Vous êtes ici

Comment choisir ses panneaux de bois ?

Publié le 14/11/2020 - Mis à jour le 08/12/2020

Aménagement intérieur, fabrication de meubles, pose d'étagères, plans de travail, réalisation de cloisons et doublages, les panneaux de bois ont de nombreux usages. Mais, entre contreplaqué, aggloméré, mélaminé, médium ou encore OSB, il n’est pas facile de s’y retrouver ! Dans ce guide, nous vous expliquons tout pour vous aider à faire votre choix.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Types de panneaux dérivés du bois et caractéristiques

Vous cherchez à faire des meubles vous-même ? Un dressing, une armoire ou de simples étagères ? Ou bien une cloison, un doublage de mur ou encore isoler un plancher ? Les panneaux de bois sont là pour vous faciliter la tâche.

Les panneaux dérivés du bois sont utilisés pour des aménagements intérieurs et extérieurs. Pour un usage en extérieur, ou dans une pièce humide, les panneaux doivent être hydrofuges. Selon l’utilisation vous avez le choix entre :

  • Les panneaux en particules, qui se divisent en :
    • les panneaux en aggloméré ;
    • les panneaux en MDF ou médium ;
    • les panneaux en mélaminé.
  • Les panneaux en OSB.
  • Les panneaux en contreplaqué.
  • Les panneaux stratifiés.
  • Les panneaux lamellés collés.
  • Les panneaux 3 plis.

Pour ne pas confondre contreplaqué et aggloméré, ou mélaminé avec stratifié, nous vous expliquons comment ces panneaux sont fabriqués, leurs caractéristiques et utilisations.

Les panneaux de particules

Les panneaux de particules sont le résultat d’un assemblage de bois recyclé. Les débris de bois ont différentes dimensions et subissent des procédés de fabrication différents.

On dénombre principalement 3 types de panneaux de particules : l’aggloméré, le médium (MDF) et le mélaminé.

Les panneaux en aggloméré

Ils sont issus d’un mélange de sciure, de copeaux et de colle pressé à haute température. Les panneaux en aggloméré sont des panneaux de bois à petit prix.

Ils se distinguent par leur aspect brut. Ce type de panneau vous permet de faire des assemblages simples en intérieur. L’aggloméré est un matériau facile à travailler.

Il peut servir à réaliser des aménagements intérieurs de type étagères, rangements, caissons, etc. Il se découpe facilement à la scie égoïne ou à la scie sauteuse.

L’aggloméré est également un matériau tendre, facile à percer. Cependant, il est aussi assez délicat. Les découpes et perçages doivent être soignés afin d’éviter de le fendre.

Il est possible de le peindre, attention cependant à la nature poreuse de ce support. En effet, une sous-couche est nécessaire pour éviter que le matériau n’absorbe trop de peinture.

De même, évitez d’utiliser ce matériau en extérieur. Même hydrofugé, son utilisation reste intérieure.  Evitez aussi de l’utiliser en support de charges lourdes.

En effet, ce matériau oppose une faible résistance à la compression. De même, l’aggloméré est un matériau purement fonctionnel, car inesthétique.

Les panneaux médium ou MDF

Ce type de panneau offre de meilleures performances que l’aggloméré. Et ce, grâce à un très fort pressage et à des températures très élevées lors de sa fabrication.

Le résultat est donc un panneau dense, doté d’un aspect lisse caractéristique. Cette densité lui confère une bonne résistance à la compression.

Les performances des panneaux MDF (medium density fiberboard, fibres de bois de moyenne densité) ou médium ne s’arrêtent pas là. Ils offrent en plus une bonne résistance contre l’humidité si traités hydrofuges, et le fluage (déformation du bois).

Cela en fait un matériau compatible pour des utilisations plus contraignantes. Les panneaux MDF sont utilisés, par exemple, pour la réalisation de plans de travail.

De même, ils peuvent être teints dans la masse, c’est-à-dire que la peinture couvre l’ensemble du panneau. Autant sur les faces que dans le corps de celui-ci.

Les panneaux MDF ou médium servent aussi à la fabrication de meubles. Cependant, pour les découper, il faut disposer de lames adaptées.

Les panneaux en mélaminé

Qu’ils soient agglomérés ou médiums (MDF), les panneaux de particules de bois peuvent être mélaminés. Mais qu’est-ce que le mélaminé ?

Il s’agit de panneaux de particules de bois recouverts d’un film collé avec une résine thermocollante, la mélamine. Pour cette raison, ils sont appelés panneaux mélaminés.

Vous l’aurez compris, cette appellation s’utilise aussi bien pour les panneaux agglomérés que pour ceux en MDF. Pour les distinguer, il faut se référer à la fiche technique du produit.

