Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Quel carrelage choisir pour une salle de bains ?

Quel carrelage choisir pour une salle de bains ?

Esthétique, facile à entretenir et résistant à l'humidité, le carrelage a de nombreux atouts. Ce n'est pas un hasard s'il est un grand classique des salles de bains. Décliné en une très grande variété de types, formats, dimensions et couleurs, vous avez l'embarras du choix. Dans ce guide, vous trouverez les informations essentielles pour bien choisir votre carrelage de salle de bains.

Sommaire

Demandez votre devis de matériaux ici

Quel carrelage choisir pour le sol d'une salle de bains ?

Carrelage de sol de salle de bains

La salle de bains est une pièce avec un passage fréquent. C'est aussi un lieu où l'on marche pieds nus et l'eau se trouve régulièrement sur le sol. Ainsi, le critère de choix numéro un pour un carrelage de salle de bains est la résistance à la glissance. En effet, il est impératif d'éviter les glissades, source d'accidents domestiques.

Pour savoir si le carrelage est antidérapant, il faut se référer à sa fiche produit. Il convient aussi de connaître les normes et classements pour carrelage. Pour résumer, pour une salle de bains choisissez un produit de type PN 18 ou B au minimum.

S'ensuit la résistance à l'abrasion, autrement dit, la capacité du revêtement de sol à résister aux passages fréquents. Même s'il est rare d'y aller chaussé, le produit choisi doit pouvoir tenir dans le temps. Les carreaux en grès cérame sont naturellement résistants en plus d'être antidérapants.

Cependant, rien ne vous empêche de choisir des carreaux de carrelage en grès cérame émaillé antidérapant. D'autant plus qu'ils sont moins chers, tout en étant esthétiques. Attention cependant à les choisir avec une bonne adhérence, comme vu plus haut.

Quant à la résistance au passage, un carrelage PEI3 est l'idéal pour une salle d'eau, PE2 étant le minimum requis.

Quel carrelage mural pour une salle de bains ?

Carrelage mural dans une salle de bains

Le carrelage mural, aussi appelé faïence, est un produit destiné à être posé sur les murs, d'où son nom. Sa pose sur un sol est donc à proscrire. La raison ? Il est moins robuste qu'un carrelage destiné au sol et risque de se fissurer avec l'usage.

Inversement, rien ne vous empêche de poser un carrelage de sol sur les murs. A condition bien sûr d'utiliser une colle de qualité et en quantité suffisante, poids du revêtement oblige. Cette alternative est souvent employée dans les styles contemporains, avec l'uniformisation du revêtement sol/murs.

Les faïences sont disponibles en une grande variété de formats, dimensions, motifs et coloris. Normal, car certaines disposent d'un émail en surface le permettant. De par la présence de celui-ci, elles sont aussi appelées grès émaillés. Grès, par leur appartenance géophysique, émaillé, par l'adjonction en usine de cette couche superficielle d'émail.

Les faïences sont aussi déclinées en grès cérame émaillé. Dans cette version, l'émail est posé sur du grès cérame, un matériau plus résistant. Ces matériaux sont disponibles aussi en version carrelage pour le sol, à la différence que la résistance mécanique de ces derniers est plus élevée.

Bien choisir l'aspect et les motifs du carrelage

Carrelage mural salle de bains imitation carreaux de ciment

En matière de choix, il y en a pour tous les goûts et pour tous les styles : grandes dimensions, petits formats, une grande variété d'aspects et de motifs. Parmi ces derniers vous trouverez de la faïence et du carrelage :

  • imitation parquet, très tendance, les imitations parquets offrent la beauté du bois sans ses contraintes ;
  • aspect pierre, apprécié par sa sobriété et élégance, il est parfait pour les styles contemporains ;
  • aspect béton, comme le précédent, il s'intègre à merveille dans un décor de type moderne et design ;
  • imitation carreau de ciment, bluffant de réalisme, il passe pour du vrai, les contraintes de pose et d'entretien en moins ;
  • le carrelage à motifs, dans cette catégorie, l'offre est pléthorique : motifs graphiques, géométriques, orientaux, méditerranéens, etc.

