Vous êtes ici

Pierre naturelle pour terrasse : tout savoir

Publié le 05/05/2020 - Mis à jour le 02/07/2020

Pierre naturelle pour terrasse

 

La pierre naturelle pour terrasse ne manque pas d’atouts. Calcaire, bleue, marbre, granit, gneiss, ardoise, le choix des pierres est large. Déclinée en de nombreuses formes et finitions, vous pouvez la poser selon plusieurs techniques : scellée, collée, sur plots... Zoom sur ce matériau noble pour habiller la terrasse.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pierre naturelle : une valeur sûre pour votre terrasse

Parmi les revêtements pour terrasse, la pierre naturelle est un matériau de premier choix et intemporel. Son charme naturel lui confère authenticité et une capacité inégalée à s’associer à tous les styles de décoration, du rustique au contemporain.

La pierre se décline en une grande diversité de tonalités, de formats, de tailles et de finitions. C’est un de ses principaux atouts. En effet, vous trouverez forcément un type de pierre qui sera en parfaite harmonie avec les divers éléments extérieurs de votre maison.

La pierre naturelle est découpée directement de la roche mère, elle est commercialisée sous forme de pavés, de dalles ou encore d’opus. Sa rusticité lui confère un aspect sobre et élégant, à l’épreuve du temps.

Côté entretien, elle n’en demande pas trop, de l’eau et du savon neutre sont suffisants. Cependant, un traitement lors de la pose est préconisé.

Principaux critères de choix pour une pierre naturelle

Certains critères sont indispensables pour choisir une terrasse en pierre naturelle adaptée à vos besoins. Outre les aspects purement esthétiques et budgétaires, prenez en compte le format, les indices de glissance et de résistance et bien sûr le type de pierre.

Certaines indications sont à connaître pour vous aider à faire un choix en accord avec vos besoins. Vous les trouverez dans les fiches techniques des fabricants.

  • L’analyse pétrographique. Elle répond à la norme NF EN 12407 et indique précisément les caractéristiques minéralogiques de la pierre, ainsi que sa provenance.

  • L’indice de résistance à la compression. Exprimé en Newtons par millimètre carré (N/mm²), cet indice est conforme à la norme NF EN 1926. Il vous permet d’évaluer la résistance de votre revêtement. Plus l’indice est élevé, plus résistante est la pierre à la compression.

  • La porosité. Cette indication exprime le pourcentage d’ouverture des pores par rapport au volume total de la pierre. Les valeurs sont quasiment nulles pour les pierres dures de type granit et atteignent près de 50 % pour certaines pierres calcaires.

  • La résistance à la glissance. Elle exprime le degré d’inclinaison possible sur le revêtement pieds nus. En dessous de 20 ° elle est faible, entre 20 ° et 35 ° correcte et au dessus de 35 ° très élevée. A noter que l’indice de glissance dépend souvent de la finition du matériau.

Quelles finitions pour un revêtement en pierre naturelle

Les pierres naturelles sont proposées en différentes finitions, le choix de celles-ci dépend de l’effet décoratif recherché, de l’emplacement et de l’utilisation envisagée. Parmi les différentes finitions disponibles nous vous présentons les principales.





Finition

Procédé utilisé

Caractéristiques

Résultat obtenu

Flammée

Jet de flamme à très haute température

Légers éclats en surface et aspect rugueux

Surface antidérapante

Brossée

Passe successives de brosses diamantées

Aspect ondulé, agréable au toucher

Effet rustique, surface légèrement antidérapante

Sablée

Projection de sable à haute pression

Aspect rugueux similaire à la finition flammée

Surface antidérapante

Sciée

Sciage avec un disque de diamant

Surface présentant des stries régulières similaires au bois scié

Surface antidérapante

Polie

Meulage avec des abrasifs très fins

Surface très lisse et brillante

Surface lisse et glissante (déconséillée en extérieur)

 

Quelle pierre naturelle choisir pour une terrasse

Pour aménager ou rénover une terrasse, la pierre est une option qui séduit par sa beauté naturelle, sa durabilité et par l’éventail de possibilités décoratives. Les diverses pierres existantes sont utilisées depuis des siècles aussi bien pour habiller les terrasses, que pour réaliser des cours et allées.

