Centre de Relation Clients : Contact
Allez au contenu
Devis Choisir mon agence
Accès client

Comment récupérer l'eau de pluie ?

Comment récupérer l'eau de pluie ?

Pour récupérer l’eau de pluie, on utilise des cuves appelées récupérateurs. Ce sont des dispositifs de captation, stockage et de distribution d’eau pluviale. Utilisations possibles de l’eau de pluie, moyens et matériaux disponibles pour la récupérer, l’essentiel à savoir dans ce guide.

Demandez votre devis de matériaux ici

Récupérer l'eau de pluie : une solution écologique pour faire des économies d’eau

C’est bien connu : l’eau est un bien précieux qu’il faut préserver. Toutes les astuces pour économiser cette ressource vitale sont bonnes à prendre. La récupération d’eaux pluviales en est une, et pas des moindres !

Le principe de fonctionnement est simple : lorsqu’il pleut, l’eau qui ruisselle du toit est captée et stockée. Pour cela, deux options : un récupérateur d’eau de pluie externe ou une cuve de récupération d’eau enterrée.

Utilisations possibles de l’eau de pluie

Avant de choisir un dispositif de récupération d’eau de pluie, il convient d’en déterminer l’utilisation. Ensuite, il faut tenir compte de la législation en la matière (arrêté du 21 août 2008). Pour finir, et en fonction de ces critères, on choisit le dispositif le plus adapté.

Ce qu’il faut savoir sur l’utilisation de l’eau de pluie dans les extérieurs

  • L’utilisation à l’extérieur du logement est libre et non soumise à déclaration de travaux.
  • L’eau de pluie est non calcaire et elle est légèrement acide.
  • C’est une eau de bonne qualité pour l’arrosage du jardin et du potager.
  • Un autre avantage est de pouvoir laver sa voiture. Avec à la clé, dans les deux cas, d’importantes économies sur la consommation d’eau potable.

L’essentiel à savoir sur l’eau de pluie utilisée à l’intérieur du logement

  • L’eau pluviale est interdite à la consommation alimentaire (non potable).
  • Il faut disposer d’un réseau secondaire avec des robinets spécifiques.
  • Ces robinets ne doivent pas cohabiter, dans la même pièce, avec des robinets reliés au réseau d’eau potable. Seule exception : les garages, caves ou pièces annexes.
  • Ils doivent être verrouillés avec un outil externe et non accessible en permanence.
  • Ils doivent disposer d’une signalétique particulière indiquant clairement : « Eau non potable », y compris les WC raccordés à ce réseau.
  • Il est possible de l’utiliser pour laver le linge, avec un système de filtrage adapté.
  • Une déclaration de travaux doit être réalisée en mairie avant toute installation.
  • Des conditions doivent être respectées en termes de filtrage et d’entretien du réseau, de la cuve, des filtres et divers autres éléments en faisant partie.
  • Il faut également calculer le nombre de mètres cubes rejetés sur le réseau d’assainissement et le déclarer.

A noter que, en cas de présence d’amiante-ciment ou de plomb dans le toit, l’utilisation à l’intérieur du logement est formellement interdite. Dans tous les cas, Il est impératif de bien se renseigner avant de se lancer dans ce type d’installation.

Les récupérateurs d’eau de pluie aériens

Les récupérateurs d’eau de pluie ont des formes diverses, et des capacités de stockage différentes, de 100 l à 1000 l comme le réservoir aérien IBC. Pour leur installation, il est primordial de poser le récupérateur d’eaux pluviales sur une surface plane et stable.

S’il n’est pas livré avec le récupérateur, il faut prévoir un support. De cette manière, poser un seau ou un arrosoir sous le robinet de puisage sera plus simple. Ensuite, il faut raccorder la cuve à la descente.

Un système de trop plein permet l’arrêt du remplissage de la cuve lorsqu’elle est pleine. L’eau est ainsi acheminée vers le réseau d’évacuation d’eaux pluviales sans intervention manuelle.

L’essentiel du fonctionnement d’un récupérateur d’eau de pluie aérien

Tous les récupérateurs d’eau extérieurs répondent au même principe de fonctionnement. En partant du toit, voici les éléments principaux :

  • En dessous et autour de la toiture, des gouttières récupèrent l’eau qui descend du toit.
  • Ces gouttières sont munies d’un système de filtrage de feuilles : grillage protège gouttière et filtre pour gouttière (crapaudine).
  • L’eau est évacuée par la descente, qui relie le dispositif de gouttières avec le réseau d’eaux pluviales de ville.
  • Le récupérateur d’eau de pluie est connecté à la descente, par l’intermédiaire d’un collecteur.
  • L’eau stockée est récupérée grâce à la présence d’un robinet de puisage en partie basse de la cuve.

Il existe divers types de collecteurs pour les cuves. Ils peuvent être livrés avec les récupérateurs ou être vendus séparément.

La récupération des eaux pluviales avec une cuve enterrée

La cuve enterrée est aussi destinée à l’utilisation de l’eau à l’intérieur du logement. Sa capacité de stockage peut atteindre jusqu’à 15 000 litres voire plus. Sa mise en œuvre comporte des travaux assez conséquents.

Elle exige également l’installation d’une pompe pour pouvoir assurer l’acheminement de l’eau de la cuve vers le logement et vers l’extérieur.

Un dispositif de trop plein relié au réseau d’évacuation d’eaux pluviales doit être mis en place tout comme un système de filtrage supplémentaire pour la cuve.

Un réseau secondaire doit être installé dans le logement, avec les contraintes indiquées plus haut.

Bien que nécessitant un investissement important, ce système de récupération d’eaux pluviales assure d'importantes économies sur le moyen et le long terme.

Demandez votre devis de matériaux ici

Vous envisagez de faire de travaux de pose de matériaux ? N’hésitez pas à consulter nos guides dédiés. Ils vous aideront à concrétiser vos projets.

Consulter nos guides

80 000 produits
80 000 produits

Pour tous vos projets : des petits travaux aux gros chantiers

Retrait en agence
Retrait en agence

Achetez en ligne, retirez votre commande en agence

Livraison
Livraison

Faites-vous livrer sur votre chantier ou chez vous

Centre de relation client
Centre de relation client

Une question, un devis ?
Contactez-nous