Vous êtes ici

Guide de financement pour vos projets

Guide de financement pour travaux maison

Avant d’entreprendre tout projet de construction ou de rénovation, il est important de vous fixer un budget. Vous devez prendre en compte toutes les dépenses nécessaires au bon déroulement des travaux.

Une construction ou rénovation implique en général des travaux lourds. C’est pourquoi plusieurs organismes vous aident financièrement. Vous pouvez bénéficier de prêts intéressants, de primes ou de la prise en charge d'une partie des travaux.

Si vous cherchez des financements pour la construction de votre maison, vous êtes sur la bonne page. Notre guide vous montre comment bénéficier du maximum d'aides financières.

 

Demandez votre devis de matériaux ici 

 

Aides financières à la rénovation

Entreprendre des travaux de rénovation est toujours un vrai défi. Parfois, vous y êtes contraint par la loi ou par un problème qui nuit à votre quotidien. De plus, le coût d'une rénovation dépasse souvent votre budget et le temps imparti n'est pas toujours respecté.

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe différentes aides pour rendre vos travaux possibles sans vous mettre en difficulté financière. Vous avez prévu de faire rénover votre extérieur ? Ou bien de faire de l’éco-rénovation ? Selon votre situation, sachez qu'il est possible de cumuler plusieurs aides.

Vous voulez tout savoir sur les aides dans la rénovation, leurs montants et leurs conditions d'obtentionNous avons conçu un guide détaillé qui examine les 4 aides financières suivantes :

  • Les aides de l’Anah (Agence nationale pour l'amélioration de l’habitat)
  • La TVA à taux réduit pour l'achat d'un certain type de matériel
  • Les aides des fournisseurs d’énergie dans le cas de travaux d'économies d'énergie
  • Les aides des collectivités locales : votre région ou département par exemple

Entreprendre des travaux de rénovation, c'est un premier pas pour commencer à mieux vivre chez vous. C'est parfois aussi l'occasion de faire un geste pour l'environnement. Et en plus, une partie du prix des travaux est prise en charge. Vous avez toutes les raisons de commencer !

Quels sont les travaux concernés ?

Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, les pouvoirs publics incitent à réduire la consommation énergétique. Ils visent aussi à réduire l’impact environnemental en encourageant l’usage d’énergies renouvelables.

Pour ce faire, ils incitent particuliers et entreprises à rénover les bâtiments. Les travaux concernés sont les suivants :

  • Isolation thermique, par la mise en place d’isolants performants visant à optimiser le confort de l’habitation.
  • Renouvellement des équipements de chauffage, par le remplacement de chaudière et radiateurs.
  • Renouvellement des équipements de ventilation, concerne le remplacement d’anciennes VMC.

En plus de contribuer à la préservation de l’environnement, investir dans ces travaux vous permet de :

  • Faire de substantielles économies dans votre facture énergétique.
  • Bénéficier d’un excellent confort thermique, été comme hiver.
  • Augmenter la valeur de votre bien immobilier.

Quels sont les organismes financeurs et à qui s’adressent ces aides ?

Les aides financières sont octroyées, entre autres, par l'état, l'ANAH, les collectivités territoriales et les fournisseurs d'énergie. Elles prennent la forme de financements directs, indirects et prêts à taux zéro, et sont cumulables dans certains cas.

Les aides s’adressent pour l’essentiel aux propriétaires et copropriétés. Les propriétaires sont des bénéficiaires au titre de leur logement principal ou d’un logement loué, sous conditions. Les copropriétés sont concernées pour les travaux dans les parties communes.

Sous quelles conditions peut-on obtenir ces aides ?

Il existe une obligation de performance énergétique. L’isolation doit atteindre ou dépasser l’indice de résistance thermique exigée par élément à isoler.

En outre, les travaux et l’achat de fournitures doivent être confiés à une entreprise ou artisan RGE (reconnu garant de l’environnement).

Quelles sont les aides auxquelles il est possible de bénéficier ?

Certains dispositifs existent depuis plusieurs années, d’autres sont plus récents. Voici une liste des principales aides pour améliorer l’habitat.

Le Crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE) et Ma Prim Rénov’

Ma Prim Rénov’ a été mise en place le 1er octobre 2020. Ce dispositif d’aides remplace le CITE à compter du 1er janvier 2021. Les deux dispositifs cohabitent jusqu’au 31 décembre 2020.

Ce nouveau dispositif d’aides forfaitise le CITE, bonifie l’aide « Habiter mieux sérénité » et supprime le dispositif « Habiter mieux agilité ».

Il est ouvert sans conditions de ressources et s’étend aux Copropriétés. Celles-ci peuvent désormais bénéficier de la prise en charge de 25 % du coût de certains travaux dans les parties communes.

Vous pouvez vous renseigner sur la page FAIRE, un service public qui vous guide dans vos travaux de rénovation énergétique.

Eco prêt taux zéro

Il exonère d’intérêts tout ou une partie d’un crédit pour des travaux de rénovation énergétique. Cela concerne un ou plusieurs chantiers de rénovation.

Il est ainsi possible de réaliser un bouquet de travaux pour sa résidence principale. Le prêt peut s’élever à 25 000 euros. La période de remboursement peut s’étaler jusqu’à 15 ans.

Si le bouquet concerne trois travaux distincts, ce montant est porté à 30 000 euros. En outre, l’éco prêt zéro peut être cumulé avec Ma Prim Rénov’.

L’éco prêt zéro est aussi accessible aux copropriétés. Il est possible d’accumuler un prêt pour sa résidence et un autre pour sa copropriété, dans la limite de 30 000 euros.