Associer les tons et les couleurs des carreaux

En matière de couleurs, vous trouverez quasiment tout le cercle chromatique dans le carrelage ! Cette profusion vous permet de laisser libre cours à votre créativité et d'associer les couleurs à votre guise. Toutefois, il faut prendre en compte l'harmonie et les associer à bon escient :

  • deux couleurs proches dans le cercle chromatique, pour un ensemble harmonieux ;
  • une couleur avec différentes nuances, pour plus de sobriété ;
  • deux couleurs complémentaires, pour un effet de contraste.

Il y a bien sûr une multitude de manières d'associer les couleurs. Les damiers reviennent en force, les couleurs uniformes sol/mur aussi. Pour un effet d'uniformité, il est possible de poser le même carrelage au sol et au mur. Néanmoins, cela ajoute une contrainte pour la pose murale.

Il est donc préférable d'opter pour le même carrelage en version sol et murs proposé par les fabricants. Vous pourrez alors poser du carrelage mural, conçu pour cet usage. Il est conseillé d'ailleurs de choisir un format de carreau différent pour un meilleur rendu esthétique.

Chaudes, froides ou neutres : à chaque couleur son ambiance

Carrelage de salle de bains grès cérame gris

La préférence de la couleur, des teintes, tons et nuances est l'affaire de chacun. Néanmoins, il convient qu'elle soit aussi adaptée au style décoratif de votre maison ou appartement. Vous avez le choix entre les couleurs chaudes, neutres et froides :

  • Rouge, orange jaune, beige : des couleurs chaudes, pour une ambiance méditerranéenne.
  • Bleu, vert, mauve : des couleurs froides pour une ambiance sobre et élégante.
  • Gris, beige, blanc, noir, brun : des couleurs neutres pour une ambiance moderne.

Les accessoires pour la décoration et la finition

Vous pouvez associer les couleurs, certes, mais pas seulement. En effet vous disposez d'autres éléments pour sublimer votre carrelage de salle de bains :

  • Mosaïque, constituée de fragments de carrelage de divers matériaux. Il peut s'agir de pâte de verre, grès cérame, marbre, galets, etc. Ils sont intéressants en association à des carreaux classiques. Il est également possible de les poser sur la totalité du mur ou du sol selon le produit.
  • Listel, cet accessoire de carrelage est long et étroit. Mis bout à bout, plusieurs listels forment une frise. Les frises apportent une touche décorative pour mettre en valeur les murs ou le sol d'une salle d'eau. 
  • Profilés de finition, comme son nom l'indique, cet accessoire permet de faire les finitions. Il est utilisé notamment pour délimiter la surface carrelée avec un autre revêtement.

Quels matériaux pour un carrelage de salle de bains ?

Comme vu plus haut, les matériaux classiques des carreaux de carrelage sont :

  • le grès émaillé, il s'agit du carrelage à petit prix. L'émail de surface permet une grande variété de couleurs et de décors.
  • le grès cérame, c'est le plus robuste des carreaux de carrelage classiques. Il peut être pleine masse (couleur homogène naturelle) ou teinté dans la masse (adjonction de couleur en usine).
  • le grès cérame émaillé, ce matériau reçoit l'adjonction d'une couche d'émail en usine. Il offre une multitude de motifs et couleurs comme le grès émaillé, la robustesse du grès cérame en plus.

Les carrelages peuvent aussi être fabriqués avec d'autres matériaux, tels que le marbre, le travertin, le granit ou encore l'ardoise. De par leurs qualités esthétiques indéniables, ils subliment la salle de bains. Cependant, ces matériaux affichent des prix supérieurs aux carrelages classiques.

Les 3 classifications de carrelage à retenir

Parmi les différents classements des carrelages, 3 sont à considérer pour une salle d'eau, il s'agit de: 

  1. l'indice de résistance à l'abrasion, PEI ;
  2. l'indice de glissance pieds nus, norme allemande ;
  3. l'indice de glissance pieds nus, norme française.