Les panneaux agglomérés mélaminés peuvent se présenter sous forme de panneaux prédécoupés. Reconnaissables à leurs faces blanches caractéristiques, ils sont déclinés en des dimensions standardisées, parmi elles :

  • 200 x 40 cm ;
  • 250 x 50 cm ;
  • 250 x 60 cm.

Les épaisseurs vont généralement de 12 mm à 22 mm. Les panneaux mélaminés sont découpés sur mesure. Des tablettes de petit format existent également.

A part les tablettes de petit format, les chants (les côtés) de ces panneaux sont dépourvus de film décoratif. Des bandes thermocollantes existent pour les revêtir au besoin.

Les panneaux en mélaminé sont aussi déclinés sous forme de plan de travail. Ils sont disponibles en plusieurs dimensions et épaisseurs. Ils peuvent présenter un film sur le chant ou non.

Ils peuvent se présenter sous forme de panneaux postformés, c'est-à-dire disposant d'un revêtement couvrant les chants et des bords arrondis. Ils sont conseillés en cas de présence d'enfants en bas âge.

Ils sont une alternative économique aux plans de travail en bois massif ou en lamellé-collé. Cependant, ils craignent l’humidité à moins qu’ils soient hydrofuges.

Les panneaux OSB

A l’instar des panneaux de particules, l’OSB est obtenu par pressage et collage de débris de bois. Il s’agit de lamelles de bois étroites et longues résultant du sciage de résineux ou feuillus.

Les panneaux OSB (oriented strand board, panneau de lamelles orientées) sont polyvalents. Ils servent aussi bien en agencement qu’en isolation thermique ou phonique.

L’OSB est reconnu par ses performances en isolation thermique et phonique non négligeables. En outre, sa résistance à la compression et à l’humidité en fait un matériau de premier choix.

Les panneaux OSB sont souvent utilisés pour réaliser cloisons, isoler des murs et des planchers ou encore pour faire des meubles. Seul inconvénient, ils sont inesthétiques.

Pour cette raison, ils sont préférés pour aménager des abris de jardin, garages, sous-sols, etc. En isolation, il sert autant en isolation intérieure qu’en isolation extérieure.

En outre, il est facile à découper et percer permettant de réaliser des aménagements en toute simplicité. Un atout supplémentaire : un prix abordable.

Les panneaux en contreplaqué

Les panneaux en contreplaqué sont constitués de feuilles de bois collées. Contrairement aux panneaux de particules, il s’agit de fines lames de bois plein.

Superposées en couches croisées, imbibées d’une résine adhésive et enfournées à haute température, ces lames composent un panneau très résistant et robuste.

De même, les panneaux en contreplaqué possèdent, selon les modèles, de bonnes qualités esthétiques et plusieurs tonalités. Ainsi, chaque essence employée offre ses tonalités et ses caractéristiques.

En outre, les panneaux contreplaqués en bouleau sont utilisés en construction écologique. En effet, ils sont robustes et issus de forêts gérées de manière durable.

Résistants à l’humidité, certaines essences sont de Classe 3, c’est-à-dire résistantes à l’eau. C’est le cas de l’okoumé, aussi appelée contreplaqué marine.

Le contreplaqué peut revêtir plusieurs finitions : vernis, peinture, placage. Les panneaux en contreplaqué ordinaires sont utilisés en agencement intérieur.

Caractérisé par sa légèreté, le contreplaqué peuplier offre une couleur claire appréciée en décoration intérieure, ou encore pour la fabrication de meubles.

Les panneaux 3 plis

Les panneaux 3 plis sont constitués de 3 panneaux en bois massif collés. Leur panneau central, appelé « âme » est disposé à 90° par rapport aux autres.

De ce fait, les panneaux 3 plis offrent une excellente stabilité dimensionnelle. Ils sont utilisés en aménagement intérieur ou en ameublement selon leur indice de qualité.

De nombreuses essences de bois sont utilisées pour leur fabrication. Parmi elles, les panneaux 3 plis résineux et les 3 plis feuillus. Voici quelques essences couramment utilisées :

De par leur stabilité dimensionnelle, les panneaux 3 plis sont utilisés en agencement extérieur. C’est le cas des éléments d’huisserie ou pour l’habillage de sous toiture.

Les panneaux stratifiés

Ces panneaux sont composés de plusieurs feuilles de papier kraft superposées et solidifiées grâce à une résine phénolique thermodurcissable.

Résistants aux rayures et à la compression, ils sont utilisés dans les lieux publics. Les panneaux stratifiés sont parfaitement adaptés pour les meubles, l’habillement de murs et plafonds.

Ils sont également déclinés sous forme de plans de travail ou revêtements de sol. Les revêtements stratifiés sont caractérisés par leur facilité d’entretien.