Il existe plusieurs types de pierres naturelles utilisables en terrasses, lesquelles présentent divers coloris, aspects et formes. Parmi les plus utilisées on peut citer les suivantes :

  • l’ardoise ;

  • la pierre calcaire ;

  • le marbre ;

  • le granit ;

  • la pierre bleue ;

  • le quartzite ;

  • le gneiss.

 

L’ardoise : un revêtement sobre

 

L’ardoise a le charme de la pierre brute et se marie avec tous les styles décoratifs d’une maison. C’est en outre une pierre qui résiste au gel. Le choix en termes de coloris va du gris au noir avec une large palette de nuances.

Les formats proposés sont divers ainsi que les aspects : lisse, veiné ou encore rugueux. Lors du choix d’une terrasse en ardoise, quelques caractéristiques sont en prendre en compte :

La conductivité thermique de l’ardoise

L’ardoise est un excellent conducteur thermique, ce que signifie qu’une terrasse en ardoise absorbe facilement la chaleur en été et le froid en hiver.

Si la pierre est exposée longtemps à l’ensoleillement, sa température augmente et la marche pieds nus est moins aisée. Inversement, cette pierre est froide en hiver.

La finition du revêtement en ardoise

Pour une terrasse il convient de limiter les risques de glissade. Pour cette raison, il est judicieux d’opter pour une ardoise dite rugueuse ou à la finition antidérapante.

Entretien et nettoyage courant

Même si l’entretien de l’ardoise est simple et se limite à un nettoyage régulier et à un traitement spécifique, il n’est pas à négliger. En effet, l’ardoise est un matériau poreux et faute d’entretien, il a tendance à se tacher.

  • Appliquez, lors de la pose, un produit imperméabilisant dédié. Ceci limitera l’apparition de taches sur votre revêtement.

  • Pour le nettoyage courant, un brossage délicat au balai brosse à l’eau tiède suffit.

  • En cas de présence de taches, utilisez du vinaigre blanc dilué dans de l’eau ou bien du bicarbonate de soude, suivi d’un brossage et d’un rinçage généreux à l’eau.

  • Evitez d’utiliser des agents chimiques agressifs à base d’acide ou de type Javel, ils sont néfastes pour l’ardoise.

 

Pierre calcaire : de nombreuses possibilités décoratives

La pierre calcaire provient d’une roche sédimentaire largement présente en France. Elle est exploitée principalement pour en faire de granulats destinés à habiller chemins ou pour servir de lit à des aménagements extérieurs divers. Une partie de l’extraction est cependant dédiée à la confection de dalles pour terrasses et allées.

Déclinée en de nombreuses tonalités claires présentant des nuances diverses, une terrasse en pierre naturelle d'origine calcaire offre un excellent rendu esthétique. Plusieurs formats sont au choix. Elle est en outre naturellement résistante au gel, mais nécessite certaines précautions d’usage.

  • Côté entretien, l’application d’un produit oléofuge et hydrofuge est préconisé lors de la pose, car s’agissant d’un matériau poreux, il se tache facilement s’il n’est pas traité.

  • Pour le nettoyage courant, un balayage accompagné de l’application d’une eau savonneuse et un rinçage suffisent. A la sortie de l’hiver un brossage léger avec de l’eau et du savon sont nécessaires.

  • L’utilisation d’un nettoyeur à haute pression est possible, à condition de régler la pression de minimale à moyenne.

  • Les produits agressifs de type Javel sont à proscrire, car ils dégradent la roche de manière irréversible.

 

Le marbre : un matériau noble

 

Le marbre est un matériau noble par excellence. Il est utilisé aussi bien en intérieur qu’en extérieur. L’offre de couleurs, formats et finitions est pléthorique.

Vous retrouverez du marbre rose, jaune, gris et blanc en une profusion de nuances allant des tons bleutés au gris perle, en passant par des tonalités crème.

