Financement des travaux de rénovation

La loi de finance 2015 entrée en vigueur depuis le 1 er janvier 2015 dispose d’aides en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments.

Le crédit d’impôt transition énergétique

Le crédit d’impôt transition énergétique ou CITE est un dispositif fiscal sous forme d’un crédit pour compenser une partie des dépenses réalisées à l’occasion de travaux de rénovation sur le logement principal de plus de 2 ans, dans le but d’en améliorer les performances énergétiques. Ce dispositif permet d’atteindre un taux de 30% du montant des travaux, quelle que soit l’action réalisée dès la première dépense. Le montant des dépenses éligibles est limité à 8 000 euros pour une personne seule et à 16 000 euros pour un couple.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt à taux d’intérêt nul accessible sans conditions de ressources des propriétaires. Seules conditions : déclarer le logement comme résidence principale et que ce dernier ait été achevé avant le 1er janvier 1990. Le montant maximum à prêter est de 30 000 euros par logement, ce dernier peut être remboursé sans intérêts sur une période de 10 ans, et pour certains cas exceptionnels 15 ans.

Les certificats d’économie d’énergie

Il s’agit d’un dispositif encadré par l’état, les entreprises fournisseurs d’énergies perçoivent des aides étatiques et des certificats d’économie d’énergie. Pour pouvoir en bénéficier, les travaux doivent permettre d’améliorer la performance énergétique du logement et respecter des exigences de performances minimales. Pour autant, ces aides ne sont applicables que pour les logements de plus de 2 ans.

La TVA à taux réduit à 5.5%

Cette TVA s’applique sur tous les travaux de rénovation d’amélioration énergétique réalisés et facturés par une entreprise. Ce taux peut atteindre 10 à 20% selon l’implication personnelle aux travaux.

Les subventions et primes en faveur du développement durable

L'agence nationale pour l’amélioration de l’habitat délivre sous condition de ressources des subventions concernant les travaux d’amélioration ou d’économie d’énergie réalisés dans des logements situés dans des immeubles achevés depuis plus de 15 ans.

Les prêts 

La réalisation de travaux dans une résidence principale permet d’avoir accès à certains prêts avantageux. De plus, des prêts dédiés aux travaux d’amélioration énergétique peuvent être cumulés sous certaines conditions. En associant les bons prêts, les primes et les aides éco, il est possible de financer jusqu’à 100 % du projet de rénovation.

  • Prêts à l’amélioration de l’habitat ;
  • Prêt conventionné, prêt bancaire libre ;
  • Prêt épargne logements ;
  • Prêt rénovation Bleu Ciel d’EDF :
  • Prêts de collectivités locales ;
  • Eco-prêts, passe-travaux.