1. L'indice PEI, pour connaître la résistance au piétinement

Ce classement classe la résistance à l'abrasion (passage ou piétinement) en ordre croissant, allant de PE1 à PE5 :

  • Faible résistance : PE1.
  • Résistance légère : PE2.
  • Bonne résistance : PE3.
  • Très bonne résistance : PE4.
  • Forte résistance : PE5.

2 / 3. L'indice glissance pieds nus, pour savoir si le carrelage est antidérapant

Norme allemande DIN 51 097

Norme française XP P 05-010

Adhérence / Angle maximum de tenue pieds nus avant perte de l'équilibre

A

PN 6

Faible adhérence (6° à 12°)

B

PN 12

Adhérence moyenne (12° à 18°)

B

PN 18

Bonne adhérence (18° à 24°)

C

PN 24

Forte adhérence (≥ 24°)

A noter que les produits peuvent indistinctement indiquer le classement par les deux normes de résistance à la glissance.

Les différentes finitions des carrelages

Vous avez le choix entre plusieurs finitions qui définissent l'aspect des carrelages. Ils déterminent également l'écart des joints à prévoir.

  • Bords rectifiés, pour une grande régularité de surface, permettant de faire des joints fins.
  • Finition semi polie, concerne le carrelage grès cérame poli, les carreaux sont légèrement polis pour un aspect brut.
  • Finition polie, les carreaux sont soigneusement polis en usine. Le résultat est une surface homogène et lisse.
  • Semi-lappato, le grès cérame reçoit une fine couche de vernis en usine, ce qui améliore considérablement l'esthétique des carreaux.
  • Lapatto, même procédé industriel mais plus en profondeur, pour un rendu esthétique optimal.

Les 5 principaux types de pose de carrelage

Carreleur en train de poser un carrelage intérieur

Les carreaux de carrelage se posent à l'aide d'une colle à carrelage adaptée. Dans une salle de bains, celle-ci doit être hydrofuge. Il en va de même pour les joints de carrelage. Pour une pose au sol ou sur les murs d'une douche, un système d'étanchéité à l'eau (SEL) est à prévoir.

Quant à la manière où les carreaux sont disposés lors de leur mise en place, vous avez plusieurs choix. Voici les cinq principaux types de pose qui s'offrent à vous :

  1. Pose droite, elle répond à un calepinage ou schéma classique, les carreaux sont posés bord à bord et de manière uniforme. Il est possible d'alterner un carreau blanc et un carreau noir, pour un effet damier.
  2. Pose en diagonale, cette technique est une variante de la pose droite, à la différence qu'elle s'aligne sur la diagonale de la pièce. Cela a pour effet de créer un effet d'agrandissement visuel de la pièce. 
  3. Pose à joints décalés, aussi appelée pose en quinconce, elle est utilisée pour le carrelage imitation bois. Le décalage entre les lames de carrelage est généralement d'un tiers d'une rangée à l'autre.
  4. Pose en chevrons, il s'agit d'une technique employée pour la pose de parquet, appliquée au carrelage imitation bois. Les lames de carrelage sont installées en V, pour un bel effet zigzag comme pour un parquet.
  5. Pose en tapis, cette technique permet de mettre en valeur un sol. Le plus souvent, des rangés droites entourent des carreaux disposés en diagonale. Personnalisable, d'autres calepinages sont possibles.

Quelle que soit la pose choisie, avant de faire les travaux, il est conseillé de faire un calepinage. Il faut savoir aussi que la pose de carrelage en salle d'eau est assez technique. Si vous n'avez pas les compétences requises, mieux vaut faire appel à un carreleur. Un carrelage mal posé, c'est la fuite assurée !

Demandez votre devis de matériaux ici

Pour en savoir plus

Besoin d'informations ou envie de faire des travaux de carrelage dans votre logement ou à l'extérieur ? Consultez nos guides, vous y trouverez des conseils utiles pour réaliser vos projets.

Consulter nos guides

20 000 produits
20 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait 4h en agence
Retrait 4h en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

RDV avec un expert
RDV avec un expert

Prenez rendez-vous
en magasin

!! VENTE FLASH - Lames de terrasse Padouk à prix spécial !!

!! VENTE FLASH - Lames de terrasse !!

×