Pour une utilisation en terrasse et aux abords d’une piscine, optez pour une finition antidérapante, en effet, lisse, ce matériau est glissant.

Pour une utilisation en extérieur, le marbre doit être impérativement traité, car c’est un matériau qui peut se tacher facilement et qui peut mal supporter l’humidité et le gel s’il n’est pas protégé.

L’entretien et le nettoyage du marbre

  • Le marbre doit être traité lors de la pose avec une protection hydrofuge dédiée. Celle-ci protège le revêtement contre l’humidité et les taches.

  • L’entretien courant se fait à l’eau et au savon noir, évitez les produits agressifs à base de Javel ou d’acide, ils endommagent le marbre.

  • Nettoyez au jet d’eau normal, le nettoyeur à haute pression est déconseillé.

Notez également que le marbre est un matériau lourd et que sa pose exige une certaine technicité.

 

Le granit : naturellement antidérapant

 

Le granit est une pierre particulièrement résistante et peu poreuse. Ces propriétés lui permettent de bien résister aux chocs, aux rayures, aux taches et à l’eau. Son entretien est très simple, appliquer un traitement hydrofuge ou oléofuge n'est pas indispensable, contrairement à la plupart des pierres naturelles.

Ce matériau est aussi naturellement antidérapant, ce qui est un atout de taille pour une terrasse. Côté décoratif, il est tout aussi intéressant se déclinant en un large choix de couleurs et de formats.

L’entretien se limite à un nettoyage à l’eau savonneuse (privilégiez un savon neutre comme le savon noir). Evitez les jets d’eau puissants et les produits agressifs, car même si c’est une pierre résistante, elle peut être dégradée par l’action des nettoyants agressifs.

Le granit a une grande longévité. Cet avantage ajouté à ceux évoqués plus haut font de ce matériau une option intéressante, l’inconvénient étant son coût, son poids élevé et sa mise en œuvre plus exigeante.

 

La pierre bleue : solidité et durabilité 

 

Comme le granit, la pierre bleue est peu poreuse et très résistante. Elle est également très décorative et naturellement antidérapante. Comme son l’indique la couleur caractéristique de cette pierre est le bleu. Cependant, il existe en diverses tonalités qui tendent vers le gris avec de nombreuses nuances.

Pour garder l’éclat et la beauté de cette pierre pendant longtemps il convient de lui consacrer un minimum d’entretien.

  • Pour le nettoyage ordinaire, un simple passage du balai ou du balai brosse, de l’eau et du savon neutre font l’affaire.

  • Dans le cas de taches tenaces telles que de la graisse tombée d’un barbecue par exemple, utilisez un produit anti tache spécial pierre naturelle.

  • Evitez les produits agressifs de type Javel, nettoyants à base d’acides, etc.

Comme le marbre et le granit, la pierre bleue est un matériau lourd, paramètre à prendre en compte pour son transport et sa mise en œuvre.

Le quartzite : une couleur durable

Le quartzite est une roche résistante, lourde et très solide. Elle provient généralement du Brésil ou de l’Inde mais aussi de l’Italie. Elle supporte naturellement le gel et a pour particularité spécifique d’émettre des reflets brillants qui lui sont naturellement caractéristiques.

Décliné en de nombreuses couleurs chaudes aux nuances et veinages variés, elle habille aussi bien les terrasses que les abords des piscines. Elle a une grande longévité tout en gardant sa couleur d’origine et résiste bien aux impacts et rayures tout comme aux matières grasses et à l’eau.

Comme les autres pierres de caractéristiques similaires, le quartzite requiert d’un minimum d’entretien. Le passage d’un balai, le nettoyage à l’eau savonneuse ainsi qu’un rinçage à l’eau, de préférence tiède sont les conditions nécessaires à la préservation de ses propriétés naturelles.

Pour profiter de manière optimale cette pierre en terrasse, il est possible d’opter pour une finition antidérapante. Cela vous permettra d’éviter tout risque de glissade d’autant plus en présence d’enfants en bas âge.

