Vous êtes ici

Quel revêtement choisir pour la terrasse ?

Publié le 05/05/2020 - Mis à jour le 01/07/2020

Terrasse avec un revêtement en carrelage

Choisir un revêtement pour terrasse est un préalable à son aménagement. Du béton au carrelage en passant par le bois composite, nous vous présentons les différents matériaux pour l’embellir, leurs caractéristiques, déclinaisons, utilisations et les techniques de pose. Zoom sur les principaux matériaux pour terrasse.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

Caractéristiques générales d'un revêtement pour terrasse

Il existe une grande variété de revêtements pour terrasse. Leurs déclinaisons, formats et aspects sont tout aussi nombreux. Pour y voir plus clair, voici un tableau de présentation générale des principaux matériaux pour terrasse. 

 





Revêtement pour terrasse

Déclinaisons

Formats / dimensions

Aspect visuel

Carrelage

Grès cérame pleine masse

Grès cérame émaillé (teinté dans la masse ou non)

Grès émaillé

Pierre naturelle : granit, ardoise, travertin, pierre calcaire

Grand choix de dimensions

Standards (30 X 30 cm, 45 X 45 cm)

Grands formats Rectangulaire

Carré

Lame (imitation bois)

Imitation bois, métal, pierre, carreaux de ciment, etc. (pour les carrelages émaillés)

Aspect rustique, contemporain

Couleurs : crème, beige, marron, gris clair,  gris anthracite, caramel, chocolat, etc.

Bois

Européen (pin, sapin, bouleau, chêne)

Exotique

Composite

Caillebotis

Lames

Profil lisse

Profil rainuré

Tons clairs

Tons foncés

Béton

Imprimé

Désactivé

Ciré

Matricé

Balayé

Sablé

Bouchardé

Coloré

Grande variété de motifs obtenus selon la technique et l’empreinte utilisée

A motifs : pierres, pavés, bois vieilli, lames de terrasse, carrelage, pierre naturelle, rose des vents

Aspects: balayé, érodé, gravillonné, sablé

Lisse ou en relief

Grand choix de teintes

Pierre

Naturelle ou reconstituée

Granit

Ardoise

Quartzite

Pierre bleue

Gneiss

Grès

Dalles carrées

Dalles rectangulaires

Pavés

Opus romain

Opus incertum

Opus spicatum

Aspect rustique ou contemporain

Style méditérranéen

Diversité de tons pour une même pierre

Finition brossée, sciée, sablée, égrisée, flammée

Pierres rugueuses ou lisses

Gravier

Roulé (lisse)

Concassé

Granulométrie :

 8/14, 8/16, 12/20, etc.

Couleurs blanc, gris, beige

Cailloux ou pierre broyée 

 

 

Le carrelage : un revêtement pour terrasse esthétique

Grand classique des revêtements d’extérieur, le carrelage ou dalle céramique, est très largement utilisé pour couvrir les terrasses des maisons. Ses atouts sont nombreux, à commencer par le fait que c’est un revêtement très esthétique.

Le carrelage de sol extérieur est décliné en de très nombreux motifs, épaisseurs, coloris et formats. D’autre part, de très nombreux modèles imitent à merveille des matériaux aussi divers que le béton, le bois ou encore le métal. Une autre caractéristique à prendre en compte est sa grande longévité.

Les carrelages en pierre naturelle ou reconstituée

Certaines pierres naturelles sont présentées sous le format de carreaux. Issues d’un procédé de découpe à partir de la roche brute, elles sont solides, authentiques et naturellement plus onéreuses.

Une alternative au format de carrelage en pierre naturelle est le carrelage en pierre reconstituée. Ils est fabriqué avec un procédé de compactage de pierre broyée mélangée avec des résines, des pigments et des liants.

Le carrelage en pierre reconstituée a les mêmes propriétés que la pierre naturelle avec une finition anti gel et anti dérapante en plus, pour un coût généralement inférieur.

Quel entretien pour un carrelage d’extérieur ? 

