Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Parquet ou carrelage : que choisir ?

Parquet ou carrelage : que choisir ?

En construction ou en rénovation, cette question est souvent posée. Normal, chaque revêtement a ses atouts à faire valoir. Pour se décider, il convient de connaître leurs caractéristiques, avantages et inconvénients. Dans ce guide, découvrez l’essentiel à savoir pour choisir un parquet ou un carrelage.

Sommaire

Demandez votre devis de matériaux ici

Carrelage, stratifié et parquet : l'essentiel à savoir

Parquet, sol stratifié (souvent confondu avec le parquet) et carrelage sont des revêtements de sol de premier choix. Ils sont très appréciés pour construire et rénover maisons et appartements. Leurs atouts sont nombreux.

Ils habillent le logement avec élégance et constituent à eux seuls, des éléments de décoration à part entière. Néanmoins, ils ont chacun des caractéristiques propres, avantages et inconvénients à prendre en compte à l’heure du choix.

Stratifié, parquet et carrelage : caractéristiques générales par revêtement de sol

Revêtement

Avantages

Inconvénients

Stratifié

Matériau facile à découper – Facile à poser par clipsage – Grande variété de motifs, coloris et dimensions disponibles – Certains modèles compatibles avec un chauffage au sol - Entretien facile (balai, aspirateur, serpillère légèrement humide)

Peut se déformer au contact avec l’eau stagnante – Résistance au poinçonnement relativement faible – peut se rayer facilement si couche d’usure mince

Parquet

Confère élégance à la pièce qu’il revêtit – Bonne résistance au passage - Grande longévité – rénovable par ponçage, huilage et/ou vitrification

Mise en œuvre assez technique – Sensible à l’eau si essence non résistante – requiert un entretien régulier (cirage, lustrage, huilage)

Carrelage

Matériau durable et résistant – Ne craint pas l’humidité – Esthétique, disponible en plusieurs dimensions, couleurs et motifs y compris des imitations parquet - Mise en œuvre accessible aux bons bricoleurs – Entretien facile

Sensation de froid au toucher – Joints de carrelage moins durables que le revêtement lui-même, à rénover au bout de quelque temps – Les carrelages peu résistants (premiers prix) peuvent se fissurer en cas d’impact

Stratifié, parquet et carrelage : avantages et inconvénients par revêtement de sol

Revêtement

Avantages

Inconvénients

Stratifié

Matériau facile à découper – Facile à poser par clipsage – Grande variété de motifs, coloris et dimensions disponibles – Certains modèles compatibles avec un chauffage au sol - Entretien facile (balai, aspirateur, serpillère légèrement humide)

Peut se déformer au contact avec l’eau stagnante – Résistance au poinçonnement relativement faible – peut se rayer facilement si couche d’usure mince

Parquet

Confère élégance à la pièce qu’il revêtit – Bonne résistance au passage - Grande longévité – rénovable par ponçage, huilage et/ou vitrification

Mise en œuvre assez technique – Sensible à l’eau si essence non résistante – requiert un entretien régulier (cirage, lustrage, huilage)

Carrelage

Matériau durable et résistant – Ne craint pas l’humidité – Esthétique, disponible en plusieurs dimensions, couleurs et motifs y compris des imitations parquet - Mise en œuvre accessible aux bons bricoleurs – Entretien facile

Sensation de froid au toucher – Joints de carrelage moins durables que le revêtement lui-même, à rénover au bout de quelque temps – Les carrelages peu résistants (premiers prix) peuvent se fissurer en cas d’impact

Points communs et spécificités des parquets, stratifiés et carrelages

Les 3 avantages communs pour ces 3 revêtements de sol 

Carrelage, parquet et sol stratifié ont trois principaux points communs :

  • Ils sont appréciés pour leur esthétique.
  • Ils existent en une multitude de formats et aspects.
  • Ils habillent toutes les pièces du logement.

