Prévention des risques sur les chantiers : SAMSE vous accompagne

Architecte, Maître d’oeuvre
Pro du btp

L'importance de la prévention des risques dans le domaine du BTP est pertinente pour réduire la fréquence et la gravité des accidents sur les chantiers de construction mais aussi la productivité de vos travaux. C’est pourquoi il existe des plans d'actions et des mesures essentielles que les chefs d'entreprises, les chefs de projet peuvent et doivent prendre en considération et qui permettent d’éviter à leur personnel de s’exposer aux dangers liés à la profession.

Par ailleurs, il faut savoir que la maçonnerie est l'une des plus touchées par les accidents du travail et maladies professionnelles par rapport aux autres secteurs du BTP.

Types de dangers existant sur un chantier de construction

Ce sont la santé et la sécurité qui constituent les principaux points sur lesquels il vaut veiller au quotidien lorsqu’on travaille dans le BTP. Ainsi, de manière générale, on peut diviser les dangers liés au secteur du BTP en deux situations majeures : les accidents du travail et les maladies professionnelles, qui touchent surtout les jeunes dans ce domaine-là. En voici quelques-uns :

Accidents du travail

  • Les chutes : cela concerne surtout les travaux en hauteur et principalement ceux qui effectuent les travaux de terrassement, de toiture, de coffrage, ainsi que les utilisateurs d’échelles et des échafaudages. Mais cela concerne aussi les chutes de plain pied dues au défaut d'accès stabilisés, de nettoyage, de stockage organisé...

  • L’électrocution : ce type d’accident concerne les lignes de tension aérienne et sous-terraine qui peuvent interférer avec plusieurs objets ou appareils métalliques comme une nacelle ou une grue. Mais il y aussi la manipulation de dispositifs électriques et les travaux de liaison (les raccordements, les tranchées, etc.).

  • Accidents d’outillages : très fréquent et particulièrement imprévisible, ce type d’accidents engendre des coupures, des piqûres, des déchirures ou encore des brûlures. Il touche surtout ceux qui travaillent directement sur divers matériaux (bois, métaux, pierres, etc.).

On peut citer également les accidents d’engins de TP, de manutention mécanique et/ou manuelle, d’effondrement de structures (murs, plafonds, blocs de béton) ou encore les malaises.

Maladies professionnelles

Les ouvrier du BTP accomplissent au quotidien des tâches laborieuses et sont continuellement exposés à différentes sources qui perturbent leur état de santé : produits chimiques, poussière (de bois en particulier), chaleur, froid, bruits, manutentions, etc. Parmi les maladies induites par ces facteurs on cite :

  • La surdité : peut toucher particulièrement ceux qui se servent notamment d’outils très bruyants et qui travaillent sur des engins non insonorisés.
  • Troubles musculaires et articulaires : dus à l’utilisation excessive en particulier des machines vibrantes comme le coupeur de béton, les scies sabres électriques, les perceuses, etc.
  • Mal de dos et troubles squelettiques : touches les ouvriers qui sont souvent obligés d’adopter postures non physiologiques notamment lors du portage de charges lourdes (brouettes, madriers, sachets de ciments, grosses briques…).

D’autres infections plus graves peuvent survenir, notamment à cause de l’inhalation fréquente de produits chimiques (dont fibres d'amiante, fumées de soudage) et à l’exposition à des solvants toxiques.

Quelques indices de prévention

Ce qu’il faut savoir avant tout c’est que, contrairement à une idée reçue, il ne faut pas distinguer les dangers fréquents et les dangers plus graves. En réalité, une chute même de faible hauteur sur une planche à clous ou sur un burin peut engendrer le même désastre qu’une chute de plusieurs dizaines de mètres.

De ce fait, la prévention de risques doit concerner tous les cas de figure afin de réduire significativement les accidents liés au métier du BTP. Voici 10 points essentiels à respecter :

  • Planifier un accès stable et propre au chantier
  • Prévoir des combinaisons confortables et adaptées pour chaque travail
  • Utiliser des moyens modernes et plus légers si possible (exemple : les plateformes individuelles roulantes)
  • Utiliser des échafaudages pour monter en hauteur
  • Privilégier la manutention mécanique plutôt que manuelle
  • Prévenir les chutes en utilisant des trémies sécurisées
  • S’exposer le moins possible aux produits néfastes pour la santé au travail
  • Isoler les coins de repas du chantier pour favoriser l’hygiène
  • Informer, former et sensibiliser plus souvent les travailleurs aux accidents et aux maladies

L’équipement de protection collective individuelle au cœur de vos travaux

L'équipement de protection collective (type échafaudage) et l’EPI que vous choisissez lors de vos chantiers a un grand rôle à jouer dans la prévention. En effet, il est recommandé de s’équiper correctement, quelle que soit la durée du travail et quelle que soit la tâche à exécuter.

Pour ce faire, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un conseiller SAMSE dans votre point de vente. Parcourez également la catégorie EPI de notre catalogue pour trouver le matériel dont vous avez besoin.

prevention travaux

Partagez sur les réseaux sociaux :