Les aides à la construction

Des agences telles que l’ANAH, l’ADEME ou ANIL fournissent couramment des informations sur les aides et les financements pour la construction d’habitations neuves.

Exonération des taxes foncières

Une maison neuve est exonérée de taxes foncières durant les deux années suivant son achèvement. Cette durée peut être rallongée à :

  • Cinq ans, si la construction respecte les normes BBC ou RT 2012
  • Plus selon la délibération de la commune ou l’Etablissement Public de Coopération Intercommunal, et ce avec un taux allant de 50 à 100 %.

Le prêt épargne-logement

Pour les détenteurs d’un PEL (Plan d’épargne logement) depuis au moins 4 ans ou d’un CEL (Compte épargne logement) depuis au moins 18 mois, il est possible de bénéficier d’un prêt. Le montant du prêt dépendra essentiellement des sommes épargnées et des intérêts acquis. Il pourra représenter jusqu’à 100 % du financement du projet avec un montant maximum de 92 000 euros pour un prêt PEL et 23 000 euros pour un prêt CEL.

Le prêt action logement

Un salarié pourra profiter de ce prêt si son entreprise est constituée de plus de 10 personnes. Cette aide dépend de la politique de l’entreprise et ne peut dépasser les 30 % du coût final du projet de construction, soit une somme allant de 7 000 à 25 000 euros. Depuis le 1er Janvier 2014, son taux d’intérêt est de 1.25%.

Les aides financières locales

Les conseils généraux, conseils régionaux et collectivités locales peuvent accorder, sous certaines conditions, des aides et des prêts pour la construction d’habitations neuves.

Dispositif d’investissement local Duflos

Propriétaires bailleurs, personnes physiques ou société civiles immobilières souhaitant acheter ou construire un logement neuf pour le louer pendant au moins neuf ans. Ce dispositif est valable jusqu’au 31 décembre 2016 et ne peut concerner que deux logements maximum par an et par foyer fiscal.