Vous êtes ici

Rallonge électrique et enrouleur : comment les choisir ?

Publié le 10/10/2020 - Mis à jour le 08/12/2020

Rallonge et enrouleur électrique permettent de brancher des appareils électriques éloignés d’une prise de courant. Déclinés en plusieurs longueurs, sections de câble et puissances, il faut les sélectionner adaptés à leur usage. Nos conseils pour bien choisir une rallonge et un enrouleur électrique.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Prolongateur et enrouleur électrique : l’essentiel à savoir

Une rallonge, appelée aussi cordon prolongateur est très utile au quotidien. Elle est indispensable pour percer un mur loin d’une prise électrique ou encore pour tailler une haie dans le jardin. Couplée à un enrouleur électrique, elle sert aussi à brancher plusieurs appareils simultanément.

Une rallonge est composée d’un câble contenant deux ou trois fils électriques et une prise à chaque extrémité (mâle et femelle). Elle peut être utilisée seule ou associée à un enrouleur électrique. Il est possible d’acquérir séparément les deux dispositifs pour les assembler ensuite.

Quelle longueur pour une rallonge ou un enrouleur électrique

Avant de choisir votre prolongateur ou enrouleur électrique, déterminez quelle est la longueur nécessaire. Pour une tondeuse électrique par exemple, prenez en compte les éventuels obstacles à contourner.

Cela peut représenter parfois quelques mètres à ajouter à la longueur requise initialement. Il en va de même pour les autres appareils à relier et les distances à couvrir. Choisissez ainsi la longueur nécessaire pour d’autres interventions.

Rallonge et enrouleur électrique 2 G ou 3 G, lequel choisir

Dans les fiches produit des rallonges ou enrouleurs électriques la mention 2 G ou 3 G est indiquée. Celle-ci informe que le dispositif prolongateur comporte 2 ou 3 conducteurs. 2 G signale 2 conducteurs, sans le fil de terre donc. 3 G fait allusion à 3 fils conducteurs dont celui de terre.

Le choix entre 2G et 3G dépend des appareils à brancher dans le prolongateur électrique. En effet, contrairement aux autres appareils électriques, ceux de classe II (à isolation renforcée) n’ont pas besoin d’être reliés à la terre.

C’est le cas de la plupart des appareils électroportatifs et outils de jardinage filaires. Si vous réservez votre rallonge ou enrouleur électrique aux seuls appareils de classe II, optez pour des prolongateurs à deux fils (2 G). Avec un fil en moins sur quelques dizaines de mètres, vous économiserez du poids !

Rallonge ou enrouleur électrique

Vous l’aurez compris : rallonge ou enrouleur électrique désignent souvent le même dispositif. Comme indiqué plus haut, vous pouvez choisir un enrouleur vide et installer ensuite une rallonge en son intérieur. Vous pouvez aussi acquérir un enrouleur avec rallonge intégrée ou encore opter pour une rallonge uniquement.

Autrement dit, une rallonge peut suffire, par exemple, pour alimenter une tondeuse électrique exclusivement. L'inconvénient est qu'elle peut devenir un sac à nœuds et vous prendre les pieds. Placée dans un enrouleur, son rangement et son utilisation s'en trouvent facilités.

Les enrouleurs avec rallonge ont l'avantage de disposer de plusieurs prises. Vous pouvez ainsi brancher plusieurs appareils électriques. Dans tous les cas, évaluez vos besoins avant de faire votre choix.

Type de câble et puissance pour un prolongateur ou enrouleur électrique

Le câble d'un enrouleur ou d'un prolongateur électrique comporte deux ou trois fils enrobés de même section. L'enveloppe isolante des fils et de la gaine électrique sont fabriqués dans le même matériau. Un câble H05VVF en PVC est peu onéreux et s'adapte à une utilisation domestique.

Pour une utilisation professionnelle les câbles de type H07RN-F sont plus adaptés. En effet, l'enrobage des fils et le gainage sont fabriqués en caoutchouc souple et ils résistent aux intempéries. En outre, l'utilisation de trois conducteurs est préconisée (neutre, phase et terre).

La section de câble peut être de 1,5 ou 2,5 mm². Pour des appareils de puissance moyenne, les fils de 1,5 mm² suffisent. Pour brancher des machines plus puissantes, optez pour une section de 2,5 mm². Pour connaître la section de câble, observez les chiffres que suivent le G de la fiche technique du produit (1,5 ou 2,5).

Renseignez-vous également sur la puissance maximale supportée par l'enrouleur, câble enroulé et câble déroulé. Pour une utilisation normale une puissance maximale de 3 200 W (déroulé) est suffisante. Lorsque vous atteignez la puissance câble enroulé, veillez le dérouler complètement.

Par cette action, vous évitez tout risque de surchauffe. En effet, avec le câble enroulé, la résistance est majeure et le risque de surchauffe augmente. Si cela arrive, le câble peut brûler et l'installation électrique disjoncter.

Quelles options complémentaires pour un enrouleur électrique

Il y a plusieurs options à choisir en fonction de vos besoins. Voici les plus couramment proposées :

  • Platine ou châssis fixe. Cela vous permet d'enrouler ou dérouler le câble sans débrancher les appareils.
  • Indice de protection élevé. Pour supporter la poussière et les intempéries un IP 44 est le minimum requis.
  • Fusible thermique. Très utile pour éviter tout risque de surchauffe.
  • Poignée ergonomique, pour une meilleure prise en main.

 

 Demandez votre devis de travaux ici

 

Vous envisagez de revoir l'électricité et l'éclairage de votre logement ? Retrouvez nos autres guides dédiés :

Comment choisir ses ampoules

Comment choisir sa lampe torche

Comment choisir un projecteur de chantier

Comment choisir parafoudres, parasurtenseurs et multiprises