Le carrelage est aussi apprécié car il est facile à entretenir. Un simple coup de balai suffit pour la propreté au quotidien, occasionnellement un nettoyage à la serpillère et un passage du nettoyeur haute pression (réglé à faible pression) à la sortie de l’hiver.

Avantages et inconvénients à prendre en compte selon le type de carrelage

Parmi les inconvénients du carrelage, on peut citer le fait que certains modèles peuvent être assez glissants, comme certains grès émaillés. Les finitions antidérapantes sont conseillées pour une utilisation en extérieur, même si leur un coût est plus élevé, elles vous évitent les risques de glissades.

Un autre élément à prendre en considération est la pose qui demande une certaine technicité et le besoin d’avoir une pente pour l’évacuation des eaux.

 




Type de carrelage

Avantages

Inconvénients

Grès cérame pleine masse

Très résistant. La couleur homogène dans la masse fait passer presque inaperçu tout impact.

Faible porosité, grande longévité.

Absence de motifs disponibles car il n’a pas d’émail sur sa surface.

Prix plus élevé par rapport aux carreaux en grès émaillé.

Grès cérame émaillé

Résistant aux chocs, la version teinté dans la masse permet de dissimuler les impacts. Motifs variés et imitations d’autre matériaux disponibles.

La couche émaillée est remarquée en cas d’éclat en surface (moins visible si le carreau est teinté dans la masse). Prix supérieur au grès émaillé.

Grès émaillé

Grande variété de motifs disponibles. Facilité d’entretien. Prix abordable.

Matériau relativement poreux. Surface pouvant être glissante. En cas de choc, la masse d’aspect différent se dévoile.

Pierre naturelle ou reconstituée

Aspect sobre et authentique. Matériau très résistant, idéal pour les extérieurs. Grande longévité. Entretien relativement facile.

Relativement cher à l’achat.

 

 

Classements des carrelages à connaître

Avant de faire votre choix, sachez que les carrelages sont classés sur différents critères. Voici les plus importants à retenir :

  • l’échelle UPEC de résistance, de 1 à 4 (≧ 2 pour les extérieurs), concerne :

    • l’usure (U),

    • le poinçonnement (P),

    • l’eau (E),

    • la résistance aux substances chimiques (C) ;

  • la glissance pieds nus :

  • A, adhérence moyenne,

  • B, bonne adhérence,

  • C, forte adhérence ;

  • la glissance pieds chaussés, de R9 à R13, pour une terrasse elle doit être d’au moins R11, pour les abords d’une piscine préférez les indices R12 et R13.

Le bois : le charme d'un revêtement naturel

Le bois est largement plébiscité car c’est un matériau intemporel qui confère une ambiance chaleureuse et s’intègre bien à tous les styles de décoration. Vous aurez le choix entre :  

  • les bois européens comme le sapin, le pin ou le chêne, qui se caractérisent par leur résistance et leur prix relativement abordable ;

  • les bois exotiques, comme l’ipé, le teck ou le cumaru, lesquels ont une plus grande longévité, mais ils sont plus onéreux ; 

  • le bois composite, imputrescible et résistant aux intempéries, il est constitué d’un mélange de fibres de bois avec un pourcentage de PVC (non recyclable).

 

Le bois composite a beaucoup d’avantages tels qu'un bel aspect décoratif pour un entretien moindre mais quelques inconvénients, comme par exemple, l’accumulation de chaleur en été, raison pour laquelle il convient d’éviter de marcher sur ce revêtement pieds nus par fortes chaleurs.

 

Les certifications du bois éco responsable : PEFC et FSC

 

Parmi les certifications du bois concernant le développement durable, deux d’entre elles sont à retenir : 

 

  1. La certification FSC (Forest Stewardship Council) : cette certification atteste la gestion responsable d’une forêt, suivant un cahier de charges précis. Les bois font l’objet d’une traçabilité qui va de leur exploitation à leur distribution.

  2. Le label PEFC (Pan European Forest Certification) : ce label certifie la traçabilité du bois et le respect de l’environnement, tout comme des aspects sociétaux et économiques du processus d'exploitation et de commercialisation.

