher dès l’ouverture de l’emballage.

Il est possible de garder le joint non utilisé pendant quelque temps. Cependant, du fait de rester en contact avec l’air il durcit légèrement, donc à appliquer plus rapidement.

Pour calculer la quantité nécessaire, considérez la surface à couvrir. Vérifiez ensuite la taille des carreaux et des joints à réaliser. Puis, reportez-vous à la fiche technique du produit.

Les différents types de joints de carrelage

Les joints fins pour les travaux hors contraintes

Les joints fins sont les plus couramment utilisés. Ils servent à un usage sans contrainte particulière. On les trouve en blanc ou en de nombreuses couleurs, tels que les gris et les beiges. Vous pouvez aussi personnaliser leur teinte en utilisant des colorants.

Les joints pour supports déformables

Il faudra opter pour des joints dits déformables pour certains chantiers. Ces joints sont parfaits pour des surfaces susceptibles de se dilater et se retracter : chauffage au sol, carreaux extérieurs, couvertines, etc. Leur formulation inclut des élastomères qui leur confèrent une certaine élasticité.

Une touche esthétique avec les joints teintés et les colorants pour joints

Les joints de carrelage sont déclinés en couleur blanche ou colorés. On trouve une large palette de couleurs. Leur avantage est d’être teintés en usine. Néanmoins, il est possible de choisir sa propre teinte. Pour cela, on opte pour du joint blanc et on en incorpore un colorant.

Les colorants sont fournis aux couleurs primaires. Le dosage se fait en fonction de la tonalité recherchée. Attention cependant en cas de devoir refaire le mélange. Il faut être attentif au dosage. Notez-le précisément pour reproduire la même couleur sur une deuxième préparation.

Les joints hydrofugés pour résister à l'humidité

Pour une utilisation en pièce humide, il convient d’opter pour des joints hydrofugés. Ils sont à utiliser dans les salles de bains et les cuisines. Notez que dans une salle de bains, un système de protection sous carrelage est nécessaire. La colle utilisée doit, elle aussi être hydrofugée.

Les joints en résine ou époxy : une résistance renforcée

Ce type de joints est préconisé pour les pièces humides, les locaux commerciaux ou à usage collectif. Ils sont hydrofuges et résistent au piétinement et aux agents chimiques. On les utilise dans les vestiaires ou les douches, revêtements de piscines, cuisines, laboratoires, etc.

Leur préparation diffère selon le produit. Il faut suivre scrupuleusement les instructions du fabricant. Ils sont composés d'une base et d'un durcisseur à mélanger avant la pose. Le joint est donc obtenu par polymérisation du mélange en contact avec l'air ambiant.

La pose des joints : une étape incontournable

Comme vu plus haut, la pose des joints est une opération à ne pas négliger. De même, elle doit être réalisée dans les règles de l’art. Pour ce faire, il faut attendre au moins 24 heures après avoir collé les carreaux.

A l’aide d’un couteau à joints, appliquez le joint en diagonale. Il ne faut pas essayer de « tirer » le joint, les passes doivent être généreuses. Enlevez les excès au fur et à mesure de l’application à l’aide d’une éponge humide.

A la fin de l’application, enlevez les résidus à l’éponge. Faites de même lors du séchage des joints. Ne tardez pas à faire cette opération pour éviter tout risque de laitance. Il s’agit d’un voile blanc très difficile à enlever.

 

Demandez votre devis de travaux ici

 

Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation ? Découvrez nos guides dédiés, ils vous aideront à concrétiser vos projets.

Comment choisir ses plaques de plâtre ?

Comment choisir ses panneaux de bois ?

Comment poser des plaques de plâtre ?

Comment faire des joints de plaques de plâtre ?

Comment faire un ragréage ?

Comment faire un faux-plafond acoustique ?

Quels matériaux choisir pour construire un mur ?