Vous êtes ici

Quelle fixation pour quel usage ?

Publié le 22/11/2020 - Mis à jour le 08/12/2020

Le perçage de matériaux est une tâche récurrente dans tous les corps de métiers. Dans la plupart des cas, le perçage est complété par la pose de fixations : chevilles universelles, à expansion ou à frapper, goujons, scellements chimiques. Nous vous expliquons tout sur les fixations dans ce guide.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Le différentes fixations disponibles et leurs usages

Il existe plusieurs types de fixations et il faut les choisir adaptées au support. Nous vous indiquons, à continuation, les principales fixations disponibles et leurs usages.

Les chevilles universelles

Parmi le nombreux types de chevilles, les chevilles universelles sont utilisées sur des matériaux pleins et sur certains supports creux. Dans ce dernier cas cependant, la charge à fixer doit être limitée.

Généralement en nylon, ces chevilles sont composées d’un corps, d'une pointe et d'une collerette et disposent souvent de deux ailettes latérales.

Le corps de la cheville est cranté et présente deux entailles ou plus. Lors du vissage, le corps de la cheville se déforme et s’écrase contre le support, assurant ainsi la fixation.

Si le support est creux, la cheville forme alors un nœud plaqué contre la partie creuse. Certains modèles de chevilles bi matières assurent une fixation par écartement et expansion.

Chevilles à frapper

Les chevilles à frapper comportent une vis à demi logée en leur intérieur. Après placement sur le support, la vis s’enfonce par un simple coup de marteau.

Par cette action, la cheville s’écarte et bloque la vis. De par leur simplicité de pose, les chevilles à frapper sont préconisées pour certains travaux tels que la fixation de lisses ou de fourrures.

Les chevilles pour plaques de plâtre

Aussi appelées chevilles auto foreuses, les chevilles à placo se fixent par vissage. De la même manière que pour une vis, elles sont posées avec un tournevis ou une perceuse visseuse.

Elles sont généralement déclinées en acier zingué, mais il en existe aussi en plastique. Ces dernières sont destinées à supporter des faibles charges, alors que celles en métal, un poids plus important.

Les chevilles à expansion ou Molly.

Les chevilles Molly ou à expansion sont des chevilles pour matériaux creux. Et pour cause, elles disposent d’un système d’écartement astucieux et performant.

Elles sont fabriquées en métal, généralement en acier zingué, et sont livrées avec une vis intégrée. Certains modèles proposent un piton ou un crochet à la place de la vis.

Une fois la cheville posée, une pince à expansion tire la tête de la vis vers l’extérieur. Les tiges articulées de la cheville s’écartent et viennent comprimer fermement la partie pleine.

Lors du vissage, la compression augmente et bloque efficacement l’ensemble. La fixation ainsi réalisée peut supporter des charges lourdes, la limite étant la résistance du support lui-même.

Vous l’aurez compris, la fixation au moyen des chevilles Molly est sûre mais attention à la fragilité éventuelle du support. C’est alors celui-ci qui peut céder et non la fixation.

Cheville à clouer

Destinées elles aussi aux matériaux creux, les chevilles à clouer se posent au marteau. Disposant de deux parties plates se terminant en pointe, elles s’écartent lors du vissage.

Elles sont fabriquées en métal et sont conçues pour supporter des charges légères et moyennes. Comme les chevilles à visser, les chevilles à clouer sont adaptées aux plaques de plâtre.

Les chevilles à grande expansion

Les chevilles à grande expansion sont des chevilles métalliques formées par un bloc cheville/vis. Elles sont destinées à fixer des charges lourdes et très lourdes.

Elles sont adaptées à de nombreux matériaux : béton, pierre, parpaing creux ou plein, hourdis, brique pleine ou creuse. La pose est rapide et la fixation se fait par simple vissage.

Les goujons d’ancrage ou chevilles pour fixation lourde

Les goujons d’ancrage, aussi appelés chevilles pour fixation lourde, sont constitués d’une bague à expansion et d’un boulon. En métal, ils sont conçus pour la fixation dans des matériaux pleins.

Comme les chevilles à grande expansion, les goujons s’ancrent dans le support par vissage. Ils sont adaptés à la fixation d’éléments lourds.

Les chevilles à béton cellulaire

Les chevilles à béton cellulaire sont spécialement adaptées à ce support particulièrement friable. Elles sont fabriquées en plusieurs matériaux et supportent différentes charges.

Ainsi, on en trouve en nylon, pour des charges légères ou moyennes et en métal pour des charges lourdes. Dans tous les cas, avant de les choisir, il convient de consulter la fiche produit.

Les scellements chimiques

Les supports fragiles ou friables supportent mal la plupart des fixations. Les scellements chimiques jouent alors un rôle primordial car souvent seuls capables de s’y fixer solidement.

Les scellements chimiques sont présentés sous forme de kits comprenant une cartouche, un bec applicateur, des tamis, des tiges filetées et des écrous.

L’application consiste à faire un perçage, introduire le tamis (une cheville percée), appliquer le scellement en quantité suffisante pour qu’il traverse le tamis et positionner la vis.

 Le scellement sèche et le résultat obtenu est un matériau très solide. Vous pouvez ensuite y fixer des charges lourdes, dans la limite de la résistance du support lui-même.

 

Demandez votre devis de matériaux ici

 

Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation ? Découvrez nos guides dédiés, ils vous apporteront des conseils et vous aideront à réaliser vos projets.

Comment choisir ses plaques de plâtre ?

Comment poser des plaques de plâtre ?

Comment monter une cloison de séparation ?

Comment choisir ses vis pour ses fixations ?

Comment choisir ses panneaux de bois ?

Comment poser un parquet flottant ?