 

Les classes d’emploi du bois

 

Les classes d’emploi du bois indiquent leur degré de résistance à l’humidité. Pour une utilisation en extérieur, il faut choisir un bois de classe 3 au minimum. Si la terrasse n’est pas abritée, optez pour un bois de classe 4.

 



Classe de bois

Degré de résistance à l’humidité

Classe 1

Taux d’humidité inférieur à 20 %. Utilisation en intérieur.

Classe 2

Taux d’humidité occasionnellement supérieur à 20%. Utilisation en intérieur ou extérieur (espace sous abri).

Classe 3

Bois utilisé en extérieur, exposé à l’humidité et à l’eau. Humidité fréquemment au dessus de 20%.

Classe 4

Bois utilisé en extérieur, exposé aux intempéries.

Classe 5

Bois soumis à un contact permanent avec l’eau de mer.

 

 

Formats du bois pour sols extérieurs

Les lames pour terrasse

C’est le format le plus adapté aux superficies moyennes et grandes. Elles sont largement utilisées pour les terrasses en bordure de maison et autour d’une piscine. Les lames de terrasse peuvent être à visser ou à clipser.

Les caillebotis pour terrasse

Généralement de petite taille et légers, les caillebotis en bois sont déclinés en pose libre ou clipsables. Ils sont particulièrement adaptés pour les balcons et les petites surfaces. Ils sont fabriqués avec de différentes essences de bois comme le pin, l’acacia, le teck ou encore en bois composite (mélange de fibres de bois et de PVC).

Il existe néanmoins des caillebotis de grande taille (100 X 100 cm) conçus pour des surfaces de moyennes à grandes, il sont une alternative esthétique intéressante aux lames.

 

Avantages et inconvénients des revêtements bois pour terrasse

 

Le principal avantage du bois pour terrasse est son prix moyen qui reste abordable, pour une pose assez simple à réaliser.

 

Côté inconvénients, les revêtements en bois pour terrasse exigent un entretien régulier par le nettoyage et l’application de produits de protection (dégriseur et saturateur). Et pour cause, ils ont tendance à devenir gris avec le temps (phénomène de grisaillement).

 




Type de bois

Avantages

Inconvénients

Bois européen

Coût relativement faible.

Large choix de modèles.

Esthétique.

Facilité de pose.

Recyclable.

Longévité.

Soumis au grisaillement, il nécessite l’application d’un dégriseur et d’un saturateur tous les ans.

Il a tendance à se tacher. Brossage ou nettoyage annuel à haute pression nécessaires.  

Bois exotique

Esthétique.

Résistant.

Grande longévité. Imputrescible.

Recyclable.

Prix élevé. Tendance à devenir gris avec le temps. Application une fois par an d’un dégriseur spécifique et d’un saturateur. Brossage ou nettoyage haute pression une fois par an.

Bois composite

Résistant. Imputrescible. Facile d’entretien, ne requiert pas de dégriseur ni de saturateur.

Simple à poser.

Esthétique

Stocke la chaleur (ne pas marcher pieds nus si température élevée).

 

Non recyclable.

 

 

Utiliser le béton en tant que support et revêtement pour terrasse

Le béton est une option intéressante, surtout en construction neuve. C’est un support et un revêtement solide, durable et facile à entretenir. Il se décline en de nombreuses finitions qui surprennent par leur esthétique.

Il imite remarquablement bien d’autres matériaux et prend des coloris très variés. Parmi les finitions existantes, voici les plus répandues :

  • imprimée, nombreux motifs colorés et en relief existent tels que l’imitation bois ;

  • matricée, large choix de dessins obtenus avec un colorant et une matrice, absence de relief ;

  • balayée, donne un aspect strié au béton ;

  • colorée, souvent associée avec le béton imprimé ou matricé, de nombreuses teintes sont disponibles ;

  • sablée, pour un aspect plus rustique ;

  • désactivée, large choix d’aspects en fonction du type de gravier et des colorants choisis.

 

Avantages et inconvénients du béton à effets pour terrasse

 

Bien que présentant de nombreux atouts, le béton a quelques limites qu’il convient de connaître. Le principal inconvénient du béton, dans ses déclinaisons à effets, est sa mise en oeuvre complexe nécessitant une certaine technicité.

