Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Comment choisir un paillage pour son jardin ?

Quel paillage pour le jardin

Le paillage est un allié indéniable du jardin, il embellit, limite la pousse des herbes envahissantes et, pour les paillis organiques, il apporte des nutriments à la terre. Dans ce guide, découvrez le rôle, les avantages ainsi que les types de paillage les mieux adaptés à chaque usage.

Sommaire

Demandez votre devis de matériaux ici

Qu'est-ce qu'un paillage ?

Le terme paillage désigne l'action de recouvrir le sol autour des plantes d'un matériau qui va former une sorte de film protecteur, ainsi que le résultat de cette opération. Il peut s'agir d'une couche de matière organique ou minérale, posée ou non par-dessus un géotextile, voire une toile de paillage.

Son but consiste à limiter la pousse des mauvaises herbes, mais aussi de réduire l'évaporation de l'eau et de réguler la température du sol. Il permet aussi de nourrir les micro-organismes utiles et sert d'engrais aux plantes, lorsqu'il implique l'incorporation d'un paillis organique.

Vous pouvez ainsi embellir vos extérieurs, mettre en valeur vos plantes ornementales, protéger vos cultures dans le potager, et vous épargner la corvée du désherbage.

Les différents types de paillages

Les paillages sont classés selon le type de paillis utilisés et la nature. On en distingue plusieurs types :

  • Les paillis minéraux : ce sont des matériaux d'origine rocheuse, tels que les graviers, les cailloux ou les ardoises. Ils sont particulièrement adaptés pour les jardins de graviers ou les rocailles.
  • Les paillis organiques : ce sont des matières d'origine végétale, tels que les écorces de pin, les copeaux de bois, les feuilles mortes, la paille ou encore le BRF (Bois Raméal Fragmenté). Ces paillis sont plus esthétiques et se dégradent plus rapidement, nourrissant ainsi la terre.
  • Les géotextiles et les toiles : il s'agit d'éléments textiles, tissés ou non tissés, destinés à séparer des éléments de nature différente, tels que la terre et le gravier. A noter que, dans le cas de la toile de paillage tissée, celle-ci peut être posée seule, sans qu'il soit forcément nécessaire d'ajouter un paillis.

Le paillage minéral

Le paillage minéral est constitué de différents types de pierres, graviers, cailloux, galets et gravillons. Il peut être composé également de tuiles, ardoises et autres matériaux concassés d'origine minérale. Voici quelques types de minéraux utilisés pour faire un paillis minéral :

  • calcaire : de couleur claire, cette roche est privilégiée pour pailler les grands espaces du fait de son coût abordable ;
  • granit : de couleur pâle, cette matière minérale est prisée pour son esthétique et est utilisée en création de jardins minéralisés ;
  • marbre : de couleur blanche éclatante à pâle, elle est prisée pour mettre en valeur les arbres, mais aussi les végétaux les plus décoratifs du jardin ;
  • quartzite : sa couleur gris / noir en fait un choix parfait pour les plantes au feuillage ou aux fleurs claires ;
  • pouzzolane : de par sa faible densité (0.85 T /m3) elle est privilégiée pour les grands aménagements, elle est facilement reconnaissable à sa couleur rouge foncée ;
  • ardoise : sa couleur gris / noir et sa forme plate et allongée caractéristique est très appréciée pour les jardins d'ornement.

Ces différentes roches sont déclinées en un grand nombre de couleurs et de dimensions (granulométries). Vous pouvez les adapter en fonction des végétaux à pailler. Et pour éviter la pousse d'herbes dans un paillage minéral, il est primordial de poser au préalable une toile tissée de préférence, ou une toile géotextile.

Le paillage organique

Le paillage organique est issu des organismes vivants, d'où son nom. Sauf quelques rares exceptions, le paillis organique est d'origine végétale. Voici quelques exemples :

  • Copeaux de bois : ce sont des débris issus du broyage de troncs et de branches d'arbres et d'arbustes. Ils sont présentés avec leur aspect naturel ou teintés en différentes couleurs.
  • Ecorces de fèves de cacao : ce paillis est très décoratif et dégage un arôme agréable pour une touche d'exotisme dans votre jardin.
  • Chanvre et lin : les paillis de chanvre et de lin sont largement utilisés par les collectivités et les entreprises de paysagisme. Et pour cause, ils sont économiques et ont un aspect naturellement décoratif.
  • BRF : le broyat raméal fragmenté est obtenu par broyage de branches. Ce paillis vous pouvez l'obtenir vous-même en recyclant les branches que vous coupez à l'aide d'un broyeur.
  • Déchets de tonte : plutôt que de jeter vos débris récupérés avec le panier de votre tondeuse, vous pouvez les utiliser en tant que paillis. La couche doit cependant être fine, car trop épaisse l'herbe subit un processus de fermentation.