Les aides de l’ANAH

L’agence nationale de l’habitat (ANAH) adresse des aides sous réserve de revenus. Les plafonds de ressources pour en bénéficier sont disponibles sur la page web de l’ANAH.

Les propriétaires résidents ou bailleurs sont concernés. Les copropriétaires le sont aussi pour les copropriétés fragiles.

Ces aides sont destinées en grande partie à l’installation d’appareils de chauffage à haut rendement. L’achat d’isolants thermiques et leur pose sont aussi concernés.

Les montants financés par l’ANAH peuvent représenter entre 20 % et 50 % du coût des travaux. Le dispositif « Habiter mieux », octroie une aide supplémentaire de jusqu’à 1 600 euros.

Aide Action logement

Cette aide est destinée aux propriétaires occupants ou bailleurs sous condition de ressources. Elle est élargie aux Sociétés civiles immobilières (SCI).

Les travaux éligibles sont prioritairement ceux concernant l’isolation thermique. En cas de non besoin de ces derniers, l’aide porte sur des dispositifs de chauffage.

La production d’eau chaude sanitaire (ECS) est aussi concernée. A noter que, dans les deux cas, les dispositifs doivent fonctionner aux énergies renouvelables.

Le montant des aides peut s’élever jusqu’à 20 000 euros. En complément, un crédit à 1 % jusqu’à 30 000 euros peut être accordé.

Aide fournisseurs d’énergie (avec CEE)

Encadrés par les pouvoirs publics, des fournisseurs de gaz ou d’électricité proposent une série de services, diagnostics, conseils et subventions à ses clients.

Ils accordent ainsi des primes pour l’installation d’équipements performants : pompes à chaleur, chaudières à condensation, chauffe-eaux solaires, etc.

Certains travaux sont aussi concernés : isolation de toiture, remplacement de fenêtres, portes-fenêtres, ou encore l’installation de pompes à chaleur air / air.

Ces subventions et primes sont conditionnées par des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ces derniers attestent la conformité des équipements aux exigences de performance minimales.

Il est possible de consulter la liste de travaux éligibles sur le site du ministère de la Transition écologique. A noter que cette aide s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises.

Chèque énergie

Le chèque énergie est destiné aux propriétaires ou locataires en fonction de leurs revenus. Il concerne les factures d’électricité ou gaz.

Les achats de combustible sont aussi éligibles. Il est possible d’acheter ainsi du fioul, du GPL ou encore du bois en remettant le chèque directement au fournisseur.

Les travaux de rénovation énergétique éligibles au CITE sont également concernés. Le chèque peut être remis alors à l’entreprise RGE, chargée du chantier.

Pour savoir si vous êtes éligible, vous pouvez consulter la page web du service chèque énergie.

Exonération de la taxe foncière

Vous pouvez bénéficier d’une exonération de 50% à 100% pour une durée de 3 ans.

Cela concerne des dépenses payées par le logement au-delà de :

  • 10 000 euros l’année précédant l’exonération ;
  • 15 000 euros les trois dernières années précédant l’exonération.

Pour obtenir cette exonération, adressez-vous au centre d’impôts du bien concerné. Munissez-vous de tous les justificatifs concernant les dépenses effectuées.

Les aides des collectivités locales

De nombreuses collectivités territoriales (communes, départements ou régions) peuvent vous accorder des aides.

Elles peuvent concerner des équipements de chauffage. C’est le cas de la subvention pour l’achat de poêles à bois performants, par exemple.

Cependant, elles varient d’un territoire à un autre et concernent divers équipements ou travaux. Notez également qu’elles peuvent être cumulables.

Renseignez-vous auprès de votre mairie ou d’un conseiller FAIRE.

Les financements des caisses de retraite

D’autres aides existent pour les retraités du régime général. Votre caisse de retraite peut ainsi vous accorder des subventions pour :

  • la motorisation des volets roulants ;
  • l’aménagement des appareils sanitaires ;
  • le changement des revêtements de sol ;
  • l’accessibilité du logement.

Vous pouvez vous renseigner sur les conditions d’attribution sur la page du gouvernement dédiée.

Le dispositif Denormandie

Il s’adresse à ceux souhaitant réaliser un investissement locatif. Pour en bénéficier, il faut acheter et rénover un bien en vue de sa location.

Ce dispositif est limité aux biens situés dans les villes éligibles. De même, la location doit être d’au minimum 6 ans.

Il s’agit de subventions accordées pour réaliser des travaux de rénovation. Elles concernent 222 villes moyennes sélectionnées.

Pour les connaître, ainsi que le fonctionnement du dispositif Denormandie, vous pouvez consulter la page consacrée à l’action « Cœur de ville ».

Aides financières à la construction

Vous rêvez de votre propre habitation ? Construire une maison est l’un des projets les plus coûteux et les plus compliqués dans la vie d’une famille ou d'un couple. Vous lancer dans un tel projet nécessite obligatoirement un plan financier. Dans la catégorie des aides à la construction, nous en avons listé 5 :

  • L'exonération des taxes foncières pendant 2 ans voire 5 ans
  • Le prêt action logement à taux 1,25 % 
  • Le prêt épargne logement qui peut financer jusqu'à 92 % de vos travaux
  • Les aides financières locales accordées par les collectivités
  • Le dispositif d’investissement local Duflot pour un achat locatif

Découvrez en détail toutes les aides financières pour votre projet de construction pour savoir celles auxquelles vous êtes éligible.  

 

Demandez votre devis de matériaux ici 

 

Donnez forme à votre projet de construction ou de rénovation en suivant nos guides pratiques. Pose de matériaux, étapes des travaux, informations sur la réglementation, trouvez toutes les réponses à vos questions ici :