 

Pour obtenir un résultat optimal il est conseillé de faire appel à un professionnel, à moins d’avoir de solides connaissances en maçonnerie.

 




Finition du béton

Avantages

Inconvénients

Imprimé

Très esthétique. Imite avec réalisme d’autres matériaux. Grande variété de motifs. Solidité et longévité. Facile à entretenir. Relief antidérapant.

Pose assez longue et nécessitant de solides compétences techniques. Coût assez élevé.

Matricé

Mise en oeuvre à la portée de la plupart des bricoleurs. Motifs très variés.

Absence de relief.

Balayé

Facile à réaliser, le passage d’un balai avant séchage suffit.

Antidérapant.

Aspect faiblement esthétique.

Coloré

Plusieurs teintes disponibles. Mise en oeuvre simple.

A associer avec d’autres finitions pour un résultat plus esthétique.

Sablé

Surface antidérapante.

Exige un certain savoir-faire pour sa réalisation.

Désactivé

Grande variété d’aspects et de coloris. Antidérapant. 

Réservé aux professionnels ou aux bricoleurs avertis. Coût assez élevé.

 

 

Pierre naturelle ou reconstituée : le choix de l'authenticité

Matériau sobre et élégant, la pierre est un revêtement indémodable qui donne à une terrasse un aspect authentique. La pierre naturelle ou reconstituée est déclinée sous forme de pavés, de dalles ou encore d'opus. Elle est présentée sous de multiples formats, coloris et dimensions. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

Les possibilités de décoration sont vastes et la pose des pavés en pierre par exemple, peut se faire simplement sur un lit de sable. C’est l’option idéale pour ceux qui cherchent une solution à la fois économique et rapide pour leurs extérieurs.

Pour une terrasse en dur, la pose scellée est à privilégier, elle a l’avantage de se faire en même temps que la réalisation de la dalle béton. La pose collée est la plus souvent choisie, d’autant plus que la pierre se décline aussi sous forme de carreaux ou de dalles. Cette déclinaison permet également une pose de dalles classique ou sur plots. Cette dernière technique se répand de plus en plus tant ses atouts sont nombreux.

Terrasse en pierre naturelle ou reconstituée : que choisir ? 

La pierre existe en version naturelle, c’est-à-dire, taillée directement dans la roche ou en version reconstituée, autrement dit, issue d’un procédé industriel.

La pierre naturelle offre le luxe et l'élégance d'un matériau authentique. Si vous cherchez un matériau noble et intemporel, la pierre naturelle est à la hauteur de vos exigeances ! Sachez néanmoins que sa pose demande plus de technicité et son prix est plus élevé. 

Pour ceux qui souhaitent une terrasse en pierre facile à poser, la pierre reconstituée est une option intéressante. Fabriquée à partir du moulage d’éléments naturels broyés, de résines, liants et pigments, cette déclinaison de la pierre résiste efficacement au gel.

La pierre reconstituée existe en de nombreuses finitions et coloris. Elle est, en plus, facile à entretenir. Néanmoins, il est déconseillé d’utiliser des produits agressifs afin de préserver l’aspect original du revêtement. 

 

Atouts et limites de la pierre pour terrasse

Parmi ses nombreux atouts, tels qu’une épaisseur pouvant aller jusqu’à 8 cm, la pierre offre une résistance optimale aux chocs. Son principal inconvénient se trouve dans son prix relativement élevé. 

 




Type de pierre

Avantages

Inconvénients

Pierre naturelle

Aspect sobre et authentique. Matériau très résistant. Grande longévité. Entretien relativement facile.

Pose plus technique (pour la pierre naturelle). Prix relativement élevé. Les pierres calcaires ont tendance à se tacher avec le temps.

Pierre reconstituée

Imitation de la pierre naturelle avec un traitement antidérapant et antigel en plus. Pose facilitée par des formats standardisés en usine. Large choix d’aspects. Simplicité d’entretien.