Caractéristiques spécifiques du parquet

Le parquet est un revêtement de sol issu du bois. C’est un matériau écologique et renouvelable. Son bilan carbone est très favorable. Normal, les arbres stockent le carbone durant leur vie. La fabrication de parquet est peu énergivore à comparer au carrelage et autres revêtements.

Le parquet est décliné en une multitude de formats, dimensions et essences de bois. Il s’adapte parfaitement aux pièces sèches mais peut, sous conditions, revêtir les pièces humides.

Parquet : un revêtement naturel et chaleureux

Outre ses qualités esthétiques, le parquet est apprécié car il est naturel et chaleureux. Cette dernière qualité est un réel avantage en hiver car le parquet n’est pas froid au toucher. Si vous avez de jeunes enfants et/ou que vous appréciez de marcher pieds nus, le parquet est fait pour vous !

De plus, dans certains cas, il peut être posé sur un plancher chauffant. Certains parquets autorisent en effet cet usage pour peu qu’ils en soient compatibles.

Caractéristiques particulières des sols stratifiés

Les sols stratifiés sont souvent confondus avec le parquet. Il est vrai que les deux matériaux se ressemblent. Il faut savoir cependant que les stratifiés sont fabriqués avec des feuilles de papier kraft superposées et collées entre elles.

Le papier kraft est obtenu à partir de la pâte à bois, c’est le seul point commun avec le parquet. En effet, le parquet est fabriqué avec du bois massif (partiellement pour un parquet contrecollé). Autre différence : la pose du stratifié est flottante alors que celle du parquet est soit collée soit clouée.

Sol stratifié : des propriétés esthétiques et physiques proches du parquet

Le sol stratifié a une apparence similaire à celle du parquet. Au point de se prêter à confusion ! En effet, les stratifiés sont souvent appelés parquets, par habitude ou méconnaissance.

Moins cher qu’un parquet, si vous voulez équiper votre logement d’un revêtement bois à petit prix, le sol stratifié est la solution. De plus, les stratifiés ont des caractéristiques thermiques très proches de celles des parquets (chaleur, pose sur chauffage au sol si compatible, aspect naturel).  

Les spécificités du carrelage

Le carrelage est un matériau minéral. Il est constitué d’argile, feldspath, quartz, kaolin et autres minéraux. Ces éléments sont broyés, mélangés et enfournés à haute température en usine. Plusieurs procédés industriels sont employés pour sa fabrication.

Le résultat est un revêtement décliné en une multitude de formats, dimensions et aspects. Le carrelage est très apprécié par sa grande robustesse et longévité. Il s’adapte à toutes les pièces et ne craint pas l’humidité.

Carrelage : un revêtement qui apporte fraîcheur en été

Si vous habitez dans une région à climat doux, ce revêtement contribuera à améliorer votre confort thermique en été. Le carrelage est bien connu pour être un matériau froid.

En revanche, ce qui est un atout en été peut devenir un inconvénient en hiver. En effet, il faut éviter de marcher pieds nus en hiver sur les carreaux. Cette contrainte est à prendre en compte, notamment pour les tout-petits.

Les classements techniques à connaître pour chaque revêtement

Certains classements permettent de mieux comparer les différents produits. Ils conditionnent aussi le choix d'un revêtement en fonction de la configuration du lieu de pose. Voici les principales classes à considérer selon le revêtement.  

Les classes de carrelage

Parmi les nombreuses normes et classements pour le carrelage existantes, en voici celles qui vous seront fort utiles :

  • Résistance à la glissance R, cet indice vous permet de savoir si le carrelage est antidérapant. Le classement R va de R9 à R13. Plus le chiffre est haut, plus les carreaux sont antidérapants. Une classe R10 ou R11 convient à un carrelage de salle de bain posé au sol.
  • Résistance à la glissance ABC, est aussi utilisé par certains fabricants. A correspond à un carrelage lisse, B à un carrelage moyennement anti dérapant et C à un carrelage anti dérapant.  
  • Classement à l'usure UPEC : classement à l'usure (U), au poinçonnement (P), à l'eau (E), et aux produits chimiques (C). Chaque lettre, correspondant à la résistance à la contrainte, est suivie d'un chiffre allant de 1 à 4. Plus le chiffre est élevé, plus le revêtement est résistant.

