Le bois dans le gros oeuvre

Depuis plusieurs décennies déjà, les ossatures en bois sont utilisées dans la construction de plus de 90 % des maisons. Chaque année, plus de 2 millions de maisons sont à base de structure en bois. Les ossatures en bois sont devenues le mode de construction le plus courant, le plus simple mais aussi le plus rapide et le plus économique, d’où l’intérêt de bien connaitre le bois utilisé dans la fabrication de ces ossatures.

Définition

Le bois d’ossature est le bois utilisé pour structurer les maisons, si bien qu’on l’appelle aussi bois structural. Il représente tous les bois utilisés pour maintenir la maison. Il s’agit des poutres, des poteaux, l’ossature du toit, du plancher, bois de charpente, colombage, etc.. En général, le bois d’ossature est caractérisé par sa très longue durée de vie (durabilité naturelle élevé). Le bois d’ossature ne se réfère pas uniquement un seul type de bois, en effet plusieurs familles de bois différentes sont utilisées selon les besoins de la construction :

Le bois de construction standard SPF

Le SPF (Spruce, Pin, Fir) est le bois le plus utilisé en construction ; étant très résistant aux intempéries et sa très grande durée de vie. Aussi appelé bois d’œuvre résineux, il se divise en trois types :

  • Bois de gros œuvre : il s’agit des pièces de très grandes dimension tels que les poteaux, les poutres etc.. Elles sont généralement extraites de très grands arbres.
  • Bois jointé : aussi appelé bois à entures multiples, ce sont de petites pièces de bois jointés aux extrémités afin d’obtenir une grande pièce rectiligne.
  • Bois de charpente léger : ce bois est très utilisé dans la majorité des constructions de charpentes. Comme il s’agit d’un SPF,  il a l’avantage de subir très peu de transformations.

Le bois d’ingénierie

Contrairement au bois standard, le bois d’ingénierie est un bois travaillé, utilisant différents procédés afin d’assembler plusieurs épaisseurs de bois massif et crée différents produits. Certes plus cher, il est plus résistant et permet d’atteindre de plus grandes dimensions sans avoir recours à de grands arbres et donc plus écologique. Tout comme le bois standard, nous retrouvons plusieurs produits issus du bois d’ingénierie très utilisés lors des constructions :

  • Le bois lamellé-collé : Tout comme son nom l’indique, il s’agit de l’empilage de plusieurs couches feuilles fabriqués à partir de plusieurs épaisseurs de lamelles de bois massifs collées avec une colle résistante et très peu toxique. Ce procédé est couramment utilisé pour la fabrication de poteaux et de poutres.
  • Le bois lamellé croisé : Fabriqué en formes de panneaux, le procédé consiste à empiler une multitude de couches de planches perpendiculairement et à les relier à l’aide d’adhésifs structuraux.
  • Le bois contre collé : Tout comme le bois lamellé-collé, le bois contre collé est fabriqué à l’aide de lames de bois collées à l’aide d’une colle phénolique très peu toxique. Cela permet d’avoir de très grandes pièces, solides et insonorisées.