Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Le gros-oeuvre : des fondations à la toiture

Le gros-oeuvre : des fondations à la toiture

Les travaux de gros-œuvre constituent la base de la construction de votre habitation. Ils rassemblent la construction des éléments structurels, à savoir l’ancrage au sol, la solidité des murs et du toit. On classe ces travaux en 4 grandes spécialités : les fondations, l'assainissement, le soubassement et l'élévation des murs.

Le gros œuvre représente donc la mise hors d’eau et hors d’air de la maison. Cela signifie simplement que l'habitation est à l’abri de l’air et de l’eau. Nous avons conçu un guide qui détaille les différents types de travaux concernés par le gros-œuvre.

Demandez votre devis de matériaux de construction

1/ Les fondations pour une base solide

Vous rêvez de faire construire votre maison ? Pour pouvoir profiter de tout le reste, les fondations doivent être impeccables. Elles représentent l’étape la plus importante car tout le reste en découle. Les fondations ancrent votre maison dans le terrain. Cela vous garantit sa stabilité, son assise et de sa solidité.

Les professionnels du gros-œuvre creusent des fouilles et tranchées pour accueillir les fondations. Ils installent ensuite les armatures en acier et procèdent à un coulage en béton armé. La profondeur des fondations dépend généralement de la qualité et de la stabilité du sol. Plus l’état du sol est mauvais, plus les fondations doivent être profondes.

2/ L’assainissement pour traiter les eaux usées

L’assainissement consiste à traiter les eaux usées. Notez qu'il ne concerne pas les eaux pluviales. Pour traiter vos eaux usées, il existe deux solutions : le tout-à-l'égout et la fosse septique.

L’assainissement collectif par le tout-à-l’égout

La première solution est l'assainissement collectif. Cela fait référence au réseau public de collecte des eaux. On parle de « tout-à-l'égout » lorsque toutes les eaux empruntent la même canalisation.

Le système de collecte peut aussi être « séparatif ». Dans ce cas, les eaux de pluie sont séparées des eaux usées ménagères et industrielles.

L’assainissement individuel par fosse septique

Le deuxième possibilité est de traiter vos eaux usées via une fosse septique. L'assainissement individuel s'impose s'il ne vous est pas possible de vous raccorder au réseau collectif.

Le choix de l’une ou l’autre méthode dépend de la zone d’assainissement, des possibilités, de votre budget, de vos préférences et de l'aval du service d'assainissement de votre ville.

3/ Le soubassement pour un support stable

Le soubassement est la partie inférieure sur laquelle va reposer votre maison. C'est son socle en quelque sorte. Le soubassement repose lui-même sur les fondations. Il existe 3 types de soubassements : en hérisson, en vide-sanitaire et en sous-sol.

Soubassement en hérisson

Dans  le cas d'un soubassement en hérisson, le sol du rez-de-chaussée de la maison repose directement sur les fondations. Il s’agit de la solution la plus économique. Seule condition sine qua non : le sol doit être parfaitement plan et horizontal.

Soubassement en vide-sanitaire

Comme son nom l'indique, cette méthode consiste à ajouter un espace entre les fondations et le sol du rez-de-chaussée. Cet espace mesure au moins 20 cm. Il est constitué de plusieurs rangées de parpaings ou de béton hydrofugé. Le soubassement en vide-sanitaire permet d’éviter les ruissellements et inondations par la pluie.

Soubassement de type sous-sol

Cette dernière solution est la plus chère mais elle représente en revanche une véritable valeur ajoutée à la maison. Pourquoi ? Car l'espace entre les fondations et le plancher permet la création d’un sous-sol. Et qui dit sous-sol dit possibilité d'aménagement.

Vous pouvez ainsi installer un garage, une cave ou un atelier. De quoi gagner facilement quelques mètres carrés de surface ! Notez que cela doit quand même être prévu dans les plans de votre maison.

Si vous optez pour un soubassement de type sous-sol, les murs périphériques du sous-sol doivent être solidement enterrés pour résister à la poussée latérale des terres. Notez enfin qu'un drainage méticuleux s'impose. Cela permettra en effet de préserver votre maison des inondations.

4/ L’élévation des murs pour donner du volume

À ce stade, votre maison est prête à être construite sur des bases solides. Les professionnels du gros-œuvre et de la maçonnerie vont pouvoir passer à la quatrième étape : faire monter les premiers murs de la maison. Selon vos préférences, les murs peuvent être en brique, en parpaing, en pierre, en bois ou en béton.

Ces murs porteurs soutiennent l'ensemble de la structure de votre maison. Ils relient le plancher à la charpente et sont très épais (au moins 10 cm) afin d'assurer la stabilité de l'ensemble.

Demandez votre devis de matériaux de construction

En route vers l'achèvement de votre projet de construction grâce à nos guides :

80 000 produits
80 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait en agence
Retrait en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

Centre de relation client
Centre de relation client

Une question, un devis ?
Contactez-nous