La classification spécifique des sols stratifiés

Les sols stratifiés ont, eux aussi, leur propre classement spécifique. Il est axé sur la résistance à l'abrasion (au passage). Il découle des NF EN ISO 10874 et NF EN 13329 A1. Voici les classes définies par ces normes et leur usage correspondant :

  • AC1 (NF ISO 10874) ou 21 (NF EN 13329 A1) : pour un faible passage, les chambres par exemple, exception faite des chambres d'enfant car plus de piétinement (opter à minima pour un AC2 ou 22).
  • AC2 ou 22 : pour les pièces à passage modéré (séjour, chambre d'enfant). 
  • AC3 ou 23 et 31 : supporte les passages fréquents (hall d'entrée, couloir, cuisine).
  • AC4 ou 32 : pour les passages modérés en milieu commercial.
  • AC5 ou 33 : pour un piétinement intense dans un bâtiment collectif.

Les classes de parquets massifs

Le classement à connaître des parquets, se réfère à la dureté de ces matériaux. Il est défini par la norme NF EN 13 756 et va de A à D, des bois tendres aux plus durs :

  • Classe A : bois tendre (pin, sapin, épicéa). Pour les chambres (pièces à faible piétinement), à l'exception d'une chambre d'enfant.
  • Classe B : bois peu dur (pin maritime, noyer, mélèze, châtaigner, bouleau). Pour les pièces à passage moyen (salle à manger, séjour).
  • Classe C : bois dur (chêne, frêne, érable, hêtre, acacia). Pour les lieux à passage fréquent (cuisine, couloir).
  • Classe D : bois très dur (merbau, ipé, wengé et la plupart des essences exotiques). Pour les pièces de passage intense.

5 conseils pour bien choisir votre revêtement de sol

Pour faire le bon choix, le revêtement doit impérativement être adapté à vos besoins et vos goûts. Voici nos 5 conseils pour vous départager entre sol stratifié, parquet et carrelage et bien choisir votre revêtement :

  1. Pensez aux contraintes de la pièce où mettre le revêtement. Pour les pièces humides, le carrelage est un grand classique. Mais rien ne vous empêche d’opter pour un parquet ou stratifié, si résistant à l’humidité. Attention, cette propriété doit être impérativement signalée.
  2. Si vous avez des enfants en bas âge, le parquet et le sol stratifié ont l’avantage d’être moins froids au toucher mais résisteront moins bien aux rayures. Néanmoins, rien ne vous empêche d’avoir un carrelage. Vous pouvez utiliser un tapis pour les protéger d’un sol froid.
  3. Prenez le temps de bien comparer les différents revêtements. Evitez de choisir systématiquement le moins cher. Vous pouvez gagner en esthétique et robustesse pour à peine quelques euros de plus.
  4. Considérez les critères qualitatifs indispensables. Par exemple, les classes d’usure pour les stratifiés et parquets. Pour les carrelages, optez pour un bon indice de glissance en cas de pose dans la salle de bains, un R10 au moins.
  5. Faites appel à un professionnel pour une pose technique que vous ne maîtrisez pas. En effet, les règles de l’art (DTU) doivent être suivies pour bénéficier de la garantie du fabricant en cas de désordres.

Demandez votre devis de matériaux ici

Pour en savoir plus

Besoin d'informations ou envie de faire des travaux de carrelage dans votre logement ou à l'extérieur ? Consultez nos guides, vous y trouverez des conseils avisés et des informations utiles pour réaliser vos projets.

Consulter nos guides

20 000 produits
20 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait 4h en agence
Retrait 4h en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

Centre de relation client
Centre de relation client

Une question, un devis ?
Contactez-nous