Dans tous les cas, le paillage organique est utile car, contrairement à son homologue minéral, il apporte des nutriments à la terre. De plus, il favorise la biodiversité et retient l'humidité dans le sol.

Comment choisir son paillage ?

Le choix du paillage dépend de son utilisation. Ainsi, pour un jardin sec ou une rocaille, un paillage minéral sera privilégié. En revanche, pour un potager ou un jardin d'ornement, un paillage organique sera plus approprié. Pour vous y retrouver, voici quelques exemples de lieux à pailler dans les extérieurs et le type de paillage à utiliser en priorité.

Quel paillage pour les rosiers ?

Pour un massif de rosiers, un paillage organique est à privilégier. On utilisera par exemple des copeaux de bois, de la paille ou du BRF (bois raméal fragmenté), issu du broyage de branches d'arbustes notamment. En revanche, les écorces de pin sont à éviter car elles apportent de l'acidité à la terre, ce qui est préjudiciable aux rosiers.

Quel paillage pour les massifs à fleurs ?

Le paillage organique est également une bonne option pour les massifs à fleurs. Le paillis organique est à la fois décoratif et utile aux végétaux, car il apporte des nutriments à la terre. Pour les massifs et bordures avec des vivaces à fleurs, un paillage en toile tissée, recouvert ou non d'une couche de paillis minéral est une option intéressante si vous souhaitez limiter au maximum l'entretien.

Quel paillage pour le pied des arbres ?

Un paillage minéral est une bonne option pour limiter la pousse d'herbes sous un arbre. On utilisera du gravier, des cailloux ou des galets. Cependant, si l'on souhaite favoriser la vie dans le sol, un paillage organique est à privilégier. De plus, le paillis organique protège les racines des arbres et arbustes pendant les périodes de gel.

Quel paillage pour le potager ?

Un paillage organique est préférable pour tapisser le potager et le protéger. On utilisera alors des copeaux de bois, du chanvre, de la paille ou du BRF. Pour une parcelle de tomates, un paillage constitué de paille, de déchets de tontes ou de BRF sont une bonne option. Ces débris biosourcés se dégradent progressivement, enrichissant ainsi la terre.

Quel paillage pour empêcher l'herbe de pousser ?

Les paillages en général permettent d'éviter la repousse des herbes. Cependant, l'épaisseur du paillis doit être d'au moins 10 cm pour être efficace. C'est le seul moyen d'empêcher la lumière de passer, faute de quoi, la repousse des adventices reprend très rapidement.

Un autre élément à prendre en compte est la durée de vie du paillis. Avec le temps, celui-ci se dégrade et la couche laisse passer le soleil, ce qui fait pousser la végétation. Pour éviter cette situation, il faut rajouter du paillis au moins une fois par an.

Toile tissée : une solution anti mauvaises herbes très efficace

La toile tissée empêche durablement les herbes de pousser. Similaire à une bâche, cet élément bloque le passage la lumière, privant les herbes de photosynthèse, ce qui leur est fatal. Parallèlement, la toile tissée est perméable à l'eau. Cela assure l'hydratation des végétaux et préserve la microfaune.

La toile géotextile joue le même rôle que la toile tissée, mais son efficacité est moindre. En effet, le géotextile est plutôt destiné à la réalisation d'allées, l'enfouissement de réseaux, etc. Tout comme la toile tissée, le géotextile est simple à poser. Il suffit de le déployer et de le fixer à l'aide d'agrafes conçues à cet effet.

Bon à savoir, vous pouvez combiner la pose d'une toile tissée avec l'ajout d'un paillis minéral ou organique pour un résultat optimal. Cela permet d'éviter efficacement la pousse d'herbes, tout en conférant un aspect esthétique à votre massif, parterre ou bordure.

Demandez votre devis de matériaux ici

Pour en savoir plus

Vous avez besoin d'autres conseils pour bien entretenir ou aménager votre jardin ? Consultez nos guides dédiés, vous trouverez des informations utiles et nos conseils d'experts.

Consulter nos guides

20 000 produits
20 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait 4h en agence
Retrait 4h en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

Centre de relation client
Centre de relation client

Une question, un devis ?
Contactez-nous