En outre, les panneaux stratifiés offrent tout un éventail d’aspects : cuir, marbre, bois, satiné, métal, cuir, etc. Cette polyvalence d’aspects en fait des panneaux prisés en décoration d’intérieur.

De même, ils peuvent recevoir de nombreux traitements en usine : ignifuge, hydrofuge ou encore anti bactérien (utilisation en milieu médical, restauration, etc.).

Les panneaux stratifiés hydrofuges de classe 3 peuvent être utilisés en extérieur. Les panneaux stratifiés minces sont utilisés en revêtement de meubles et habillage de murs intérieurs.

Les panneaux lamellés collés

Un panneau lamellé collé est un panneau composé de lames en bois massif. Ces lames sont aboutées ou continues et assemblées par pressage et collage.

Ces panneaux sont une alternative à moindre coût des panneaux en bois massif. Ils sont prisés en ameublement et agencement intérieur.

Ils se caractérisent par une grande résistance mécanique. De même, plusieurs déclinaisons existent et plusieurs formats également.

En construction, les panneaux lamellés collés offrent une large palette d’utilisations : pergolas, portiques et éléments de charpente.

Pour des utilisations plus techniques, ils doivent être conformes aux normes NF P 21 400. Cela concerne les formes architecturales complexes, ouvrages d’art, etc.

Les classifications des panneaux de bois

Le classement des panneaux concerne essentiellement la qualité et la résistance à l’humidité.

La classe de qualité

Les panneaux sont classés de A à D, la classe A concernant la plus haute qualité.

  • A, surface nette et sans réparations, couleur homogène, ponçage réalisé.
  • B, surface lisse et présentant des nœuds réparés, apte à l’ameublement.  
  • C, surface poncée, présentant des nœuds plus grands réparés, qualité « agencement ».
  • D, surface poncée, nœuds non réparés, présence de légères fissures possible.

La classe de résistance à l’humidité

Les panneaux peuvent être hydrofuges lorsqu’ils ont reçu un traitement en usine. Dans certains cas, l’essence de bois est résistante à l’humidité.

  • Classe 1, utilisation en intérieur, taux d’humidité en dessous de 20 %.
  • Classe 2, utilisation extérieure sous abri, taux d’humidité ponctuellement au-dessus de 20 %.
  • Classe 3, utilisation en extérieur, taux d’humidité régulièrement supérieur à 20 %.
  • Classe 4, usage extérieur, taux d’humidité supérieur à 20 % en permanence.
  • Classe 5, usage extérieur, contact permanent avec l’eau.

La classe de qualité spécifique aux contreplaqués en bouleau

Les contreplaqués en bouleau sont prisés autant pour leur solidité que pour leurs qualités écologiques et leur faible coût. Plusieurs classes indiquent leur niveau de qualité :

  • Classe B / B, panneau deux faces esthétiques de haute qualité, usage en agencement, menuiserie et ameublement
  • Classe BB / B, panneau une face esthétique de haute qualité, et l’autre sans nœuds, poncée et plane. Usage en rayonnage, en revêtement mural et aménagement intérieur.
  • Classe BB / BB, panneau sans nœuds sur les deux faces, poncées et planes, usage en structures, rayonnage et intérieur de véhicules.
  • Classe BB / C, panneau paré d’une face sans nœuds, poncée et plane et une autre avec des nœuds traités. Utilisation sur des parois, planchers et éléments structurels soumis à une forte charge.
  • Classe CP / CP, deux faces avec des nœuds réparés, usage en éléments structurels non visibles, sous toitures, planchers, contreventements, etc.
  • Classe CP / C, nœuds traités sur une face, utilisation en agencement intérieur non visibles, nécessitant au moins une face sans défauts.
  • Classe C / C, nœuds visibles, économique mais solide, utilisation en emballages par exemple.

Les labels des bois d’une filière éco responsable

Les labels d’éco responsabilité de la filière bois certifient de la gestion durable des forêts d’où est issu le bois. Il s’agit essentiellement de deux labels.

  • Le label PEFC (Pan European Forest Certification). Ce label certifie du respect de l’environnement et du renouvèlement des forêts exploitées.
  • Le label FSC (Forest Stewardship Council). Ce label atteste de la gestion écoresponsable des forêts, autant sur le plan environnemental que sociétal.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous souhaitez améliorer votre intérieur ou réaliser des travaux de rénovation ? Découvrez nos guides dédiés, ils vous aideront à concrétiser vos projets.

Comment choisir ses plaques de plâtre ?

Comment poser des plaques de plâtre ?

Comment faire des joints de plaques de plâtre ?

Comment faire un ragréage ?

Comment faire un faux-plafond acoustique ?

Quels matériaux choisir pour construire un mur ?