Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Comment faire un sol en sable stabilisé ?

Comment faire un sol en sable stabilisé ?

Le sable stabilisé est un revêtement apprécié pour les lieux publics et privés, aires de jeux, cours et allées. Compact, résistant et esthétique, vous avez le choix entre un sable compacté avec ou sans liant. La pose est simple, à condition de respecter certaines règles que nous indiquons dans ce guide.

Demandez votre devis de matériaux ici

Qu’est-ce qu’un sable stabilisé ?

Le sable stabilisé est un matériau dit compacté. On le retrouve sur certains terrains de football, terrains de pétanque, aires de jeux, espaces publics et aussi chez les particuliers. Il est décliné en deux catégories :

  • Sable stabilisé avec liant
  • Sable stabilisé sans liant

Qu’ils soient avec ou sans liant, ces revêtements offrent une bonne stabilité, d’où leur nom.

Le sable stabilisé avec liant

Aussi appelé sable stabilisé renforcé, il est non seulement compacté mécaniquement mais sa composition inclut un liant hydraulique. Autrement dit, un composant qui durcit au contact avec l’eau. Les liants utilisés sont généralement le ciment, la chaux hydraulique ou la pouzzolane.

De par leur présence, le sable stabilisé renforcé est plus dur et moins poudreux que son homologue sans liant. Un autre avantage est la quasi absence de rejets de sable lors des intempéries. Cette propriété permet de préserver les réseaux de drainage des eaux pluviales.

A noter que pour obtenir un revêtement encore plus compact, il existe des liants polymères et des résines. Ils offrent une résistance mécanique et une stabilité optimale, tout en gardant l'aspect naturel du sable. Ils peuvent en outre être teintées par adjonction de colorants.

Le sable stabilisé sans liant

Le sable sans liant est stabilisé par un procédé mécanique appelé compactage. Il est imperméable comme le sable stabilisé avec liant, mais, à la différence de ce dernier, sa surface est poudreuse. Les sables sans liant ont des couleurs variant en fonction de la nature de leur roche mère.

Leur surface plus souple est prisée pour la réalisation d’aires de sports en général. En contrepartie, ils nécessitent un entretien régulier afin de maintenir leur planéité. Le passage d’une grille tracté à l’aide d’un petit engin motorisé de type tracteur est primordial pour les préserver.

Autre inconvénient : la perte de sable par ruissellement impose d’éviter de le poser à proximité des réseaux de drainage non adaptés. Le colmatage est un risque bien réel qu’il convient d’éviter avec la pose de regards décanteurs. Ils filtrent le sable et permettent de le récupérer.

La réalisation du sable stabilisé

La pose d’un stabilisé est une opération relativement simple, néanmoins elle mobilise des moyens importants. Pour une petite surface, il est possible de le faire soi-même. Au-delà de 20 m² ; l’utilisation d’engins de chantier s’avère indispensable. En effet, il faut dans l’idéal une tractopelle ou, à minima, une mini pelle. Il faut prévoir également une niveleuse et un rouleau compresseur pour les surfaces importantes (aire de jeux, court de tennis, etc.).

Faire un sol en sable stabilisé : les 5 étapes à suivre

Voici, dans leurs grandes lignes, les étapes à suivre pour installer votre sable stabilisé.

  1. Vérifier la faisabilité du projet et compatibilité du sol. Ce préalable aux travaux est incontournable. S’assurer que le terrain est suffisamment sec et non assujetti à la stagnation des eaux pluviales.
  2. Décaisser sur 15 à 20 cm en fonction du type de sol et étaler une couche de tout venant ou de grave (0/20 à 0/30) en laissant 5 à 10 cm pour la couche de sable en surface. Asperger de l’eau en quantité suffisante pour humidifier le gravier.
  3. Verser le sable (0/4 à 0/6) sur le lit de grave ou tout venant. Travailler avec une température supérieure à 5°C et par temps sec avec, dans l’idéal, une météo favorable sur les 4 jours suivants.
  4. Egaliser le sable à la main si la surface est petite, à la niveleuse pour une étendue plus vaste. Compacter le sable à l’aide d’une dame pour de faibles dimensions, une plaque vibrante ou un rouleau compresseur si l’espace est grand.
  5. Attendre le temps de stabilisation, en général 4 jours (consulter la fiche technique du sable stabilisé) avant de marcher sur la surface. Ce laps de temps est allongé à 14 jours pour une utilisation sportive ou pour la circulation de véhicules légers. En cas de pluie, protéger le sable avec des bâches, le temps de la stabilisation (en général 4 jours).

Vous l’aurez compris, un tel chantier nécessite l’intervention d’une entreprise spécialisée. Un autre point important : la livraison du gravier pour la sous couche et du sable est à réaliser par votre fournisseur de matériaux de construction ou par l’entreprise chargée du chantier.

Vous pouvez en effet confier les travaux à l’entreprise et commander les matériaux vous-même. Il est possible de prendre à votre charge une partie des travaux. Dans tous les cas, il vous faut le consentement de l’entreprise et le respect d’un cahier de charges établi de commun accord.

Vous pouvez demander plusieurs devis et faire votre choix en connaissance de cause. Assurez-vous que le professionnel dispose de la garantie décennale.

Demandez votre devis de matériaux ici

Vous envisagez de faire de travaux de pose de matériaux ? N’hésitez pas à consulter nos guides dédiés. Ils vous aideront à concrétiser vos projets.

Consulter nos guides

80 000 produits
80 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait en agence
Retrait en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

Centre de relation client
Centre de relation client

Une question, un devis ?
Contactez-nous