Le gneiss : une terrasse rustique

Cette pierre confère un aspect sobre et rustique à votre terrasse. Parmi ses déclinaisons, la lauze et la luzerne sont largement utilisées sous forme de dalles et d'opus.

La texture ondulée et rayée caractéristique ainsi que ses nuances de couleurs chaudes apportent un bel effet visuel. Matériau de faible porosité (de l’ordre de 1%) il n’exige qu’un entretien des plus simples : balai, balai-brosse, eau et savon noir.

Matériau solide et naturellement rugueux, le gneiss s’adapte à une utilisation en terrasse et aux abords des piscines. Côté format, l’opus est largement utilisé mais les déclinaisons en dalle ou pavés sont tout aussi décoratives.

Les différents formats des pierres naturelles

Les pierres naturelles sont présentées sous différentes formes :

  • Dalles. C’est un format largement répandu. Les dalles ont plusieurs dimensions et des formes carrées et rectangulaires, parmi lesquelles :

    • 40 X 40 cm,

    • 60 X 60 cm,

    • 20 X 40 cm,

    • 30 X 60 cm,

    • 60 X 120 cm.

  • Pavés. Aux dimensions réduites, rectangulaires et parfois polygonales, les pavés s’utilisent seuls ou en alternance avec des dalles de grande taille pour un rendu visuel optimal.

  • Les opus. La roche est taillée de façon plus ou moins aléatoire pour produire des fragments ou des dalles multiformat. Voici les principaux opus disponibles :

  • l’opus spicatum, ce format proche des lames de parquet permet la réalisation de chevrons avec les pierres naturelles,

  • l’opus romain, ce format permet d’assembler de manière aléatoire des dalles multiformat (carrées et rectangulaires) aux dimensions différentes,

  • l’opus incertum, il permet l’assemblage des fragments asymétriques et irréguliers de roche pour un aspect naturel et authentique.    

Les 4 principales techniques de pose de la pierre naturelle

Il existe 4 principaux types de pose pour la pierre naturelle. Il s’agit de la pose scellée, collée, sur lit de sable et sur plots. Voici les principales caractéristiques de chacune de ces techniques.





Technique de pose

Caractéristiques

Avantages

Inconvénients

Pose scellée

La pose se réalise en même temps que la chape.

Pas besoin d’attendre le séchage du support, rendu esthétique optimal.

Exige un certain savoir-faire et sa mise en oeuvre doit être rapide et précise.

Pose collée

La pose se fait sur un support sec et plan à l’aide d’un mortier colle et d’un mortier joint adaptée.

Pose relativement simple.

Le mortier-colle doit être adapté et bénéficier d’une certification CSTB, une erreur peut compromettre l’ensemble des travaux.

Pose sur lit de sable

Pose sur lit de sable compacté après décaissement de 30 cm de profondeur environ  et recouvrement avec un feutre géotextile.

Pose facile et économique.

Effet esthétique moins significatif. Tendance des dalles à bouger avec le temps si pose imparfaite.

Pose sur plots

La pose se fait sur un support en dur. L’épaisseur des dalles doit être d’au moins 4 cm. Les plots sont réglables en hauteur.

Très pratique d’utilisation. Possibilité de passer des gaines sous le dallage. 

Pose technique nécessitant une certaine expertise.

 

A noter que toutes les techniques de pose doivent prendre en compte une pente de 1,5 à 2 % pour l’évacuation des eaux pluviales ( 1,5 cm à 2 cm par mètre).

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous avez envie d’aller plus loin dans l’aménagement de vos extérieurs ? Consultez les guides rédigés par nos experts, vous y trouverez des conseils utiles pour réaliser vos projets.

Comment poser un portail à battant

Comment poser des piliers de portail

Comment couler une dalle extérieure pour terrasse

Quel revêtement choisir pour la terrasse

Carrelage de sol extérieur : tout savoir

Quel gravier choisir pour les extérieurs

Quel bois choisir pour une terrasse

Comment poser des dalles

Comment poser des pavés

Comment poser des lambourdes sur plots

Comment poser des lames de terrasse