Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis
Accès client

Comment ragréer un mur extérieur ?

Ouvrier appliquant un ragréage sur un mur extérieur

Tout comme pour les sols, il est possible de rattraper la planéité d’un mur grâce à un ragréage. Cette solution simple et rapide à réaliser, permet de préparer le mur pour l’application d’une peinture ou d’un enduit extérieur. Dans ce guide, découvrez comment ragréer un mur extérieur en 3 étapes.

Sommaire

Demandez votre devis de matériaux ici

Dans quels cas ragréer un mur extérieur ?

Ragréage d'un mur extérieur

Le ragréage est une solution efficace pour corriger les irrégularités superficielles d'un mur extérieur. En cas de défauts structurels, le mur doit être réparé préalablement. Une irrégularité structurelle est un désordre dans la structure se présentant sous forme des fissures profondes ou de malfaçons nécessitant une réparation structurelle du mur. Dans ce cas, la réfaction de la partie du mur concernée est une condition nécessaire à toute autre intervention.

Le ragréage est envisageable lorsque la surface présente des trous ou des microfissures jusqu'à 10 mm de profondeur. En cas de présence de défauts plus profonds ponctuels et non structurels, avant de procéder au ragréage, il est nécessaire d’y appliquer un mortier de réparation. Il faut ensuite respecter le temps de séchage du produit.

Quel mortier de ragréage pour quel support ?

Côté matériaux éligibles au ragréage, les possibilités sont nombreuses : parpaings, briques ou encore béton cellulaire. L’essentiel étant de choisir un mortier adapté au support. Vous trouverez en effet un mortier de ragréage pour les murs adapté à chaque type de matériau.

Cette information est systématiquement indiquée dans les fiches techniques et les emballages des mortiers. De plus, les mortiers de ragréage pour les murs peuvent être destinés à un usage intérieur, extérieur ou mixte. Consultez attentivement ces informations avant de faire votre choix.

Ragréer un mur extérieur en 3 étapes

Le ragréage d’un mur extérieur comporte 3 étapes principales :

  1. Préparer le support avant ragréer le mur
  2. Installer le treillis et appliquer le ragréage
  3. Egaliser le ragréage selon la finition choisie

Outils et fournitures nécessaires à la pose

Equipements de protection individuelle à prévoir

  • Chaussures de sécurité
  • Gants de protection
  • Vêtements de travail

Cette liste est donnée à titre indicatif, adaptez vos EPI en fonction des spécificités de votre chantier.

Etape 1 : préparer le support

La préparation du support est un préalable nécessaire et constitue un élément clé de la réussite de vos travaux. En effet, un support sain et dépoussiéré garantit une bonne accroche au mortier de ragréage et assure une excellente longévité à votre ouvrage de maçonnerie.

Commencez par rendre le support le plus lisse possible. A l’aide du burin et du marteau, retirez les surplus d’enduit ou de mortier ancien, ainsi que tout autre irrégularité en saillie. Servez-vous de la meuleuse équipée d’un disque diamant pour élargir les éventuelles fissures.

Nettoyez la façade à l’aide du nettoyeur haute pression, réglé à puissance moyenne et en gardant la buse à bonne distance du support. Le support doit être humide et non ruisselant au moment de l’application du mortier de ragréage.

Etape 2 : Installer le treillis

Préparez le treillis en fibre de verre prévoyant un chevauchement de 15 cm entre les lés. Faites les découpes nécessaires à l’aide des ciseaux et présentez les lés à blanc sur le mur. Préparez votre mortier de ragréage en adaptant son épaisseur en fonction de l’état du mur. Prévoyez par exemple, un ragréage un peu plus épais pour un mur assez irrégulier.

Prenez en compte le temps d’application du ragréage afin d’éviter qu’il ne durcisse avant l’avoir appliqué en totalité. Placez le treillis en fibre de verre et plaquez-le à l’aide du mortier appliqué avec la truelle et la lisseuse. Faites des mouvements réguliers et en demi-cercle, en veillant à la régularité de la couche de mortier. Prévoyez une épaisseur allant jusqu’à 10 mm en fonction des recommandations du fabricant.

Etape 3 : faire les finitions

A ce stade, vous pouvez, si besoin, appliquer une deuxième couche de mortier de ragréage en respectant un temps d’attente entre deux passes, préconisé par le fabricant. En général, il faut attendre entre 1h et 1h30. Passé ce temps, appliquez la deuxième couche comme indiqué précédemment.

Après application de la deuxième couche, réalisez les finitions à l’aide de la taloche ou de la règle alu. Si vous souhaitez appliquer un enduit de type plastique, utilisez la taloche. Pour l’application d’une peinture ou d’un enduit de décoration, optez pour une égalisation du ragréage à la règle alu.

Attendez le séchage complet du ragréage mural avant d’appliquer la finition de votre choix.

Demandez votre devis de matériaux ici

Pour en savoir plus

Vous envisagez de réaliser d’autres travaux d’aménagement extérieur ? consultez nos guides dédiés, vous y trouverez nos conseils d’experts pour réaliser vos projets.

Consulter nos guides

20 000 produits
20 000 produits

Commandez pour chantiers et petits travaux

Retrait 4h en agence
Retrait 4h en agence

Achetez en ligne et retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer en agence ou sur chantier (à préciser au paiement)

RDV avec un expert
RDV avec un expert

Un projet ? Prenez rendez-vous
en magasin

Clients professionnels, connectez-vous pour accéder à vos TARIFS PRO , et à tous vos documents : devis, commandes, BL, factures, avoirs..

×