Prix relativement élevé.

Pour les pierres poreuses (calcaires) tendance à se tacher avec le temps.

Résistance moindre pour les modèles plus légers.

 

Le béton pressé : le choix d’une terrasse économique

Vous cherchez à réaliser une terrasse à petit prix, facile à poser et à entretenir? Les dalles en béton pressé sont faites pour vous ! Résistant et moins cher que la pierre naturelle ou reconstituée, le béton pressé se décline en une multitude de coloris et de finitions. Il imite divers matériaux tels que la pierre ou le bois. On le trouve aussi sous la forme de dalles en gravillons roulés.

La pose peut être collée, scellée ou sur lit de sable. Côté entretien, l’utilisation d’un produit hydrofuge est préconisée lors de la pose et tous les 5 ans par la suite.

 

Le gravier : opter pour une terrasse économique et facile à poser

 

Le gravier est une option économique pour l’aménagement d’une terrasse. Il est décoratif et possède le charme de la rusticité. Les graviers se déclinent en plusieurs coloris, formes et granulométrie ou calibre.

 

La réalisation d’une terrasse en gravier est facile et économique. Cependant, certaines règles doivent être respectées.

 

  • Le sol doit être décaissé d’environ 15 cm. Un feutre géotextile doit être posé au fond de la surface décaissée, sous peine d’une rapide invasion de la terrasse par la végétation.

  • Il est également préconisé de bien compacter le gravier à l’aide d’un compacteur ou d’une dame de maçon.

  • La pose des bordures d’extérieur est nécessaire pour contenir le gravier, autrement il finit inexorablement sur la pelouse autour.

 

L’utilisation de stabilisateurs de graviers est une option intéressante. Il s’agit de plaques alvéolées en nid d’abeille qui permettent de les retenir. Ils limitent le déplacement des graviers et assurent la planéité de la terrasse.

 

Attention cependant au risque d’accrochage aux pieds de chaises ou aux talons des chaussures.

 

Quels types de gravier pour une terrasse

 

Plusieurs types de gravier sont disponibles dans le commerce, on les choisit en fonction des critères suivants :

 

  • La provenance : il en existe de rivière, marbre, basalte, ardoise, etc. A noter que le gravier calcaire laisse des traces blanches sous les chaussures et est à conseiller plutôt pour d’autres extérieurs qu’une terrasse.

  • La forme : il se décline sous forme de gravier roulé ou concassé. Le gravier roulé (de forme arrondie) est plus agréable en terrasse, tandis que le concassé (broyé) est plus adapté pour revêtir les allées.

  • La couleur : blanc, bleu, orange, gris, etc. Vous disposez d’un choix assez conséquent. Il convient néanmoins d’accorder la couleur à la façade et au style décoratif de votre maison.

  • La granulométrie ou calibre : pour une terrasse, optez pour un gravier de granulométrie comprise entre 8 et 20 mm.  

 

Avantages et inconvénients des graviers pour une terrasse

 



Avantages

Inconvénients

Une terrasse en gravier permet un écoulement facile des eaux de pluie.

Sa pose est facile à réaliser.

C’est un choix économique pour la terrasse.

Entretien limité au désherbage occasionnel et à l’ajout de gravier.

Les graviers ont tendance à sortir de leur emplacement et envahir la pelouse.

Bruits émis lorsqu’on marche sur le gravier.

Légèrement glissant sous les pieds.

Moins stable pour les tables et chaises d’extérieur par rapport à un sol en dur.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous avez envie d’aller plus loin dans l’aménagement de vos extérieurs ? Consultez les guides rédigés par nos experts, vous y trouverez des conseils utiles pour réaliser vos projets.

 

Bois pour terrasse : comment bien le choisir

Carrelage de sol extérieur : tout savoir

Quel gravier choisir pour les extérieurs

Quelle pierre naturelle choisir pour une terrasse

Lames pour terrasse en bois

Pavage

Lambourdes sur plots

Muret

Clôture

Sable polymère

Couvertines

Bordurettes d'extérieur

Carrelage sur natte drainante

Dalle sur plots ou classiques