Vous êtes ici

Comment choisir des protections auditives ?

Publié le 05/02/2021 - Mis à jour le 10/07/2021

Les protections auditives sont incontournables pour réaliser des travaux en milieu bruyant. Cela concerne l’utilisation de machines dans de très nombreux domaines. Les casques antibruit et les bouchons d’oreille protègent l’audition et se déclinent en de nombreux modèles. Nos conseils pour bien les choisir.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pourquoi utiliser des protections auditives ?

L’exposition au bruit entraîne des dommages irréversibles sur l’audition. La non protection des oreilles provoque une usure progressive qui mène tout droit vers la surdité.

Côté réglementaire, les employeurs ont l’obligation d’équiper leurs salariés avec des protections auditives, au même titre que les autres équipements de protection individuelle (EPI).

Les machines produisent des nuisances sonores mesurées en décibels (dB). Les protections auditives filtrent une bonne partie du bruit, on parle alors d’affaiblissement acoustique.

Leur utilisation permet d’abaisser le bruit à des niveaux tolérables pour l’audition humaine. Cependant, toutes les protections n’ont pas le même niveau d’affaiblissement phonique.

C’est pourquoi il faut les choisir adaptées. Il en est de même pour l’environnement de travail et l’utilisation d’autres EPI, les protections doivent être choisies en conséquence.

L’indice d’affaiblissement acoustique : un critère primordial

Qu’il s’agisse de casques antibruit ou de bouchons d’oreille, les protections auditives peuvent protéger jusqu’à 36 dB, voire plus dans certains cas.

Avant d’acquérir des protections auditives, il est nécessaire de déterminer le niveau d’affaiblissement requis pour ces protections.

  • Pour des bruits intenses, optez pour un affaiblissement de 30 dB et plus.
  • Pour des bruits moyennement intenses, un affaiblissement de 23 dB est requis.

Le niveau d’affaiblissement est systématiquement indiqué dans la fiche produit. Observez ce paramètre.

Quel type de protection auditive pour quel usage ?

Il existe essentiellement deux types de protections auditives : les bouchons d’oreille et les casques antibruit. Ces deux catégories de protections se déclinent en de nombreux modèles.

Les casques antibruit

Les casques antibruit possèdent deux coquilles protectrices qui couvrent totalement l’oreille. Elles sont formées par un matériau résistant aux chocs et abritent une mousse isolante.

Côté intérieur, elles ont des coussinets matelassés creux qui entourent l’oreille. Ces deux coques sont souvent surmontées d’un arceau qui les maintient et permet de régler leur hauteur.

Elles peuvent aussi disposer d’un serre-nuque, être fixées à un casque ou encore être détachables. C’est le cas de certains casques forestiers ou casques d’élagueur.

Types de casques antibruit et usages

Les casques antibruit sont parfaits pour une utilisation par intermittence. Il est possible de les enlever et les remettre à souhait.

S’agissant d’une protection externe, il n’y a pas de contact avec la cavité de l’oreille. Ainsi, l’utilisation discontinue ne pose pas de problème et l’entretien est simple.

Les casques antibruit avec arceau et serre-nuque

Les casques antibruit à arceau sont les plus courants. L’arceau se positionne en haut de la tête. Faciles à mettre en place et à ajuster, ils sont cependant incompatibles avec l’utilisation d’un casque.

Les casques antibruit serre-nuque s’ajustent sur la nuque. Ils s’adaptent à l’usage d’un casque et certains disposent d’une sangle supplémentaire pour s’ajuster par le haut de la tête.

Les casques antibruit intégrés à une protection de la tête

Certains casques antibruit sont intégrés à un casque intégral comportant souvent une visière grillagée ou en verre synthétique. C’est le cas des casques forestiers.

Certains d’entre eux sont démontables et peuvent s’acheter séparément. Ils sont parfaits pour des utilisations nécessitant associer une protection de la tête à une auditive, voire de la vue.

Les casques antibruit électroniques

Conçus pour les milieux très bruyants, ils disposent d’un système de modulation sonore pour une meilleure perception de l’environnement. Ils permettent de communiquer sans avoir à les ôter.

Certains modèles intègrent une radio talkie-walkie avec micro et antenne permettant de communiquer à distance. D’autres encore intègrent un récepteur de radio FM.

Les bouchons d’oreille

Les bouchons d’oreille s’adaptent à une utilisation en continu, de type atelier de production. Il en va de même pour les bricoleurs réalisant une tâche exposée à un bruit constant.

Fabriqués avec des matières élastomères, ils s’adaptent à la morphologie de chaque utilisateur. Ils se posent dans la cavité de l’oreille et s’ajustent avec une grande facilité.

Ils sont cependant moins pratiques pour une utilisation discontinue. En effet, de par leur utilisation dans l’oreille, ils ne sont pas à poser n’importe où et doivent être nettoyés avant réutilisation.

Les bouchons d’oreille jetables

Généralement fabriqués en mousse, les bouchons jetables sont économiques. Ils sont souvent utilisés dans les usines ou ateliers.

Des distributeurs de bouchons contenant plusieurs centaines de bouchons en facilitent la distribution.

Les bouchons d’oreille réutilisables

Les bouchons d’oreille réutilisables se présentent sous la forme de deux bouchons reliés par une ficelle ou un arceau. Ils peuvent ainsi être utilisés en alternance.

Une vigilance est alors de mise pour la réutilisation de ces dispositifs. Ils doivent en effet être nettoyés avant, après et parfois pendant l’utilisation.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Pour bien choisir vos différents EPI, et bien vous outiller pour réaliser vos travaux, découvrez nos guides dédiés. Vous y trouverez des informations utiles pour concrétiser vos projets.

Comment choisir des chaussures de sécurité ?

Comment choisir son casque de chantier ?

Comment choisir une perceuse visseuse ?

Comment choisir un perforateur ?

Comment choisir une ponceuse ?

Comment choisir une meuleuse ?

Comment choisir un niveau laser ?